•   
  •   

France À Marseille, un jeune homme tué par balle et deux autres blessés

12:20  02 octobre  2022
12:20  02 octobre  2022 Source:   ouest-france.fr

À Marseille, quatre hommes mis en examen après la mort d’une femme près d’un point de deal

  À Marseille, quatre hommes mis en examen après la mort d’une femme près d’un point de deal Deux ans après une fusillade près d’un point de vente de drogue de Marseille, qui avait coûté la vie à une jeune femme étrangère au réseau, quatre hommes ont été mis en examen a annoncé vendredi 30 septembre 2022, le parquet de Marseille. Quatre hommes ont été mis en examen deux ans après une fusillade près d’un point de vente de drogue à Marseille durant laquelle une jeune femme, étrangère au réseau, avait perdu la vie, a indiqué dimanche 2 octobre 2022 à l’AFP une source proche de l’enquête.

Les Bouches-du-Rhône et Marseille connaissent régulièrement des règlements de comptes liés au trafic de stupéfiants. Photo d’illustration. © Philippe Renault / Archives Ouest-France Les Bouches-du-Rhône et Marseille connaissent régulièrement des règlements de comptes liés au trafic de stupéfiants. Photo d’illustration.

Samedi soir, dans le 3e arrondissement de Marseille, deux personnes sur un scooter ont abattu un homme de 21 ans et blessé par balles deux autres personnes.

Un homme de 21 ans a été abattu samedi 1er octobre 2022 en fin de soirée dans un quartier proche du centre de Marseille et deux autres ont également été blessés par balles, a appris l’AFP de différentes sources proches de l’enquête.

« Peu avant minuit, deux personnes sur un scooter ont fait feu sur un individu à pied », un homme de 21 ans, avenue Camille-Pelletan, dans le 3e arrondissement de Marseille, l’un des plus pauvres de la ville, a indiqué à l’AFP une source policière, confirmant une information du quotidien La Provence.

Eric Arella, grand flic devenu malgré lui le symbole d'une fronde policière

  Eric Arella, grand flic devenu malgré lui le symbole d'une fronde policière Grand flic respecté par ses troupes et ses partenaires judiciaires pour son professionnalisme et son intégrité, Eric Arella, patron évincé de la PJ de la zone Sud, est devenu malgré lui le symbole de la fronde policière contre la réforme de la police judiciaire. Grand, mince, le sourire économe, le grand patron des enquêteurs des 21 départements de la zone sud pouvait sembler froid: pourtant "c'est quelqu'un qui a marqué toutes ses fonctions par sa grande humanité, sa bienveillance, ce qui n'est pas toujours le cas chez les grands chefs", a confié à l'AFP un membre de son service.

Cibles ou de victimes collatérales ?

Le jeune homme abattu « est décédé quelques instants après », a précisé la même source selon qui deux autres « blessés légers » sont aussi à déplorer.

Au cours des faits survenus « peu avant 23 h 30 », outre la personne tuée, deux hommes ont été touchés l’un au pied et l’autre à la fesse, a précisé à l’AFP une autre source proche de l’enquête, ajoutant qu’il n’était pas possible pour l’instant « de dire s’il s’agit de cibles ou de victimes collatérales ».

L’enquête a été confiée à la police judiciaire. Aucune précision n’a été donnée sur les motifs de cette affaire.

Les Bouches-du-Rhône et Marseille connaissent régulièrement des règlements de comptes liés au trafic de stupéfiants.

Maison squattée à Marseille. L’occupante demande la suspension de son expulsion devant la justice .
Alors qu’elle devait être délogée ce lundi 3 octobre 2022 de la maison où elle réside à Marseille (Bouches-du-Rhône), une mère de famille a saisi le tribunal administratif pour demander la suspension de la procédure. Une décision d’expulsion avait été prononcée par la justice à l’encontre d’une habitante de Marseille (Bouches-du-Rhône) qui réside dans un logement appartenant à un couple de retraités depuis plus de deux ans.

usr: 1
C'est intéressant!