•   
  •   

FranceMacron promet de "peser" dans le dossier Ascoval

23:15  08 novembre  2018
23:15  08 novembre  2018 Source:   lexpress.fr

Ascoval : les salariés votent la reprise du travail

Ascoval : les salariés votent la reprise du travail L'aciérie Ascoval de Saint-Saulve (Nord) et ses 280 salariés ont obtenu mercredi un nouveau sursis avec un accord entre l'Etat, les collectivités, les représentants des salariés et son repreneur potentiel pour donner suite à une offre remaniée du groupe franco-belge Altifort. Les salariés d'Ascoval, qui faisaient grève et bloquaient l'aciérie du Nord depuis plus d'une semaine, ont voté en assemblée générale la reprise du travail à compter de lundi, a annoncé mercredi soir à la presse le porte-parole de la coordination syndicale Bruno Kopczynski.

Lire aussi Neumann – Macron ou l'art de se polluer la vie. Convergence des luttes. Cinq personnes ont été interpellées, un manifestant et un Cette date du 9 octobre avait préalablement été choisie par des organisations de retraités pour protester contre la revalorisation de leurs pensions, jugée trop faible

Alors que les États-Unis n’ont pas été invités à prendre part au sommet entre la Turquie, la Russie, la France et l’Allemagne sur la Syrie, Donald Trump a parlé au téléphone avec Emmanuel Macron et lui a demandé de porter sa position lors du sommet d'Istanbul, selon l'Élysée, cité par Le Figaro.

Le président a assuré qu'il ferait "tout" pour sauver cette aciérie qui attend la validation d'un projet de reprise.

Macron promet de "peser" dans le dossier Ascoval © afp.com/FRANCOIS LO PRESTI La décision judiciaire sur le projet de reprise de l'aciérie sera rendue le 12 décembre. (Image d'illustration)

Emmanuel Macron a décidé de "peser" dans le dossier Alcoval. Le président de la République a assuré ce jeudi qu'il s'engagerait pour sauver cette aciérie de 281 salariés placée en redressement judiciaire. "On se bat pour avoir une solution. Je le dis aux salariés et à leurs familles: on fera tout pour qu'Ascoval soit sauvée", a déclaré le chef de l'Etat, au cours d'un entretien sur France 3.

Emmanuel Macron s’exprimera ce jeudi sur France 3

Emmanuel Macron s’exprimera ce jeudi sur France 3 Le chef de l’Etat Emmanuel Macron a accordé une interview qui sera diffusée ce jeudi sur France 3, dans les cinq éditions régionales du "19/20" dans les régions Grand Est et Hauts-de-France. C’est une véritable tournée médiatique dans laquelle s’est embarqué Emmanuel Macron. Après avoir accordé en quelques jours des entretiens à Ouest-France, La Voix du Nord ou encore Europe 1, le chef de l’Etat sera ce jeudi de retour sur le service public. Nos confrères de Puremédias révèlent en effet que le président s'exprimera ce jeudi 8 novembre sur France 3, dans les éditions régionales du Grand Est et des Hauts-de-France du "19/20".

Trump promet maintenant de déployer autant de soldats à la frontière mexicaine qu'en Afghanistan. Mais contrairement à l'augmentation de la CSG clairement annoncée pendant la présidentielle, le candidat Macron n'avait jamais dit que la revalorisation des pensions ne suivrait pas la hausse des prix.

Peu de temps après l’annonce du renouvellement de l’herbicide, Emmanuel Macron a annoncé que la molécule serait interdite « au plus tard » dans trois ans en Après les interdictions du glyphosate dans les espaces publics (depuis le 1er janvier 2017, ndlr), et l’interdiction aux particuliers de pesticides en

Pèsera-t-il de tout son poids dans ce dossier ? "Je vous le confirme", a répondu Emmanuel Macron en évoquant "des investissements de qualité" et "la compétence" des employés de l'aciérie. "Parce que je connais l'outil de travail, j'y suis allé. Je connais la fierté des gens. J'ai vu des gens pleurer quand on a rouvert l'usine", a encore déclaré le président, qui a "demandé au gouvernement de soutenir les projets industriels, de mobiliser des financements".

"Nous allons y arriver"

Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, est allé à la rencontre des salariés et syndicats de l'aciérie à Saint-Saulve, dans le Nord, plus tôt dans la journée. "Nous allons y arriver!", leur a-t-il lancé.

Les salariés sont dans l'attente d'une décision judiciaire sur le projet de reprise déposé par le groupe franco-belge Altifort. La décision sera finalement rendue le 12 décembre, a annoncé mercredi la chambre commerciale du tribunal de grande instance de Strasbourg.

"Nous allons y arriver !" promet Bruno Le Maire à Ascoval

"Nous allons y arriver !": le ministre de l'Economie Bruno Le Maire s'est montré résolument confiant sur une issue positive dans le dossier Ascoval en allant jeudi matin à la rencontre des syndicats et des salariés de l'aciérie, placée en redressement judiciaire. © AFP "Nous allons y arriver !", promet Bruno Le Maire aux syndicats d'Ascoval "Nous allons y arriver !": le ministre de l'Economie Bruno Le Maire s'est montré résolument confiant sur une issue positive dans le dossier Ascoval en allant jeudi matin à la rencontre des syndicats et des salariés de l'aciérie, plac "Nous allons y arriver ! Nous a

Dans le rôle du médiateur, le président Emmanuel Macron a aussi souhaité "qu'un dialogue puisse s'établir entre les FDS et la Quelle est la marge de manœuvre d’Emmanuel Macron dans ce dossier ? TURQUIE. Après Afrin, Erdogan promet d 'élargir l'offensive turque à d'autres villes syriennes.

Le Premier ministre français Edouard Philippe sur place pour entendre tous les courants politiques du Congrès de Nouvelle-Calédonie après le non au référendum. Les indépendantistes se lancent dans la campagne pour la tenue d'un second scrutin.

Ce nouveau délai doit permettre de peaufiner l'offre d'Altifort et de trouver un accord avec Vallourec, actionnaire et principal client de l'aciérie.



AUSSI SUR MSN : Ascoval : la visite tant attendue de Bruno Le Maire a eu lieu


Merkel envisage comme Macron une «vraie armée européenne».
VIDÉO - Dans son discours mardi devant le Parlement européen à Strasbourg, la chancelière allemande a défendu cette idée dénoncée par Donald Trump, assurant qu'elle ne menacerait pas l'Otan. © Jean-Francois Badias/AP Angela Merkel, mardi, devant le Parlement européen, à Strasbourg. Correspondant à Berlin Les mots ont été soigneusement choisis mardi par Angela Merkel: «Nous devons travailler à la vision, un jour, de parvenir à une vraie armée européenne».

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!