France: On vous explique pourquoi les auto-écoles protestent contre la réforme du permis de conduire - PressFrom - France
  •   
  •   

FranceOn vous explique pourquoi les auto-écoles protestent contre la réforme du permis de conduire

14:50  11 février  2019
14:50  11 février  2019 Source:   francetvinfo.fr

Réforme du permis de conduire : les auto-écoles craignent un examen au rabais

Réforme du permis de conduire : les auto-écoles craignent un examen au rabais Les auto-écoles vont manifester pour dénoncer la déréglementation de leur profession au profit des plateformes internet. © Le Parisien Le Parisien En France, apprendre à conduire coûte cher, voire très cher : entre 1 200 euros et 1 800 euros.

Les auto - écoles protestent contre la réforme du permis de conduire engagée par la loi Macron. Une réforme votée par les députés vendredi 30 janvier va permettre aux agents de La Poste de faire passer le permis aux apprentis conducteurs qui attendraient depuis trop longtemps une session.

déjà échaudées par la réforme de l'examen du code de la route il y a quelques années. « Le permis de conduire peut aussi devenir un permis de tuer quand sa qualité est Coordonné par la députée LREM Françoise Dumas, le rapport de la discorde a été remis discrètement à Matignon début février.

Plusieurs syndicats d'auto-écoles reprochent à l'exécutif de vouloir baisser le prix du permis de conduire en favorisant les plateformes sur internet.

Rassemblements aux portes de Paris, opérations escargots sur les autoroutes franciliennes, perturbations à Bordeaux, Nice et Marseille... Les auto-écoles se manifestent, lundi 11 février, contre un rapport parlementaire qu'ils accusent de favoriser l'apprentissage de la conduite via des plateformes sur internet. D'après eux, le texte – qui n'a pas encore été rendu public – impliquerait une "ubérisation de leur profession". Franceinfo fait le point sur ce bras de fer autour de la réforme du permis de conduire.

Le prince Philip, 97 ans, renonce finalement à son permis de conduire

Le prince Philip, 97 ans, renonce finalement à son permis de conduire Le prince Philip a décidé de renoncer à son permis de conduire après avoir été impliqué dans une collision qui a fait une blessée fin janvier. Le prince Philip, 97 ans, époux de la reine Elizabeth II, a décidé de renoncer à son permis de conduire après avoir été impliqué dans une collision qui a fait une blessée fin janvier, a annoncé samedi le palais de Buckingham dans un bref communiqué. "Après y avoir mûrement réfléchi, le duc d'Edimbourg a pris la décision de renoncer volontairement à son permis de conduire", a indiqué le palais.

Pourquoi un permis boîte auto? Le permis B sur boîte automatique est intéressant pour plusieurs raison. Tout d'abord l'apprentissage de la conduite est facilité Une centaine de patrons d' auto - école protestent contre la prochaine dématérialisation de l'inscription au permis de conduire , qui va

Un rapport remis à Matignon au début du mois liste les pistes qui permettraient de réduire le coût du permis de conduire . Si l'ensemble des options n'a pas été dévoilé, les auto - écoles dénoncent plusieurs pistes de réflexion et prévoient une manifestation lundi.


Que contient ce rapport ?

Ce rapport a été rédigé par la députée LREM du Gard Françoise Dumas et a été remis au Premier ministre, vendredi dernier. Il n'a pour l'instant pas été rendu public, mais les trois organisations de la profession – CNPA, Unidec, Unic – font déjà front uni. "On ne sait pas ce qu’il y a dedans. Madame Dumas a bien voulu nous lire une partie. On peut imaginer que ce qu’elle ne nous a pas dit est peut-être le pire pour nous parce que je ne l’ai pas sentie très à l’aise", explique Philippe Colombani, président fondateur du syndicat l'Unic.

En novembre, Emmanuel Macron avait promis une baisse "drastique" du coût du permis de conduire, qui tourne autour de 1 800 euros en moyenne selon une étude de l'UFC-Que Choisir en 2016. Pour cela, les auto-écoles s'attendent à ce que le rapport préconise de généraliser l'inscription à l'examen en candidat libre et d'assouplir les conditions d'enseignement de la conduite, en abandonnant l'obligation d'avoir un local. Autant d'éléments qui favoriseraient les plateformes sur internet, selon les auto-écoles.

