France: Une nouvelle campagne contre les fessées est lancée, en attendant la loi : "C'est une cause majeure" - PressFrom - France
  •   
  •   

FranceUne nouvelle campagne contre les fessées est lancée, en attendant la loi : "C'est une cause majeure"

09:45  15 avril  2019
09:45  15 avril  2019 Source:   europe1.fr

Photos : Nike réédite un maillot blaugrana collector

Photos : Nike réédite un maillot blaugrana collector ​Après avoir dévoilé un maillot collector en novembre dernier pour fêter ses 20 ans de partenariat avec le FC Barcelone, Nike poursuit sur sa lancée en rééditant le maillot blaugrana de la saison 1998-1999. Alors que le ​Barça est en passe d'accrocher une nouvelle couronne nationale à son palmarès et en attendant peut-être un titre continental, les supporters de toujours se plongeront dans une autre ère glorieuse avec ce nouveau maillot collector signé Nike. Le célèbre équipementier...

1 euro c ' est une gamelle, c ’ est la vie qui continue. Nous sommes tous plus ou moins fauchés. Toute association peut contacter les organisateurs pour faire partie de l'alliance, c ' est une cause majeure Un cauchemar ! C ’ est pourtant la dure réalité pour des millions d'animaux de boucherie en Allemagne


Une nouvelle campagne contre les violences éducatives est lancée cette semaine, alors que la promulgation de la loi patine au Sénat.

Des affiches colorées avec des dessins enfantins représentant un bonnet d'âne, un martinet, puis un cœur. Voilà à quoi ressemble la nouvelle campagne contre les fessées, humiliations et autres violences éducatives ordinaires lancée cette semaine pour lutter contre les troubles du développement chez l'adulte.

A cette occasion, notre reporter s'est rendue dans un cabinet médical de Romainville, en région parisienne, pour prendre le pouls des parents et des médecins. Selon l’Observatoire de la violence éducative ordinaire, 85% des Français ont déjà donné une claque ou une fessée à leurs enfants.

Les salaires des personnels de Notre-Dame seront "maintenus en attendant une solution"

Les salaires des personnels de Notre-Dame seront Les salaires des 67 personnes travaillant à Notre-Dame de Paris, "sont maintenus, en attendant une solution", a déclaré vendredi le responsable communication de la cathédrale, quatre jours après l'incendie qui a défiguré l'édifice. Les salaires des 67 personnes travaillant à Notre-Dame de Paris, "sont maintenus, en attendant une solution", a déclaré vendredi le responsable communication de la cathédrale, quatre jours après l'ince "Les 67 salariés, dont certains sont à temps partiel, voient leurs salaires maintenus en attendant une solution", a affirmé à l'AFP André Finot, ajoutant que "le personnel

"Ce n'est pas avec la tendresse, des câlins ou des bisous que je vais lui faire comprendre qu'il y a du danger sur la route"

"Quand mon fils sort de chez moi, il traverse la rue sans regarder", témoigne Amir au micro d'Europe 1. "Ce n'est pas avec la tendresse, des câlins ou des bisous que je vais lui faire comprendre qu'il y a du danger sur la route", avance le père de 23 ans, pour qui la violence fait partie de l'éducation. "Si je lui mets une fessée et que je lui dis de regarder avant de traverser, il va peut-être comprendre. Moi, quand j'étais enfant et que je recevais une fessée, je ne refaisais pas la même bêtise". Assise aussi dans la salle d'attente, Mireille, mère d'une petite fille de deux ans, a une tout autre vision de l'éducation : "Je ne tape pas, je lève le ton, mais je ne tape pas".

BFM Lyon sera lancée à l'été

BFM Lyon sera lancée à l'été BFM Lyon se lancera "cet été" à la place de Télé Lyon Métropole (TLM), qu'Altice a achetée fin 2018, ont annoncé les dirigeants du groupe jeudi. Avec cette nouvelle chaîne locale d'information en continu, Altice veut "inventer un modèle nouveau pour l'information locale en France, qui est assez peu développée à la télévision", a affirmé lors d'une conférence de presse Alain Weill, le PDG d'Altice France. "D'autres projets pourraient peut-être se concrétiser (ailleurs) dans les mois qui viennent", a précisé Damien Bernet, directeur exécutif du Pôle Média d'Altice.

Mais le plus inquiétant est peut-être qu'aucun des patients interrogés par notre reporter ne sait qu'une loi contre les violences éducatives ordinaires est en cours d'examen, en partie parce que le sujet n'est pas évoqué en consultation. "C'est vrai que j'en parle assez peu avec les patients", confirme le médecin, Anne-Sophie Pimpaud. "On n'est pas formé à ça et on a besoin de ce genre de campagne pour prendre l'habitude d'en parler".

"On attend avec impatience qu'Adrien Taquet puisse imposer à l'agenda su Sénat la cause des enfants, c'est une cause majeure"

Censurée une première fois par le Conseil constitutionnel en 2017 pour des raisons de forme, la loi a été votée à l'unanimité - moins une voix - le 29 novembre dernier, la loi interdisant la fessée et tous les châtiments et punitions corporels est en réalité bloquée entre l'Assemblée nationale et le Sénat. Pis, elle ne figure même pas à l'agenda de ce dernier. "C'est incompréhensible parce qu'on sait qu'il n'y a pas d'opposition au Sénat", se lamente le docteur Gilles Lazimi, coordinateur des campagnes contre les violences faites aux enfants. "Cette loi pourrait être votée très rapidement", affirme-t-il au micro d'Europe 1. "On ne comprend pas et on attend avec impatience qu'Adrien Taquet [secrétaire d’État auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé, ndlr] puisse imposer à l'agenda su Sénat la cause des enfants, c'est une cause majeure".

"J'attends que l'on ait au moins un groupe qui reprenne cette loi et qu'elle soit à l'agenda, peu importe que cela soit dans deux ou trois mois, mais au moins qu'on le sache !", plaide-t-il. "Parce que depuis novembre, donc six mois, rien n'est venu". En Europe, 23 pays ont légiféré contre les violences éducatives. Un chiffre qui grimpe à 53 dans le monde.

Allemagne: une nouvelle loi sur l’immigration pour faciliter les expulsions.
L'Allemagne vient d'adopter ce mercredi matin en conseil des ministres quatre nouveaux projets de loi sur l'immigration. Deux d'entre eux visent à faciliter l'intégration de réfugiés. Celui qui veut faciliter les expulsions de demandeurs d'asile déboutés suscite des polémiques en raison des mesures prévues. Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibault La « loi sur le retour ordonné », le texte adopté ce mercredi en conseil des ministres doit permettre de faciliter les expulsions vers leurs pays d’origine des migrants qui n’ont plus de titre de séjour, en général des demandeurs d’asile déboutés.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 3
C'est intéressant!