•   
  •   

FranceGilets jaunes : quels seront les lieux de rassemblement parisiens ?

18:50  06 décembre  2018
18:50  06 décembre  2018 Source:   lefigaro.fr

"Gilets jaunes" : Macron "ne confond pas les casseurs avec ceux qui veulent faire passer un message"

Le président s'est exprimé mardi depuis l'Élysée, adoucissant nettement le ton à l'égard des mécontents du mouvement des "gilets jaunes". require(["binding"], function (binding) { binding("wcVideoPlayer", "#video_player_9ce73734-1616-4414-80a0-20040c4cacbd").all(); }); Le changement de ton et de style est net. Mardi, depuis l'Élysée où il s'exprimait pour présenter la trajectoire énergétique de la France, Emmanuel Macron a eu des mots compréhensifs pour les "gilets jaunes".

Les " gilets jaunes " ont rejeté cette hypothèse, refusant d'être "parqués" loin des lieux de pouvoir parisiens . Et aucun rassemblement n'a été déclaré en Quelles sont les restrictions de circulation ? Un nombre conséquent de stations de métro sont fermées à la demande de la Préfecture de Police

La troisième journée de mobilisation des " gilets jaunes ", samedi 1er décembre, a donné lieu à de nombreuses violences et dégradations dans plusieurs quartiers de la capitale. Samedi à 15 heures, la mobilisation a réuni 136 000 manifestants dans toute la France (contre 282 000 pour la journée du 17

Samedi, les Champs-Élysées et la place de la Bastille pourraient être les principaux lieux de regroupement des manifestants.

Gilets jaunes : quels seront les lieux de rassemblement parisiens ? © BERTRAND GUAY/AFP Les Champs-Élysées, le 24 novembre dernier.

La quatrième grande journée de manifestation des «gilets jaunes» doit se dérouler samedi. Des appels à manifester sont lancés partout en France, trop nombreux pour être tous recensés. Rien qu'à Paris, on trouve des dizaines d'appels différents, plus ou moins sérieux ou suivis. À moins de 48 heures du 8 décembre, la préfecture de police de la capitale n'était pas en mesure de dire si des demandes de manifestation avaient été officiellement déposées. Elle sous-entendait que les gilets jaunes se passeraient sans doute d'une telle formalité, préférant suivre des mots d'ordre officieux passés sur les réseaux sociaux, notamment Facebook.

Le bus Nantais bloqué par des gilets jaunes

Le bus Nantais bloqué par des gilets jaunes La vie en jaune. Fessés par Saint-Etienne (3-0) vendredi soir, les Nantais espéraient rentrer tranquillement chez eux. Raté : un barrage de gilets jaunes a forcé les Canaris à une petite halte alors qu’ils prenaient le chemin de l’aéroport. Voyant la foule massée, le chauffeur du bus a bien évidemment freiné : voilà ce qui s'appelle, dans le milieu des routiers, éviter un carton jaune. Descendus du bus, les joueurs et membres du staff ont pu échanger avec les contestataires. Gilets jaunes et tuniques jaunes, la rencontre a donc bien eu lieu.

Les « gilets jaunes » ont reçu le soutien de la plupart des oppositions politiques. Jean-Luc Mélenchon, très actif sur les réseaux sociaux ce 17 novembre, s'est rendu en personne à un rassemblement place de la Concorde à Paris. Le Rassemblement national ou certains élus LR ont eux aussi affiché leur

Mais les leaders informels des « gilets jaunes », mouvement qui a essaimé sur les réseaux sociaux loin des cadres politiques et syndicaux traditionnels, ont rejeté l’alternative proposée sur le Champ- de -Mars, refusant d’être « parqués » loin des lieux de pouvoir parisiens .

Les Champs-Élysées

Deux points de rassemblement semblent aujourd'hui se détacher à Paris. Tout d'abord, les Champs-Élysées, qui restent la référence pour de nombreux «gilets jaunes»: c'est sur la plus belle avenue du monde que l'on retrouve le plus d'appels à se retrouver. Malgré les scènes de grande violence et les dégradations survenues ces dernières semaines, plusieurs groupes évènements Facebook invitent à y passer à «l'acte 4». Près de 6000 personnes s'étaient inscrites sur le groupe le plus populaire, qui invite à «maintenir le cap» malgré les annonces du gouvernement. Un second évènement de taille presque équivalente convie à se regrouper au même endroit afin de réclamer la dissolution de l'Assemblée nationale. Niveau horaire, l'amplitude est large, puisque les mots d'ordre vont de 5 heures à 23 heures.

France 2 déprogramme DiCaprio ce dimanche pour une soirée spéciale Gilets jaunes

France 2 déprogramme DiCaprio ce dimanche pour une soirée spéciale Gilets jaunes La chaîne a décidé de modifier ses programmes pour proposer une émission sur les Gilets jaunes. Elle sera pilotée par Léa Salamé et Thomas Sotto.

Les gilets jaunes gersois ont prévu d'en remettre une couche. Si l'écrasante majorité des mobilisés depuis Tous les points de rassemblement ne sont pas encore connus, mais certaines tendances À Auch , une journée baptisée "Solidarité avec les Parisiens " est en préparation pour samedi. À Fleurance, autre lieu de mobilisation, un convoi formé par l'association des Bikers du Gers devrait

Forces de l'ordre et manifestants se sont affrontés violemment aux abords des Champs-Elysées. Interrogée sur RT France ce 1er décembre, la présidente du Rassemblement national a dit craindre que le seul moyen de sortir de cette crise soit «la dissolution de l'Assemblée nationale».

