•   
  •   

FranceCes bugs en série qui coûtent 400 millions d'euros à Pôle emploi

18:15  08 novembre  2018
18:15  08 novembre  2018 Source:   challenges.fr

Les folles exigences de Mbappé à son arrivée au PSG

Les folles exigences de Mbappé à son arrivée au PSG A en croire les dernières révélations des Football Leaks, Kylian Mbappé s’est montré particulièrement gourmand lors de son transfert dans la capitale.

Application mobile Pôle emploi "Mon espace". Vous êtes inscrit à Pôle emploi en tant que demandeur d’ emploi ? Vos droits et vos engagements. L'inscription à Pôle Emploi vous permet d'obtenir des aides. Ces aides s'accompagnent d'obligations de

Mais la grève aura aussi des effets non négligeables dans les comptes de la SNCF. Selon une source proche du dossier, le conflit a pour le moment coûté autour de 400 millions d ’ euros à l’entreprise. « Cette estimation prend en compte le coût subi, explique cette source, mais aussi le coût voulu

Les agences Pôle emploi auraient réalisé au moins un million d'erreurs de calcul sur l'attribution des allocations et les réclamations de "trop perçus" depuis janvier, selon L'Express. Des bugs en série qui ne sont pas nouveaux et dont le coût total est estimé à 400 millions d'euros par an.

Défauts d'enregistrement, formalités doublonnées, relances contradictoires, blocages d'indemnités... Ces derniers mois, les défaillances de gestion s'enchaînent du côté de Pôle emploi, provoquant l'ire et l'inquiétude de milliers de demandeurs d'emploi, selon une enquête de L'Express, publiée ce jeudi 8 novembre. L'hebdomadaire rapporte en particulier de nombreuses erreurs de calcul informatique ayant poussé les agents à réclamer à tort aux allocataires le remboursement de "trop perçus", c'est-à-dire de sommes qu'ils auraient indûment touchées. Pôle emploi aurait ainsi été à l'origine de pas moins d'un million de bugs en série depuis le début de l'année, avec à la clé autant de réclamations individuelles et litiges à gérer au compte-gouttes.

Le tour de passe-passe budgétaire qui fait perdre 800 millions d'euros à la défense

Le tour de passe-passe budgétaire qui fait perdre 800 millions d'euros à la défense Dans le cadre du projet de loi de finances rectificative, le ministère des Armées perd 800 millions d'euros : 400 millions d'euros d'annulations budgétaires et 400 millions supplémentaires de paiement des opérations extérieures. © Fournis par La Tribune Florence Parly vient de perdre 800 millions d'euros avec le projet de loi de finances rectificative 2018 C'est la double peine pour le budget des Armées, qui vient de voir s'envoler 800 millions d'euros.

Macron, c’est le pacte de responsabilité et le CICE qui coûtent 41 milliards d ’ euros par an, soit 204 milliards (!) sur le prochain quinquennat. Tous les chiffres portent sur les chômeurs de catégorie A inscrits à Pôle Emploi en fin de mois et proviennent des statistiques de la DARES (données

Pôle emploi a détecté pas moins de 89 millions d ' euros de fraude sur les neuf premiers mois de 2014. C'est ce que rapporte un bilan partiel transmis au Comment ? Pôle emploi a tout simplement repéré la fraude avant versement. Les 58 millions restants ont déjà été versés avant que la fraude ne

En cause, l'hebdomadaire pointe la difficulté pour les agents à suivre en temps réel l'activité professionnelle des demandeurs d'emploi, qui peuvent selon les mois cumuler jusqu'à plusieurs missions rémunérées en plus de leur allocation-chômage. Cette situation conduit à l'attribution de ces fameux "trop perçus", qui pèseraient de plus en plus lourd dans les caisses de l'Unédic: un milliard d'euros en 2017, en hausse de 36% en deux ans. Soit "en moyenne 456 euros à restituer" par dossier, selon l'hebdomadaire.

Ces bugs en série qui coûtent 400 millions d'euros à Pôle emploi © Philippe HUGUEN / AFP Une file d'attente dans une agence Pôle emploi

Gestion calamiteuse des "trop perçus"

Problème: la réclamation de ces "trop perçus" se réalise à la fois en décalage - et parfois sur la base de données erronées - mais aussi de manière partielle. "Alors que l'objectif officiel de Pôle emploi est de recouvrer les deux tiers des indus sur l'année, il n'en récupère qu'une grosse moitié", indique ainsi L'Express. La hausse du volume de "permittents" -ces chômeurs cumulant allocation et emploi- serait en partie liée à ces défaillances. Et la gestion du contrôle de ces formalités, confiées à la fois à Pôle emploi et à deux sous-traitants, complexifierait d'autant plus le suivi des dossiers.

Accusé de bugs à grande échelle, Pôle emploi se défend

Accusé de bugs à grande échelle, Pôle emploi se défend Selon L'Express, l'agence aurait reclamé à des demandeurs d'emploi de rembourser leurs allocations perçues au moins un million de fois sur six mois. La direction de Pôle emploi nie vigoureusement les accusations. require(["binding"], function (binding) { binding("wcVideoPlayer", "#video_player_bf4c4e34-f9aa-4b22-b46b-8eafa4998e17").all(); }); Pôle Emploi aurait demandé à des chômeurs de rembourser leurs allocations perçues, selon l'Express. La situation se serait reproduite «1 million de fois» sur les six premiers mois de l'année.

La subvention de l'État à Pôle emploi a été réduite de 30 millions d ' euros , créant des remous au conseil d'administration (CA) de l'opérateur qui a Le budget révisé pour 2016, qui a finalement été adopté mercredi par le CA de Pôle emploi , inclut une subvention publique de 1,477 milliard d ' euros

La séance a été mouvementée mercredi au conseil d'administration de Pôle Emploi . L'Etat a retiré 30 millions d ' euros de la subvention accordée à l'opérateur, alors même que le budget présente un déficit de 52 millions d ' euros

Résultat, un manque à gagner estimé à 400 millions d'euros par an. Une enveloppe conséquente alors que le gouvernement vient de réclamer aux partenaires sociaux de trouver une solution pour que l'Assurance chômage réalise des économies de 3 à 3,9 milliards d'euros sur trois ans. Le ministère du Travail a quant à lui annoncé la suppression de 800 postes chez Pôle emploi. Pas de quoi rassurer les allocataires sur l'amélioration du service dans les prochains mois.

Un bijou de Marie-Antoinette adjugé 31,8 millions de d'euros.
Le pendentif, orné d'une perle naturelle d'une taille exceptionnelle, avait été estimé entre 1 et 2 millions de dollars. © afp.com/Daniel LEAL-OLIVAS Un modèle porte un collier de perles et une broche ayant appartenu à la reine Marie-Antoinette de France, chez Sotheby's à Londres le 19 octobre 2018 Le prix de vente a pulvérisé toutes les estimations. Un pendentif en diamants ayant appartenu à la reine de France Marie-Antoinette, épouse du roi Louis XVI, a été adjugé 36 millions de dollars (31,8 millions d'euros) mercredi soir, à Genève.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!