•   
  •   

France Immatriculation, sas, garages : ce qui attend les cyclistes avec le futur plan vélo

16:55  14 septembre  2018
16:55  14 septembre  2018 Source:   parismatch.com

Osaka impressionne, Nishikori attend Djokovic

  Osaka impressionne, Nishikori attend Djokovic par Joris Crolbois (iDalgo)

Le Premier ministre Edouard Philippe, la ministre des Transports Elisabeth Borne et le ministre de la Transition écologique François de Rugy vont détailler 25 mesures pour pousser les Français à utiliser le vélo.

Immatriculation, sas, garages : ce qui attend les cyclistes avec le futur plan vélo © Eric FEFERBERG / AFP Immatriculation, sas, garages : ce qui attend les cyclistes avec le futur plan vélo

A l'heure où le vélo reste le parent pauvre de la politique des transports, le gouvernement dévoile vendredi un plan comprenant pour la première fois un financement dédié à la petite reine et un forfait mobilité pour les salariés. Le Premier ministre Edouard Philippe, la ministre des Transports Elisabeth Borne et le ministre de la Transition écologique François de Rugy détailleront 25 mesures, attendues depuis plusieurs mois, dans l'après-midi à Angers. En avril, plus de 200 parlementaires avaient réclamé «un grand plan vélo». La France, comparée à ses voisins européens, arrive en queue de peloton pour l'usage du vélo comme moyen de transport.

Vuelta : un piéton violemment percuté par des cyclistes après l'arrivée (vidéo)

  Vuelta : un piéton violemment percuté par des cyclistes après l'arrivée (vidéo) Une drôle de scène s'est déroulée jeudi 6 septembre en Espagne, lors de l'arrivée d'une étape de la Vuelta : un piéton s'est retrouvé au mauvais endroit et a été percuté par le vainqueur du jour, entraînant plusieurs chutes. Une séquence à retrouver en vidéo sur Non Stop Zapping.Alexandre Geniez est passé par toutes les émotions hier. Le coureur de Cofidis a remporté la 12e étape de la Vuelta, le tour d'Espagne de cyclisme, offrant une troisième victoire tricolore sur cette édition. Mais quelques mètres après la ligne d'arrivée, il a violemment chuté. La raison ? Un homme à pied en train de courir en plein milieu du parcours.

350 millions d’euros pour développer des infrastructures

Pour favoriser son essor, le gouvernement va créer un fonds de 350 millions d'euros sur sept ans pour cofinancer des infrastructures avec des collectivités, soit 50 millions par an, là où les associations demandaient 200 millions par an. Il s'agira par exemple de ponts ou de tunnels au niveau d'échangeurs autoroutiers, de rocades ou de voies ferroviaires pour assurer la continuité des pistes cyclables. Le premier appel à projets sera lancé en 2019, selon un dossier de presse.

Une indemnité vélo financée par l’employeur

Autre mesure très attendue pour inciter les Français à aller au travail à bicyclette, la création d'une indemnité vélo prise en charge par l'employeur, sur le modèle de l'indemnité transports en commun. «On n'est pas dans une logique d'obligation», explique Edouard Philippe dans une interview au Courrier de l'Ouest. Ce forfait, facultatif, pourra aller jusqu'à 400 euros par an. L'Etat de son côté, «en tant qu'employeur, va mettre en place (un) forfait de 200 euros pour l'ensemble de ses agents et ce, à partir de 2020», précise le Premier ministre. Le gouvernement espère que le système, plus simple que l'indemnité kilométrique facultative créée en 2016, sera adopté par les entreprises.

Fort recul du nombre de tués sur les routes françaises en août

  Fort recul du nombre de tués sur les routes françaises en août S'il est trop tôt pour tirer un bilan chiffré de l'impact de la mesure de l'abaissement de la vitesse à 80 km/h, le nombre de morts sur les routes français a fortement chuté en août selon la Sécurité routière. © SEBASTIEN BOZON / AFP Fort recul du nombre de tués sur les routes françaises en août Le nombre de morts sur les routes de France métropolitaine a fortement baissé en août (-15,5%) avec 251 personnes tuées, contre 297 au cours du même mois en 2017, a annoncé la Sécurité routière jeudi.

«Pour la première fois, l'Etat prend sa part», a salué Olivier Schneider, président de la Fédération des usagers de bicyclette (FUB). «Il y a des chances pour qu'une dynamique se crée», a-t-il poursuivi, estimant toutefois que les 50 millions d'euros par an devraient vite se révéler insuffisants et s'est dit «convaincu que dès 2020 il y aura plus pour le fonds vélo».

