•   
  •   

FranceAttentats en Nouvelle-Zélande : Marine Le Pen dit ne "pas connaître" la thèse du "grand remplacement"

19:50  17 mars  2019
19:50  17 mars  2019 Source:   europe1.fr

Programme TV - L'Émission politique (France 2) : Marine Le Pen invitée de Léa Salamé

Programme TV - L'Émission politique (France 2) : Marine Le Pen invitée de Léa Salamé Marine Le Pen est l'invitée du quatrième numéro de "L'Émission politique", ce jeudi 14 mars à 21h10 sur France 2. © France 2 Marine Le Pen est l'invitée du quatrième numéro de "L'Émission politique", ce jeudi Sa dernière venue remonte à octobre 2017. Cinq mois après Édouard Philippe, c'est au tour de Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national d'être interviewée par Léa Salamé, ce jeudi 14 mars sur France 2. A quelques semaines du scrutin européen, les sondages sont favorables au parti de celle qui était au deuxième tour de l'élection présidentielle.

Marine Le Pen a déclaré dimanche qu'elle ne "connaissait pas " la thèse du " grand remplacement ", citée par l'auteur du carnage en Nouvelle - Zélande L'adhésion à cette thèse est deux fois plus forte chez les sympathisants du RN que parmi la moyenne des Français, selon une étude de l'Ifop pour la

Marine Le Pen a déclaré ce dimanche qu'elle ne "connaissait pas " la thèse du " grand remplacement ", citée par l'auteur du carnage en Nouvelle - Zélande qui, à ses yeux, "ne vaut pas mieux que Daesh". "Je n'ai jamais utilisé ce terme-là", a-t-elle ajouté sur France 3.

Attentats en Nouvelle-Zélande : Marine Le Pen dit ne "pas connaître" la thèse du "grand remplacement" © ALBERTO PIZZOLI / AFP "Je ne connais pas cette théorie du 'grand remplacement'. Je n'ai jamais utilisé ce terme-là", a déclaré Marine Le Pen. Dans son manifeste, l'auteur de l'attentat de Christchurch s'est revendiqué de cette théorie.

Marine Le Pen a déclaré dimanche qu'elle ne "connaissait pas" la thèse du "grand remplacement", citée par l'auteur du carnage en Nouvelle-Zélande qui, à ses yeux, "ne vaut pas mieux que Daech".

"Je n'ai jamais utilisé ce terme-là". "Je ne connais pas cette théorie du 'grand remplacement'. Je n'ai jamais utilisé ce terme-là", a déclaré sur France 3 la présidente du Rassemblement national. Les partisans de cette thèse complotiste et raciale considèrent que la population blanche européenne (et chrétienne) est "remplacée", de manière organisée, par une population immigrée de couleur (et musulmane), et accusent le "multiculturalisme" d'en être la cause.

Nouvelle-Zélande : "par précaution", Castaner demande aux préfets de "renforcer la surveillance des lieux de culte"

Nouvelle-Zélande : Sur Twitter, le ministre de l'Intérieur a aussi fait part de sa "solidarité avec le peuple néo-zélandais endeuillé par l’odieuse attaque terroriste". © Fournis par France Télévisions Le ministre de l'Intérieur appelle les préfets "à la plus grande vigilance", après les attentats contre deux mosquées du centre-ville de Christchurch (Nouvelle-Zélande), vendredi 15 mars, qui ont fait au moins 49 morts. "Par précaution", Christophe Castaner leur demande de "renforcer la surveillance des lieux de culte", tout en précisant que "des patrouilles seront assurées à proximité des espaces confessionnels".

Marine Le Pen a déclaré ce dimanche qu’elle ne « connaissait pas » la thèse du « grand remplacement », citée par l’auteur du carnage en L’adhésion à cette thèse est deux fois plus forte chez les sympathisants du RN que parmi la moyenne des Français, selon une étude de l’Ifop pour la

Marine Le Pen est catégorique, et pourtant… La présidente du Rassemblement national a affirmé, dimanche 17 mars, qu’elle ne « connaissait pas » ce « Jean Il semblerait même qu’il est participé à des meetings du FN pour promouvoir avec Marine Le Pen , la thèse du « grand remplacement ».

Le terroriste cite Marine Le Pen. L'adhésion à cette thèse est deux fois plus forte chez les sympathisants du RN que parmi la moyenne des Français, selon une étude de l'Ifop pour la fondation Jean Jaurès et l'observatoire Conspiracy Watch publiée en février.

Brenton Tarrant, l'extrémiste australien, auteur du massacre en Nouvelle-Zélande, a évoqué dans un manifeste un "génocide blanc" du fait de l'"immigration de masse" et des "envahisseurs", et affirme que les facteurs déterminants ont été la défaite à la présidentielle de 2017 de Marine Le Pen et la mort de la petite Ebba Åkerlund à 11 ans dans une attaque au camion-bélier en 2017 à Stockholm.

