France: Automobile: l'UFC-Que Choisir accuse Renault de malfaçons sur des moteurs - - PressFrom - France
  •   
  •   

FranceAutomobile: l'UFC-Que Choisir accuse Renault de malfaçons sur des moteurs

13:50  25 mai  2019
13:50  25 mai  2019 Source:   challenges.fr

Nissan: Hiroto Saikawa au bord du précipice

Nissan: Hiroto Saikawa au bord du précipice Le patron de Nissan n'a pas convaincu les marchés qu'il était bien l'homme de la situation face au plongeon des résultats financiers Au point d'avoir consenti des concessions à Renault, son actionnaire principal qu'il a pourtant tenté de neutraliser. Hiroto Saikawa semble désormais assis sur un siège éjectable ...Le directeur général de Nissan a senti le vent du boulet passer très près...

L'association de consommateurs UFC - Que Choisir "alerte" sur des malfaçons de certains moteurs fabriqués par le constructeur automobile Renault , susceptibles de provoquer des pannes sur au moins 400.000 véhicules portant la marque du groupe ou celles de Dacia, Mercedes et Nissan.

L'association de consommateurs UFC - Que Choisir "alerte" sur des malfaçons de certains moteurs fabriqués par le constructeur automobile Renault , susceptibles de provoquer des pannes sur au moins 400.000 véhicules portant la marque du groupe ou celles de Dacia, Mercedes et Nissan.

Automobile: l'UFC-Que Choisir accuse Renault de malfaçons sur des moteurs © Vincent Kessler UFC-Que Choisir accuse Renault de malfaçons sur des moteurs


L'association de consommateurs UFC-Que Choisir "alerte" sur des malfaçons de certains moteurs fabriqués par le constructeur automobile Renault (actionnaire minoritaire de Challenges), susceptibles de provoquer des pannes sur au moins 400.000 véhicules portant la marque du groupe ou celles de Dacia, Mercedes et Nissan.

"L'UFC-Que Choisir alerte les consommateurs propriétaires de véhicules Renault, Dacia, Nissan et Mercedes équipés d'un moteur essence 1.2 TCe et 1.2 DIG-t -série Euro 5 de type H5 - d'un grave défaut dont peut être atteint leur véhicule", a indiqué l'association dans un communiqué publié vendredi.

Les moteurs Renault de 600.000 véhicules au moins en Europe accusés d’un vice de fabrication

Les moteurs Renault de 600.000 véhicules au moins en Europe accusés d’un vice de fabrication Selon l’UFC-Que Choisir, un « grave défaut » sur des moteurs de Renault, Dacia, Nissan et Mercedes, est connu et passés sous silence. L’UFC demande un rappel des véhicules. L’UFC-Que Choisir accuse Renault de connaître une anomalie touchant un de ses moteurs, équipant des véhicules de quatre marques. L’association « dénonce le silence assourdissant de Renault, constructeur et fournisseur de ces moteurs, et met en demeure, ce jour, les marques Renault, Dacia, Nissan et Mercedes ». L’UFC affirme que « les moteurs Renault 1.

L'association de consommateurs UFC - Que Choisir "alerte" sur des malfaçons de certains moteurs fabriqués par le constructeur automobile Renault L ' UFC Que Choisir estime que les coûts peuvent représenter jusqu'à presque 10.000 euros par véhicules et accuse Renault d 'un "silence

L'association de consommateurs UFC - Que Choisir "alerte" sur des malfaçons de certains moteurs fabriqués par le constructeur automobile Renault , susceptibles de provoquer des pannes sur au moins 400.000 véhicules portant la marque du groupe ou celles de Dacia, Mercedes et Nissan.

Selon l'UFC Que Choisir, les moteurs concernés ont été fabriqués par Renault entre la fin 2012 et la mi-2016 et ont tendance à consommer trop d'huile. Cela peut entrainer "une dégradation des soupapes d'échappement et aboutir à une casse moteur", affirme l'association, qui évoque 400.000 véhicules concernés en France et d'autres cas signalés ailleurs en Europe.

L'UFC Que Choisir estime que les coûts peuvent représenter jusqu'à presque 10.000 euros par véhicules et accuse Renault d'un "silence assourdissant" malgré la diffusion, selon elle, d'une note interne en 2018 chez les concessionnaires et garagistes de Renault.

L'association adresse une mise en demeure aux quatre marques - Dacia est une filiale de Renault, Nissan son partenaire japonais tandis que des liens existent entre le français et Mercedes via sa maison mère Daimler -, leur demandant de rappeler les véhicules concernés et de prendre en charge l'intégralité des frais.

Renault et Fiat Chrysler discutent d'un rapprochement

Renault et Fiat Chrysler discutent d'un rapprochement Selon le Financial Times et le Wall Street Journal, les deux constructeurs seraient en discussions avancées. L'issue pourrait être l'entrée de Fiat Chrysler au sein de l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi. Nouvelle recomposition majeure du paysage automobile européen et mondial.

L'association de consommateurs UFC - Que Choisir « alerte » sur des malfaçons de certains moteurs fabriqués par le constructeur automobile Renault , susceptibles de provoquer des pannes sur au moins 400.000 véhicules portant la marque du groupe ou celles de Dacia, Mercedes et Nissan.

L'association de consommateurs UFC - Que Choisir "alerte" sur des malfaçons de certains moteurs fabriqués par le constructeur automobile Renault (actionnaire minoritaire de Challenges), susceptibles de provoquer des pannes sur au moins 400.000 véhicules portant la marque du groupe ou celles de

"Tous nos véhicules équipés du moteur TCe A.2 ne sont pas concernés par ce phénomène", a répondu Renault dans un communiqué adressé à l'AFP.

"En effet, une surconsommation d'huile moteur peut provenir de différentes causes - lubrifiants, conditions d'utilisation...", ajoute le groupe qui dit ne pas avoir encore reçu la mise en demeure et prévient que "le respect du programme d'entretien est (...) un préalable à l'examen d'un accompagnement commercial".


AUSSI SUR MSN : L'UFC-que choisir met en demeure Renault pour ses moteurs 1.2 l, ainsi que Dacia, Nissan et Mercedes

Lire plus

Fusion Renault-Fiat Chrysler : Nissan veut revoir sa relation avec son allié français en cas d'accord.
La relation qui unit Renault à Nissan,en cas de fusion avec Fiat Chysler (FCA), devra être "revue" a prévenu lundi le patron du constructeur automobile japonais, à la veille d'un conseil d'administration de son allié français. © Fournis par La Tribune Hiroto Saikawa, le patron de Nissan prévient.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!