Attention, les chiffres des inscrits à ces événements ne peuvent qu'être indicatifs: une personne notée comme participante peut très bien le faire par sympathie sans intention de se rendre à la manifestation, une autre peut s'être inscrite à plusieurs événements ayant lieu au même moment, si bien que les chiffres reflètent surtout une notion de la popularité.

Place de la Bastille

Les Champs-Élysées ne seront peut-être pas l'épicentre de la colère des «gilets jaunes». Plusieurs appels circulent afin de se retrouver place de la Bastille, symbole révolutionnaire s'il en est, et lieu plus traditionnel des manifestations parisiennes. Notons que les groupes souhaitant s'y retrouver comprennent nettement moins de participants que les précédents. Là aussi, les horaires sont larges, courant du petit matin à tard le soir. En plus des «gilets jaunes», des personnels de la santé vont aussi se regrouper à 9h30, sur cette même place de la Bastille, afin de dénoncer la dégradation des conditions de soin en France.

Gilets jaunes : Emmanuel Macron réagit après les violences à Paris (VIDEO)

Gilets jaunes : Emmanuel Macron réagit après les violences à Paris (VIDEO) Emmanuel Macron s'est exprimé, samedi 1er décembre, en marge des manifestations survenues dans la capitale. Dimanche matin, il s'est rendu dans l'Arc de Triomphe saccagé.La mobilisation des gilets jaunes a fait de nombreux dégât dans la capitale. Au lendemain de la manifestation, le bilan est lourd. Le ministère de l'intérieur a recensé de nombreux blessés. Alors qu'il était en déplacement en Argentine pour le sommet du G20, Emmanuel Macron a réagi aux violences survenues à Paris ce samedi 1er décembre. ⋙ Emmanuel Macron tacle François Hollande suite à son soutien aux gilets jaunes (VIDEO)Dans son discours, le Président de la république a évoqué les violences au cours de ce rassemblement."Ce qu'il s'est passé à Paris n'a rien à voir avec l'expression pacifique d'une colère légitime. Aucune cause ne justifie que les forces de l'ordre soient attaquées, que des commerces soient pillés, que des passants ou des journalistes soient menacés, que l'Arc du Triomphe soit souillé", a expliqué le Chef de l'état avant de poursuivre : "Les coupables de ces violences ne veulent pas de changement, ne veulent aucune amélioration, ils veulent le chaos : ils trahissent les causes qu'ils prétendent servir et qu'ils manipulent. Ils seront identifiés et tenus responsables de leurs actes devant la justice".⋙ Gilets jaunes : Hugo Clément blessé après avoir été "percuté par un projectile en plein visage" (PHOTOS)Par la suite, Emmanuel Macron a notamment indiqué qu'une réunion avait été organisée en urgence ce dimanche 2 décembre avant de conclure : "Je respecterai toujours la contestation, j'écouterai toujours les oppositions mais je n'accepterai jamais la violence".

La mobilisation des Gilets jaunes ce samedi a donné lieu à une explosion de violences Gilets jaunes contre Père Noël rouge. Ce samedi, pour le premier grand week-end de courses de fin d’année, les clients n’avaient pas déserté les grands magasins parisiens , boulevard Haussmann (IXe

La manif parisienne des gilets jaunes (ici le 17 novembre dans la capitale) autorisé au Champ- de -Mars. Tous les regards se tournent à présent vers la journée de samedi et le rassemblement du Champ- de -Mars. Une manifestation d'autant plus importante qu'elle aura pour

La gare Saint-Lazare

D'autres rendez-vous ont été lancés dans la capitale pour la journée de samedi. Ainsi, la CGT invite les fonctionnaires de la ville de Paris à se retrouver à 13 heures sur la place de l'Hôtel de ville pour demander des hausses et salaires et la baisse du temps de travail, avant de rejoindre les autres cortèges. Des cheminots appellent quant à eux à se retrouver gare Saint-Lazare à 10 heures «pour un départ en commun vers les manifestations du jour». Ils pourraient être rejoints par des étudiants et d'autres groupes moins identifiés souhaitant ensuite prendre le chemin de l'Élysée.

La marche pour le climat maintenue

Les manifestations de gilets jaunes ont d'ores et déjà entraîné l'annulation de plusieurs évènements parisiens, avec parmi eux le Noël des animaux de la SPA, qui espérait voir 400 chiens et chats adoptés pour son grand évènement annuel, ou encore le match de football entre Paris et Montpellier. Le plateau du Téléthon, qui devait se trouver place de la Concorde, sera relégué dans des studios. En revanche, la marche pour le climat, à l'appel d'une soixantaine d'associations, est pour le moment maintenue. Elle doit débuter à 14 heures sur l'esplanade du Trocadéro, traverser le Champs de Mars et arriver devant l'École militaire, laissant craindre un télescopage avec les manifestations de «gilets jaunes».

"Gilets jaunes": "Plus de dégâts" à Paris que le 1er décembre.
La mairie de Paris a estimé dimanche qu'il y avait eu «beaucoup plus de dégâts» samedi, dans la capitale, que le 1er décembre, lors des manifestations des «gilets jaunes». La mobilisation des «gilets jaunes» samedi à Paris a fait «beaucoup plus de dégâts» matériels que celle du 1er décembre, a estimé dimanche Emmanuel Grégoire, 1er adjoint de la maire PS Anne Hidalgo. «Le secteur concerné par les incidents était beaucoup plus important (...). En ayant moins de barricades, il y a eu beaucoup plus de dispersion, donc beaucoup plus de lieux impactés par des violences», a-t-il expliqué sur France Inter.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!