•   
  •   

France«Gilets jaunes»: Le Défenseur des droits ouvre une enquête sur de possibles "atteintes à la liberté" de manifester

12:40  11 janvier  2019
12:40  11 janvier  2019 Source:   20minutes.fr

"Gilets jaunes": près de 60% des radars routiers dégradés en France

"Près de 60%" des radars routiers ont été dégradés depuis le début du mouvement des "gilets jaunes", a déclaré jeudi le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner. © AFP/Archives - DOMINIQUE FAGET "Gilets jaunes": "près de 60%" des radars routiers dégradés "Près de 60%" des radars routiers ont été dégradés depuis le début du mouvement des "gilets jaunes", a déclaré jeudi le ministre de l' "Près de 60% des radars aujourd'hui ont été neutralisés, attaqués, détruits par celles et ceux qui se revendiquent de ce mouvement-là", a dit le ministre à la presse après avoir présenté ses voeux

Des gilets jaunes interpellés mercredi 2 janvier à Paris en marge de l'arrestation d'Eric Drouet, ont demandé au Défenseur des droits d' ouvrir une enquête sur ces " atteintes à la liberté " "L'atteinte à la liberté d 'aller et venir de l'ensemble de ces personnes parfaitement pacifiques, pour la plupart en

Des " gilets jaunes " interpellés mercredi à Paris en marge de l'arrestation d'Eric Drouet, ont demandé au Défenseur des droits d' ouvrir une enquête sur ces " atteintes à la liberté " destinées selon eux à '"bâillonner" la contestation, a appris l'AFP samedi auprès de leurs avocats.

Au moins 31 de ses sympathisants, qui avaient été retenus plusieurs heures pour des contrôles d’identité, et deux autres placés en garde à vue, ont écrit au Défenseur des droits...

«Gilets jaunes»: Le Défenseur des droits ouvre une enquête sur de possibles "atteintes à la liberté" de manifester © UGO AMEZ/SIPA Les cortèges bordelais des gilets jaunes sont les plus fournis de France.

Le Défenseur des droits a ouvert une instruction sur de possibles « atteintes à la liberté » de manifester dénoncées par des « gilets jaunes » interpellés le 2 janvier à Paris en marge de l’arrestation de la figure du mouvement Eric Drouet, a appris l’AFP jeudi auprès de leurs avocats. Jacques Toubon, autorité indépendante notamment chargée de veiller au respect de la déontologie des forces de sécurité, a déjà ouvert plusieurs enquêtes sur le maintien de l’ordre controversé des récentes manifestations. Il s’était saisi lui-même en décembre après l’interpellation de 151 jeunes près d’un lycée de Mantes-la-Jolie (Yvelines).

Gilets jaunes : peut-on ficher les casseurs ?

Gilets jaunes : peut-on ficher les casseurs ? Un fichier recensant les manifestants violents : c’est ce que demande le syndicat Alliance, après un nouveau week-end ponctué d’affrontements parfois très violents avec les forces de l’ordre. Faut-il établir un fichier un fichier de manifestants violents ? Après un nouveau week-end de mobilisation des Gilets jaunes France Inter dit ce lundi « favorable à tout ce qui peut permettre de rétablir l’ordre républicain, de prévenir les violences auxquelles on a assisté ». Enfin, Stanislas Guerini, le nouveau délégué général de La République en marche, a plaidé ce lundi pour la création d’un fichier recensant les casseurs.

Ce qui avait provoqué l'indignation de l'opposition et de " gilets jaunes ", dont certains ont demandé au Défenseur des droits d' ouvrir une enquête pour sur ces " atteintes à la liberté ". Lors de "l'acte VII" du 29 décembre, 12.000 manifestants avaient été recensés à midi. Le ministère en avait dénombré

Des « gilets jaunes » interpellés mercredi à Paris en marge de l’arrestation d’Eric Drouet, ont demandé au Défenseur des droits d’ ouvrir une enquête sur ces « atteintes à la liberté « L’atteinte à la liberté d ’aller et venir de l’ensemble de ces personnes parfaitement pacifiques, pour la

Il a cette fois été saisi la semaine dernière par une trentaine de « gilets jaunes », interpellés le 2 janvier alors qu’ils se rendaient place de la Concorde à Paris, en réponse à l’appel à mener une « action » lancée par Eric Drouet. Ce dernier, dont l’arrestation a suscité la polémique, doit être jugé le 15 février pour « organisation d’une manifestation sans déclaration préalable ».