Les sas, des espaces réservés aux bicyclettes

Le plan prévoit également la systématisation en ville des sas vélos, c'est-à-dire un espace réservé aux bicyclettes entre les feux tricolores et une ligne où doivent s'arrêter les voitures. Le double sens cyclable, déjà obligatoire dans les zones à 30 km/h, sera étendu à toutes les rues à 50 km/h en agglomération à partir de 2019, sauf en cas de danger avéré.

Immatriculation et parkings contre les vols

Pour lutter contre le vol, chaque vélo, neuf ou d'occasion, sera doté d'un numéro d'immatriculation. «A l’image des motos, les vélos devront faire l'objet d’un marquage, comme un numéro d'immatriculation pour lutter contre le vol. Il sera réalisé à l’occasion de ventes par des professionnels», précise franceinfo. Dans un premier temps, seuls les vélos neufs seront concernés par ce marquage. Viendront ensuite les vélos d’occasion. «Un fichier sera d'ailleurs constitué et les forces de l’ordre pourront le consulter», ajoute franceinfo.

"Je n'ai plus envie de voler dans les magasins" : des jeunes précaires attendent beaucoup du plan pauvreté

  Le dispositif Tapaj, destiné aux jeunes en errance dans une vingtaine de villes, espère des moyens supplémentaires avec le plan de lutte contre la pauvreté dévoilé jeudi par Emmanuel Macron. © Fournis par Francetv info Comment éviter que des jeunes qui naissent dans le dénuement y restent toute leur vie ? C'est l'objet du plan pauvreté présenté jeudi 13 septembre par le chef de l'État. Le dispositif Tapaj, pour "travail alternatif payé à la journée", attend des moyens supplémentaires pour s'étoffer. Lille fait partie des 24 villes du réseau qui aident des jeunes en errance.

Par ailleurs, le gouvernement demandera à la SNCF de construire des garages à vélos sécurisés dans toutes les gares où ce sera possible. «Il en existe déjà en France, dans les villes qui ont beaucoup développé l’usage du vélo, et la demande est forte un peu partout», assure Edouard Philippe.

L’apprentissage du vélo à l'école

Pour inculquer la culture vélo aux enfants, chaque élève entrant en 6e devra savoir rouler à vélo en autonomie d'ici à 2022. Des programmes seront prévus en primaire autour de sa pratique et du code de la route. Le ramassage scolaire à vélo sera aussi encouragé. Il n'y aura en revanche pas d'aide à l'achat pour les familles.

Troisième plan vélo en six ans

Aucun coup de pouce supplémentaire en revanche pour le vélo électrique. Depuis fin 2017, l'aide à l'achat est limitée aux habitants de collectivités fournissant déjà des subventions. La France en est à son troisième plan vélo en six ans. Les précédents, en 2012 et 2014, «comprenaient de bonnes idées mais (...) pas de financement», explique Pierre Serne, président du club des villes et territoires cyclables.

Sécurité, pistes cyclables et subventions... quels objectifs pour le plan vélo ?

  Sécurité, pistes cyclables et subventions... quels objectifs pour le plan vélo ? Armes contre le vol, aménagement des voiries Edouard Philippe dévoile vendredi les contours d'un plan vélo destiné à favoriser et encourager la pratique du vélo en France. require(["binding"], function (binding) { binding("wcVideoPlayer", "#video_player_79cfcb11-ba58-49c3-91d9-bb6b46405fcf").all(); }); Pratiquants réguliers du vélo ou cyclistes du dimanche, tout le monde est concerné. Le Premier ministre annonce vendredi à Angers un plan vélo. L’idée est d’encourager ce mode de transport en France en rassurant les cyclistes et en développant les infrastructures adaptées ou encore la "culture vélo".

Avec ce nouveau plan, le gouvernement espère porter à 9% d'ici à 2024 la part des déplacements faits en vélo, pour dépasser la moyenne européenne de 7%.

AUSSI SUR MSN - Plan vélo : vers le gravage anti-vol



Chaque semaine, ne manquez pas le meilleur de l'info!


Le Panama annonce qu'il retire son pavillon à l'Aquarius .
Le Panama a annoncé samedi qu'il allait retirer son pavillon au navire humanitaire Aquarius, déjà privé de pavillon par Gibraltar, pour "non-respect" des "procédures juridiques internationales" concernant le sauvetage de migrants en mer Méditerranée. "L'administration maritime panaméenne a entamé une procédure d'annulation officielle de l'immatriculation du navire Aquarius 2, ex-Aquarius (...

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!