France: "Mon fils a fait son job", estime le père de l'un des militaires tués au Burkina Faso - PressFrom - France
  •   
  •   

France"Mon fils a fait son job", estime le père de l'un des militaires tués au Burkina Faso

13:05  12 mai  2019
13:05  12 mai  2019 Source:   europe1.fr

Comment le Burkina Faso est devenu un foyer djihadiste

Comment le Burkina Faso est devenu un foyer djihadiste L'enlèvement des deux touristes français et la mort de deux soldats dans l'opération de libération conduite dans la nuit de jeudi à vendredi au Burkina Faso met en lumière une situation sécuritaire très préoccupante dans le pays. Une semaine après leur disparition au Bénin, les deux touristes français pris en otage ont été libérés dans la nuit de jeudi à vendredi. Leurs quatre ravisseurs ont été tués au cours d'une opération militaire au Burkina Faso qui a coûté la vie à deux soldats français. Le drame met en lumière la situation sécuritaire dans la zone. Depuis plusieurs années, le Burkina Faso est en proie aux violences.

Après le décès dans la nuit de jeudi à vendredi au Burkina Faso d’Alain Bertoncello, lors d'une mission de sauvetage d'otages français, son père Alors que les premiers mots des otages ont été pour les deux militaires tués dans l’opération, Jean-Luc Bertoncello retient que " mon fils a fait son

Après le décès dans la nuit de jeudi à vendredi au Burkina Faso d’Alain Bertoncello, lors d'une mission de sauvetage d'otages français, son père Alors que les premiers mots des otages ont été pour les deux militaires tués dans l’opération, Jean-Luc Bertoncello retient que " mon fils a fait son

Jean-Luc Bertoncello a dit son émotion et sa fierté au micro d'Europe 1, samedi, après la mort de son fils lors d'une opération de libération d'otages au Burkina Faso.

© Jean-Luc Bertoncello/Rémy Pierre/Europe1 Jean-Luc Bertoncello a dit son émotion et sa fierté au micro d'Europe 1, samedi, après la mort de son fils lors d'une opération de libération d'otages au Burkina Faso.

"Ce qu'il faut comprendre, c'est que mon fils a fait son job, il a réussi sa mission", estime Jean-Luc, le père d'Alain Bertoncello, officier marinier du commandement des opérations spéciales, tué dans l'opération qui a permis la libération de quatre otages au Burkina Faso, vendredi. Interrogé par Europe 1 samedi, Jean-Luc Bertoncello a dit son émotion, mais aussi sa fierté.

EXCLUSIF - Militaires tués au Burkina Faso : Jean-Yves Le Drian déplore les "risques majeurs" pris par les otages libérés

EXCLUSIF - Militaires tués au Burkina Faso : Jean-Yves Le Drian déplore les "Je pense qu'il faut que tous ceux qui veulent faire du tourisme dans ces pays s'informent auparavant", a prévenu le ministre des Affaires étrangères sur Europe 1, samedi matin. "C'est un moment de tristesse, de souffrance", a réagi samedi le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, après la libération de quatre otages - deux Français, une Américaine et une Sud-Coréenne - au cours d'une intervention au Burkina Faso, pendant laquelle deux militaires français ont été tués.

Après le décès dans la nuit de jeudi à vendredi au Burkina Faso d’Alain Bertoncello, lors d'une mission de sauvetage d'otages français, son père Alors que les premiers mots des otages ont été pour les deux militaires tués dans l’opération, Jean-Luc Bertoncello retient que " mon fils a fait son

Après le décès dans la nuit de jeudi à vendredi au Burkina Faso d’Alain Bertoncello, lors d'une mission de sauvetage d'otages français, son père Alors que les premiers mots des otages ont été pour les deux militaires tués dans l’opération, Jean-Luc Bertoncello retient que " mon fils a fait son

"Oui, je suis fier de mon fils"

"S'il peut servir à donner des exemples, tant mieux", poursuit Jean-Luc Bertoncello. "Il se trouve que ma femme et moi on est tous les deux enseignants, on a eu le témoignage aujourd'hui d'une jeune fille qui nous a dit : 'j'avais du mal à me décider, ça m'a aidé dans mon choix'. Elle veut intégrer l'armée. En ce sens, oui, c'est important."

Quant au dénouement tragique de l'opération et à l'hommage prévu pour son fils et le maître Cédric de Pierrepont, également tué dans l'assaut, Jean-Luc Bertoncello estime que "ça fait partie de la vie du militaire". "Le jour où il a défilé sur les Champs-Elysées, pour lui c'était un honneur, donc aujourd'hui pour lui ce sera un honneur. Comment on pourrait ne pas être fier ? On vient de perdre son fils, si on n'est pas fier je ne comprendrai pas. Oui, je suis fier de mon fils."

Blanquer propose de rebaptiser des écoles aux noms des deux soldats tués au Burkina Faso

Blanquer propose de rebaptiser des écoles aux noms des deux soldats tués au Burkina Faso Ecoles, collèges ou lycées pourront porter les noms d’Alain Bertoncello et de Cédric de Pierrepont, si des collectivités locales le souhaitent.

Après le décès dans la nuit de jeudi à vendredi au Burkina Faso d’Alain Bertoncello, lors d'une mission de sauvetage d'otages français, son père Alors que les premiers mots des otages ont été pour les deux militaires tués dans l’opération, Jean-Luc Bertoncello retient que " mon fils a fait son

Sur le même sujet : La mère d'Arnaud Beltrame tance les otages retenus au Burkina Faso et leur attitude "égoïste"

AUSSI SUR MSN : Bénin: la zone où les otages ont été enlevés était-elle classée à risque?

Hommage aux soldats tués au Burkina Faso : "On a besoin d'être présents à cette commémoration".
De nombreux militaires ou anciens militaires seront présents aux Invalides mardi pour saluer la mémoire et le courage de Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello. Parmi eux, l'ancien caporal-chef Olivier Dufour, qui confie son émotion sur Europe 1. Plus qu'un devoir, c'est un besoin quasi-vital pour les soldats de venir mardi matin, dans la cour des Invalides, rendre un dernier hommage à Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, les deux militaires tués samedi au Burkina Faso, lors d'une opération de sauvetage d'otages. "On est tellement marqués par ce que l'on a vu dans l'armée, que cela crée vraiment un lien.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 20
C'est intéressant!