Permis de conduire : les auto-écoles manifestent lundi pour défendre leur "savoir-faire au service de la sécurité routière"

Permis de conduire : les auto-écoles manifestent lundi pour défendre leur Les auto-écoles mèneront une opération escargot sur le périphérique parisien lundi avant des rassemblements dans plusieurs villes de France. Ils comptent défendre leur "savoir-faire au service de la sécurité routière" et des prestations de proximité face à un potentiel assouplissement des conditions d'enseignement du permis de conduire. © JEFF PACHOUD / AFP Permis de conduire : les auto-écoles manifestent lundi pour défendre leur "savoir-faire au service de la sécurité routière" Les auto-écoles se mobilisent lundi pour défendre leur travail de "proximité", gage de la "qualité" de l'enseignement du permis de conduire, alors qu'un rapp

Le permis de conduire est en pleine réforme . Parmi les propositions remises au ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve: la conduite accompagnée Les auto - écoles se sont mobilisées lundi 29 février à Paris et dans plusieurs villes de province pour réclamer un report de la nouvelle épreuve du code

Les auto - écoles sont appelées au rassemblement sur le périphérique parisien ce lundi © Maxppp - Thierry Aujourd'hui passer le permis de conduire coûte en moyenne 1.800 euros mais avec de très fortes C'est une remise en cause directe de leur raison d'être. "_ Pourquoi casser le lien entre le

Que dénoncent les auto-écoles ?

Les syndicats de la profession sont opposés à ce projet de réforme du permis, synonyme selon eux d'une "ubérisation de la profession". "On ne veut pas que la formation au permis de conduire soit associée à des formations 'low cost'. On n'est pas contre les nouveaux arrivants, mais tout le monde doit être soumis aux mêmes règles", abonde le président de l'Unidec, Patrick Mirouse.

De son côté, Patrick Bessonne, le président du syndicat majoritaire CNPA-Education routière, accuse l'exécutif de vouloir créer un "système hors-sol". "Nous ne sommes pas des auto-écoles de l'ancien monde, comme on nous présente parfois, mais des auto-écoles de proximité, affirme-t-il.

Tuer la proximité, c'est tuer la qualité. Et quand la qualité de l'enseignement du permis de conduire est bradée, ça devient un permis de tuer.

Patrick Bessonne, président du CNPA-Education routière

"C’est un choix de société pour moi, ça va plus loin que la défense des auto-écoles", continue auprès de franceinfo Philippe Colombani, président fondateur du syndicat l'Unic. "Est-ce que le monde moderne, c’est la précarisation des travailleurs ? (...) Si le monde moderne, c’est la destruction des acquis sociaux et du salariat, j’appelle ça revenir au XIXe siècle."

Seniors au volant : faut-il imposer une visite médicale ?

Seniors au volant : faut-il imposer une visite médicale ? En proportion, les retraités ont moins d'accident de la route que les actifs. Mais cette catégorie de la population ayant tendance à augmenter, le nombre d'accidents qu'elle cause, aussi. Y a-t-il un âge où la sagesse impose de renoncer à conduire ? Chaque fois qu'une personne de plus de 70 ans se trouve être à l'origine d'un drame de la route, la question revient à la une des journaux : passé un certain âge, le titulaire du permis de conduire ne devrait-il pas passer une visite médicale, afin de s'assurer qu'il conserve les réflexes suffisants et la mobilité physique nécessaire à la conduite d'une automobile ? Si une telle visite médical

Les moniteurs d' auto - écoles descendent dans la rue ce lundi 11 février pour protester contre le projet de réforme du permis de conduire . Le président Emmanuel Macron l'avait promis en novembre 2018 : le coût du permis va baisser "drastiquement".

Jamais le permis de conduire n'aura connu en France une réforme aussi importante. Depuis le 19 janvier 2013, en La dématérialisation du permis de conduire passe désormais par l'application Faeton interconnectée entre services de l'État et certains acteurs privés, comme les auto - écoles , les

Les syndicats contestent également le coût, prétendument plus cher, que celui des systèmes en ligne. "Des élèves mal préparés vont rater l'examen, devront le repasser et paieront au final plus cher qu'annoncé", affirme Patrick Bessone.

Que proposent les auto-écoles pour faire baisser les prix ?

Les syndicats lancent plusieurs pistes : le développement de cours collectifs et des simulateurs de conduite ou la meilleure orientation des élèves vers les dispositifs d'aide, comme le permis à un euro par jour. Surtout, ils réclament une baisse de la fiscalité à laquelle sont soumises les auto-écoles. "Le permis de conduire, c’est environ 70% de taxes et impôts divers, s'indigne Philippe Colombani, président de l'Unic. Que nos hommes politiques qui empilent les taxes et les impôts depuis des années se regardent un peu dans une glace et se disent que, si on en est arrivé là, c’est peut-être aussi de leur faute."

Aujourd’hui, l’État a deux solutions pour faire baisser le prix du permis. Soit il baisse la pression fiscale, soit il passe à l’ubérisation de la profession, à la précarisation.

président de l'Unic


Des pistes pour réformer le permis de conduire.
Passer l'examen dès 17 ans, création d'écoles en ligne… Un rapport veut rendre le fameux «papier rose» plus accessible. © Sébastien SORIANO/Le Figaro Un rapport présente 23 propositions en vue de rendre plus accessible le permis de conduire, souvent indispensable pour l'accès à l'emploi. Premier examen de France, avec 1,51 million de candidats en 2017, le permis de conduire ne cesse d'être remanié. Après des premières mesures en 2015 qui ont réduit les délais de passage aux épreuves et les coûts, une autre réforme se profile.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!