Marine Le Pen s'en défend. Le présidente du RN a noté que le tueur citait "beaucoup de gens et beaucoup de choses et n'importe quoi d'ailleurs dans son manifeste". "Il dit qu'il a été déçu par l'élection d'Emmanuel Macron. Il dit aussi qu'il est pour la défense du climat et que son acte vise à éviter la surpopulation. Est-ce que pour cela, vous vous permettriez objectivement de faire un lien entre ce barbare et les gens qui ont manifesté hier pour le climat ?", a-t-elle demandé.

Retour sur les attentats anti-musulmans avant l'attaque en Nouvelle-Zélande

Retour sur les attentats anti-musulmans avant l'attaque en Nouvelle-Zélande L’attentat contre deux mosquées vendredi en Nouvelle-Zélande est de très loin la pire attaque contre des Musulmans dans un pays occidental, et évoque, si la piste d’extrême-droite est confirmée, le massacre commis par le néo-nazi Anders Breivik en Norvège en 2011. Selon le Premier ministre australien Scott Morrison, un tireur, qui a fait selon un nouveau bilan 49 morts et au moins 20 blessés graves, est un extrémiste de droite australien. La police a annoncé quatre arrestations.

ne - pas - connaitre - la - these - du - grand - remplacement -pourtant-elle-la-rejetait-2011_3237607.html. "Je ne connais pas cette théorie du ' grand remplacement '. Je n'ai jamais utilisé ce terme-là", a déclaré sur France 3 la présidente du Rassemblement national.

Nouvelle - Zélande : Marine Le Pen dit ne " pas connaître " la thèse du grand remplacement . L'ancien président socialiste interrompra cependant ses déplacements en lycées à partir de courant avril afin de " ne pas interférer dans la campagne" des élections européennes, a précisé cette source

Pas de lutte "contre les musulmans", ni "contre l'islam". "Au RN nous n'avons jamais lutté contre les musulmans. Nous ne luttons pas d'ailleurs contre l'islam, qui est une religion. Nous luttons contre le fondamentalisme islamiste, qui est une idéologie qui a fait des centaines d'attentats dans le monde, y compris contre des mosquées", a fait valoir la députée du Pas-de-Calais. Selon elle, "il n'y a pas d'islamophobie en France" ni "de mouvement d'ailleurs qui expose une théorie contre l'islam. Il y a des gens qui luttent contre le fondamentalisme islamiste".

Lors de sa rentrée politique à Fréjus, dans le Var, en septembre, Marine Le Pen avait dénoncé sur Twitter une immigration qui fera disparaître "par dilution ou substitution" culture et mode de vie, s'en prenant à la "folle politique immigrationniste" de l'UE.

Sur le même sujet : La théorie du « grand remplacement », de l’écrivain Renaud Camus aux attentats en Nouvelle-Zélande

Nouvelle-Zélande : la mère d'une victime de terrorisme citée par le tireur condamne

Nouvelle-Zélande : la mère d'une victime de terrorisme citée par le tireur condamne La mère d'Ebba Åkerlund, 11 ans, tuée dans un attentat à Stockholm, condamne l'attentat de Christchurch. © Copyright 2019, L'Obs Une policière à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, le 15 mars 2019. Dans un manifeste raciste publié avant l'attentat, le tireur affirmait avoir voulu venger sa fille. La mère d'une jeune Suédoise tuée dans un attentat djihadiste en 2017 a condamné vendredi l'attaque de mosquées à Christchurch, en Nouvelle-Zélande.

La thèse du « grand remplacement » de Renaud Camus ? Marine Le Pen dit ne pas connaître Marine Le Pen a affirmé ce dimanche 17 mars ne pas connaître la théorie d’extrême droite sur le Brenton Tarrant, l’Australien qui a perpétré l’ attentat en Nouvelle - Zélande , a expliqué dans un

Marine Le Pen dit ne " pas connaître " la théorie du " grand remplacement ", pourtant elle la rejetait en 2014. Nous travaillons à l'amélioration de cette expérience et pendant cette période, le module commentaires a la fin de nos articles n'est pas disponible.

AUSSI SUR MSN : Nouvelle-Zélande : le pays rend hommage aux victimes de l'attentat de Christchurch



Lire plus

Après le massacre à Christchurch, la Nouvelle-Zélande va durcir sa législation sur les armes.
Sur l’ile de 5 millions d’habitants, entre 1,2 et 1,5 million d’armes, pour la plupart non enregistrées, sont en circulation. © Vincent Thian / AP Devant la mosquée Al Noor à Christchurch, le 18 mars. En achetant deux fusils semi-automatiques, deux fusils de chasse et un fusil à pompe, Brenton Tarrant n’a enfreint aucune loi néo-zélandaise. Pourtant, c’est grâce à cet arsenal particulièrement létal que, vendredi 15 mars, le terroriste a tué 50 personnes et en a blessé 50 autres dans deux mosquées du centre-ville de Christchurch. Le pire massacre de l’histoire récente du pays.

usr: 1
C'est intéressant!