Une « atteinte à la liberté d’aller et venir »

Au moins 31 de ses sympathisants, qui avaient été retenus plusieurs heures pour des contrôles d’identité, et deux autres placés en garde à vue, ont écrit à Jacques Toubon pour dénoncer une « atteinte à la liberté d’aller et venir » destinée selon eux à « bâillonner » la contestation, selon le courrier de leurs avocats Mes William Bourdon, Vincent Brengarth et Céline Mokrane.

"Gilets jaunes" : huit mois de prison ferme pour avoir jeté un pavé à Strasbourg

Un père de famille de 34 ans a été condamné à huit mois de prison ferme pour avoir jeté un pavé sur les forces de l'ordre pendant une manifestation des "gilets jaunes". Un homme de 34 ans a été condamné à huit mois de prison ferme jeudi soir pour un jet de pavé pendant une manifestation des "gilets jaunes", a-t-on appris vendredi auprès du tribunal de Strasbourg. Une peine supérieure aux réquisitions. Ce fonctionnaire de l'Eurométropole, la communauté urbaine de Strasbourg, était poursuivi pour avoir jeté un pavé de 1,3 kg sur les forces de l'ordre samedi, sans avoir fait de blessé dans leurs rangs.

«On retrouve chez les gilets jaunes le même refus de la délégation que sur les places, explique Dominique Cardon. Tout porte-parole est sous le contrôle permanent d’une 20:24 Gilets jaunes . Ouverture d' une enquête du Défenseur des droits pour des « atteintes à la liberté » de manifester .

Des gilets jaunes interpellés mercredi à Paris ont demandé au Défenseur des droits d' ouvrir une enquête sur ces " atteintes à la liberté ", ont fait LIRE AUSSI >> Les gilets jaunes vont-ils continuer d'exister en 2019. Selon eux, " le droit pénal n'a pas à servir d'instrument pour bâillonner ce qui relève

« Nous nous inquiétons de telles mesures qui (…) semblent poursuivre une finalité dissuasive », écrivaient-ils dans leur courrier consulté par l’AFP. « Un nouveau palier semble désormais avoir été franchi » avec le recours par les autorités de l’infraction de « participation à un attroupement », considéré « comme un délit politique » par la Cour de cassation, rappellent les avocats.

Selon eux, « le droit pénal n’a pas à servir d’instrument pour bâillonner ce qui relève de droits démocratiques et en particulier le droit de manifester ».

AUSSI SUR MSN: Ségolène Royal sur le traitement policier de la crise des "gilets jaunes", "C'est important que l'ordre public ne remplace pas l'ordre social juste"


Gilets jaunes: des incidents à Bourges lors de l’acte 9.
Ils étaient environ 5 000 "gilets jaunes" à défiler tranquillement, samedi 12 janvier dans l’après-midi, sur les boulevards entourant la ville de Bourges (Cher). Des manifestants de toutes générations venus afin d’exprimer, une fois de plus, les raisons de leur mécontentement. "Nous ne sommes pas des casseurs", affirment comme un leitmotiv plusieurs d'entre eux. Des affrontements sporadiques pendant tout l’après-midi La préfète du Cher avait interdit tout rassemblement dans le centre-ville de Bourges. La tension est montée d’un cran quand un groupe de "gilets jaunes" a décidé d’entrer dans les rues du centre historique de la ville. C’est d’abord un face-à-face tendu entre manifestants et CRS dans les ruelles de la vieille ville. La situation dégénère rapidement. Tir de grenades lacrymogènes, charges des policiers… Des affrontements sporadiques se sont poursuivis pendant tout l’après-midi. Si quelques feux de poubelles ont eu lieu, pas de voitures brûlées ni de commerces attaqués ne sont à déplorer. 11 personnes ont été blessées, dont deux CRS.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!