•   
  •   

France"Ils ont fait ce qu'ils avaient à faire": les parents d'un des militaires tués réagissent

08:20  12 mai  2019
08:20  12 mai  2019 Source:   lexpress.fr

"Bienvenue au club, Harry" : Kate et William réagissent à la naissance de Baby Sussex

Mardi, Kate et William de Cambridge étaient de sortie à Greenwich pour inaugurer une nouvelle course de bateau. L'occasion d'évoquer avec humour la naissance de leur neveu, le fils de Meghan et Harry. C'est en grande forme et avec le sourire que Kate Middleton et le prince William sont réapparus à l'occasion d'un déplacement officiel. Mardi 7 mai, la duchesse et le duc de Cambridge étaient ainsi en visite à Greenwich, dans le sud-est de Londres, pour inaugurer une nouvelle course de bateaux, la régate King's Cup qui se déroulera en août prochain sur l'île de Wight.

" Dès qu'il a quitté le lycée, c'était pour rentrer dans la Marine. C'était son choix [ ] Je crois que là il la faut [la vocation], vu ce qu ' ils subissent pour intégrer les Il estime aussi que le militaire "était bien préparé" et que les membres du commando " ont fait ce qu ' ils avaient à faire ". "Pour lui ça s'est mal

Vendredi 11 mai, deux militaires des forces spéciales françaises, les maîtres Cédric de Pierrepont et à Alain Bertoncello, sont morts dans l'opération ayant permis la libération de quatre otages au Burkina Faso, une intervention " d ' une très grande "Il était bien préparé, ils ont fait ce qu ' ils avaient à faire .

Les parents d'Alain Bertoncello, commando marine mort lors d'une opération de libération d'otages, racontent la passion de leur fils pour cette profession d'élite.

© AFP Les soldats français Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, morts dans l'opération visant à libérer les otages Picque et Laurent Lassimouillas au Burkina Faso.

Un hommage sera rendu à Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello. Ces deux militaires sont décédés, jeudi, lors d'une mission visant à libérer quatre otages, dont deux Français, au Burkina Faso.

Les soldats, respectivement âgés de 33 ans et 28 ans, étaient tous deux officiers mariniers au sein du commandement des opérations spéciales. Ils appartenaient au commando Hubert, l'une des sept unités de commandos de la marine nationale, basée à Saint-Mandrier dans le Var.

Bénin : les deux touristes français enlevés ont été libérés, deux militaires français tués pendant l'opération

Bénin : les deux touristes français enlevés ont été libérés, deux militaires français tués pendant l'opération C'est ce qu'annonce l'Elysée dans un communiqué vendredi 10 mai. © Fournis par France Télévisions Les deux touristes français disparus depuis le 1er mai alors qu'ils étaient en vacances dans le parc de la Pendjari, au Bénin, ont été libérés. C'est ce qu'annonce l'Elysée dans "Le président de la République se félicite de la libération de quatre otages au Sahel, dont nos deux compatriotes, M. Patrick Picque et M. Laurent Lassimouillas", peut-on lire. Une citoyenne américaine et une ressortissante sud-coréenne ont également été libérées.

LIRE AUSSI >> " Ils ont fait ce qu ' ils avaient à faire ": les parents d ' un des militaires tués réagissent . "À chaque prise d'otage, quelles que soient les circonstances, quelles que La ministre des Armées Florence Parly a, elle, confié son "sentiment de fierté face à l'exploit des forces armées".

Un des deux ex-otages français libérés dans le nord du Burkina Faso, Laurent Lassimouillas, a rendu hommage aux soldats français tués pour les libérer lors d ' une courte déclaration samedi matin au Palais " Ils ont fait ce qu ' ils avaient à faire ": les parents d ' un des militaires tués réagissent .

Une vocation de longue date, selon Jean Luc Bertoncello, le père de d'Alain Bertoncello, originaire de Haute-Savoie. "Dès qu'il a quitté le lycée, c'était pour rentrer dans la Marine. C'était son choix [...] Je crois que là il la faut [la vocation], vu ce qu'ils subissent pour intégrer les différents commandos. Ce qu'il appréciait beaucoup c'était l'esprit de corps", a-t-il indiqué sur RTL.

Selon ce père très ému, l'essentiel pour son fils était "de réussir la mission qu'on lui avait donné". Il estime aussi que le militaire "était bien préparé" et que les membres du commando "ont fait ce qu'ils avaient à faire". "Pour lui ça s'est mal terminé, pour les autres , ils ont réussi la mission", a aussi réagi ce père de famille en deuil.

"Ils étaient tous soudés"

"Alain, il vivait sa passion. Et il est allé jusqu'au bout. Il était très heureux dans ce qu'il faisait. Ça nous permet de nous soutenir un petit peu", a aussi témoigné sa mère, Danièle Bertoncello, auprès duParisien. "Il a fait ce qu'il fallait qu'il fasse. Les deux qui étaient en première ligne, et bien ce sont les deux qui sont tombés. Mais ils ont réussi leur mission. C'était leur travail et ils ne se posaient même pas la question de ce qu'il devait faire. Oui, mon Alain a eu un geste héroïque."

"La France a perdu deux de ses fils, et nous perdons deux de nos frères" (général Lecointre)

Quatre otages détenus dans le Sahel ont été libérés lors d'une opération menée au Burkina Faso par les forces françaises au cours de laquelle deux militaires français ont été tués. © Fournis par La Tribune "La France a perdu deux de ses fils, et nous perdons deux de nos frères et c'est toujours très douloureux", a annoncé le chef d'état-major des Armées le général François Lecointre, très ému, lors d'une conférence de presse.

LIRE AUSSI >> " Ils ont fait ce qu ' ils avaient à faire ": les parents d ' un des militaires tués réagissent . L'opération a été déclenchée quand les militaires se sont rendu compte que les otages allaient quitter le Burkina Faso pour se rendre au Mali "ce qui impliquait un risque réel qu ' ils passent

Elle poursuit : "Il nous a toujours dit de ne pas nous faire du souci. Et on ne s'en est pas fait jusqu'au moment où on a appris sa mort... Et on est fier de ce qu'il fait, malgré la douleur". Danièle Bertoncello a également voulu rendre hommage au commando endeuillé par la mort de deux des leurs. "Ils étaient tous soudés. Ils travaillaient en équipe, tous ces jeunes. C'est une équipe qui est dans le deuil comme nous. Une grande famille."

Sur le même sujet : La fausse affirmation de Jean-Yves Le Drian sur les « risques majeurs » pris par les ex-otages au Bénin

AUSSI SUR MSN : Les ex-otages admettent qu'ils auraient dû "éviter" de se rendre au Bénin

Lire plus

Soldats tués au Burkina : l’adieu à Alain Bertoncello dans son village de Haute-Savoie.
Les obsèques religieuses du soldat des forces spéciales, tué au Burkina Faso vendredi dernier, ont été célébrées dans la petite église de son village natal. Les obsèques d’Alain Bertoncello ont été célébrées ce samedi dans son village de Montagny-les-Lanches, en Haute-Savoie. Ce militaire français du commando Hubert, âgé de 28 ans, a été tué au Burkina Faso vendredi dernier, lors d’une opération qui a permis de libérer quatre otages retenus aux mains d’un groupe djihadiste.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 3
C'est intéressant!