France: "Gilets jaunes" : les autorités s'attendent à une mobilisation plus forte et plus "radicale" à Paris - PressFrom - France
  •   
  •   

France"Gilets jaunes" : les autorités s'attendent à une mobilisation plus forte et plus "radicale" à Paris

13:15  11 janvier  2019
13:15  11 janvier  2019 Source:   europe1.fr

Toulouse: mobilisation en hausse avec 2000 gilets jaunes

Toulouse: mobilisation en hausse avec 2000 gilets jaunes Près de 2000 manifestants ont défilé samedi après-midi dans le centre de Toulouse selon la Préfecture, plus que le 29 décembre dernier. © afp.com/Pascal PAVANI Rassemblement de gilets jaunes sur la place du Capitole, à Toulouse, le 24 novembre 2018 A Toulouse, la mobilisation des gilets jaunes ne faiblit pas. Bien au contraire. Quelque 2000 gilets jaunes, selon la préfecture, ont manifesté samedi après-midi dans le centre-ville, en scandant des slogans comme "Macron démission", une mobilisation en hausse par rapport aux 1350 personnes recensées samedi dernier.

Les autorités s'attendent à une mobilisation "plus forte" que la semaine précédente à Paris et à "plus de radicalité", a indiqué vendredi le préfet de police de Paris Michel Delpuech.

A la veille de "l'acte 9" des "gilets jaunes" samedi, les autorités s'attendent à une mobilisation "plus forte" que la semaine précédente à Paris et à "plus de radicalité", a indiqué vendredi le préfet de police de Paris Michel Delpuech. "Nous pensons que la mobilisation sera plus forte que samedi dernier d'une part et que le comportement au sein des groupes qui seront présents sera marqué par plus de radicalité, plus de tentations de violences", a-t-il déclaré sur CNews.

"Gilets jaunes": près de 60% des radars routiers dégradés en France

"Près de 60%" des radars routiers ont été dégradés depuis le début du mouvement des "gilets jaunes", a déclaré jeudi le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner. © AFP/Archives - DOMINIQUE FAGET "Gilets jaunes": "près de 60%" des radars routiers dégradés "Près de 60%" des radars routiers ont été dégradés depuis le début du mouvement des "gilets jaunes", a déclaré jeudi le ministre de l' "Près de 60% des radars aujourd'hui ont été neutralisés, attaqués, détruits par celles et ceux qui se revendiquent de ce mouvement-là", a dit le ministre à la presse après avoir présenté ses voeux

Un rebond de la contestation le 5 janvier. Le 5 janvier, la contestation sociale des "gilets jaunes" avait rebondi après une baisse de la mobilisation pendant les fêtes : 50.000 manifestants avaient été recensés par les autorités, dont 3.500 à Paris. L'acte 8 à Paris a aussi été marqué par les violences, entre l'intrusion de manifestants dans le ministère de Benjamin Griveaux avec un engin de chantier et les images de l'ex-boxeur Christophe Dettinger frappant des gendarmes.

© AFP "Gilets jaunes" : les autorités s'attendent à une mobilisation plus forte et plus "radicale" à Paris

"Nous observons semaine après semaine une dérive vers des comportements de plus en plus violents", qui sont le fait de "petits groupes", a commenté Michel Delpuech. Ils ciblent, selon lui, "d'abord les lieux de pouvoir".

Gilets jaunes : les autorités s'attendent à un acte IX plus "radical"

Gilets jaunes : les autorités s'attendent à un acte IX plus Les autorités, par la voix du préfet de police Michel Delpuech, craignent que l'acte IX des Gilets jaunes, samedi, soit marqué par une mobilisation "plus radicale" que les semaines précédentes. Plus important et plus "radical". À la veille de l'acte IX des Gilets jaunes, le préfet de police de Paris Michel Delpuech a fait part, vendredi 11 janvier, de sa crainte de voir éclater de nouveaux débordements. "Nous pensons que la mobilisation sera plus forte que samedi dernier d'une part et que le comportement au sein des groupes qui seront présents sera marqué par plus de radicalité, plus de tentations de violences", a-t-il déclaré sur CNews.

80.000 policiers mobilisés en France. Le préfet a confirmé le dispositif de sécurité exceptionnel prévu samedi, qui va retrouver son niveau de la mi-décembre. Sur les 80.000 policiers et gendarmes mobilisés annoncés dans toute la France, "5.000" seront à Paris avec "14 véhicules blindés sur roues de la gendarmerie".

Face à l'imprévisibilité des participants, qui comme chaque samedi depuis deux mois n'ont pas déclaré de parcours pour leur manifestation, l'objectif des forces de l'ordre reste "de quadriller, être mobile, être réactif, interpeller très vite dès que des dérapages se produisent", a détaillé le préfet. Pour cela, des "détachements d'intervention rapide", notamment composés de fonctionnaires des brigades anti-criminalité (BAC), doivent sillonner la capitale.

Des "contrôles en amont". Policiers et gendarmes ont pour consigne de procéder à des "contrôles en amont", pour "identifier les personnes qui viennent en portant dans leur sac des armes par destination", mais aussi "les objets de protection qui marquent une volonté offensive", comme les "gants à coques", a détaillé Michel Delpuech. Concernant les engins de chantier, le préfet a expliqué avoir donné des consignes pour limiter leur présence sur la voie publique lors d'une réunion avec la mairie de Paris jeudi.

"Gilets jaunes": premières échauffourées à Paris.
De premières échauffourées se sont produites samedi après-midi à Paris entre manifestants et forces de l'ordre, à l'issue d'un défilé de "gilets jaunes" qui s'est déroulé dans le calme, a constaté un journaliste de l'AFP. Près de la place des Invalides, lieu de départ et d'arrivée du cortège qui a réuni plusieurs milliers de personnes, les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogène et de canon à eau contre les manifestants qui jetaient des bouteilles et pavés.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!