•   
  •   

FranceTempête Miguel : ce que l'on sait du naufrage d'une vedette de la SNSM aux Sables-d'Olonne

19:50  07 juin  2019
19:50  07 juin  2019 Source:   francetvinfo.fr

Hongrie: 7 morts dans un naufrage sur le Danube à Budapest

Hongrie: 7 morts dans un naufrage sur le Danube à Budapest Un bateau transportant des touristes sud-coréens a chaviré. 19 sont toujours portés disparus Sept touristes sud-coréens ont été tués et 19 sont portés disparus après que le bateau à bord duquel ils se trouvaient a chaviré dans le Danube, à Budapest, a indiqué jeudi le ministère sud-coréen des Affaires étrangères. Selon la chaîne de la télévision hongroise M1, l'accident s'est produit vers 22h et des plongeurs étaient dans la soirée à la recherche des personnes disparues. Un important courant dû aux fortes pluies des dernières semaines compliquait cependant la tâche des secours.

En intervention pour sauver un bateau de pêche, une vedette, avec sept sauveteurs à son bord, a chaviré au large des Sables-d'Olonne (Vendée). Trois d'entre eux sont morts.

Accident rarissime alors que la tempête Miguel balaie le littoral atlantique. Trois sauveteurs sont morts, vendredi 7 juin, après le naufrage d'une vedette de la SNSM qui partait secourir un bateau de pêche, au large des Sables-d'Olonne (Vendée), a annoncé la préfecture du département. Des recherches sont en cours pour retrouver une personne toujours portée disparue. Franceinfo fait le point sur le drame.

Tempête Miguel : à Paris, un homme gravement blessé par la chute d’un réverbère

Tempête Miguel : à Paris, un homme gravement blessé par la chute d’un réverbère Miguel a touché l’ouest de la France dans la nuit de jeudi à vendredi et s’est échappé vers le nord-est. La tempête Miguel a balayé l’Hexagone d’ouest en est, et causé le pire des dégâts : la mort de trois sauveteurs en mer. Un homme a également été gravement blessé : vendredi soir, un peu avant minuit, place de la Bataille-de-Stalingrad, dans le XIXe arrondissement de Paris, un arbre a chuté sur un réverbère qui est tombé sur cet homme. Pris en charge par les sapeurs-pompiers de Paris dans un état grave, il a été évacué en urgence vers un hôpital parisien. Son pronostic vital était alors engagé.

Que s'est-il passé ?

Une vedette, avec à son bord un équipage de la SNSM (sauveteurs en mer), a chaviré vendredi à la mi-journée à 800 m au large de la plage de Tanchet aux Sables-d'Olonne (Vendée). Les sept sauveteurs étaient en intervention pour aider un bateau de pêche, dont le propriétaire était parti seul en mer, selon Ouest-France. Le chalutier avait activé ses balises de détresse à l'entrée du chenal du port des Sables d'Olonne.

Selon la préfecture maritime d'Atlantique, le navire de pêche, baptisé le Carrera, "avait l'intention de rentrer au port dans de très mauvaises conditions météorologiques". La vedette des sauveteurs a quitté le port des Sables-d'Olonne vers 11 heures pour lui porter assistance. Le bateau de pêche a coulé. Ce naufrage s'est produit alors que la tempête Miguel balayait le littoral vendéen avec de fortes rafales de vent.

Émotion aux Sables-d’Olonne après la mort de trois sauveteurs de la SNSM

Émotion aux Sables-d’Olonne après la mort de trois sauveteurs de la SNSM En pleine tempête Miguel, trois sauveteurs de la Société national de sauvetage en mer sont décédés vendredi dans le chavirage de leur bateau au large des Sables-d’Olonne, en Vendée. Les rescapés ont témoigné. Dimitri Moulic, Alain Guibert et Yann Chagnolleau. Ces trois hommes ont disparu en mer vendredi 7 juin au large des Sables-d’Olonne, en Vendée, en tentant de porter secours avec quatre autres membres d’équipages à un chalutier en détresse dont le propriétaire est toujours porté disparu ce samedi.

Quel est le bilan ?

Trois sauveteurs qui participaient à l'intervention sont morts après le chavirage de la vedette de la SNSM, a annoncé la préfecture en début d'après-midi à France Bleu. Deux d'entre eux sont restés coincés dans le bateau qui est allé s'échouer sur les rochers au bout de la plage des Sables-d'Olonne.

Malgré les conditions très difficiles, quatre sauveteurs ont néanmoins pu regagner le rivage à la nage et sont désormais hors de danger. Des témoins se sont jetés à l'eau pour tenter de leur venir en aide. De son côté, le propriétaire du bateau – un pêcheur de l'île d'Oléron selon France 3 Nouvelle-Aquitaine – est toujours porté disparu.

"On a perdu trois marins bénévoles, volontaires, qui ont payé leur engagement de leur vie, c'est d'une tristesse absolue", a commenté le maire des Sables-d’Olonne, Yannick Moreau, au micro de France Bleu. "Mes pensées accompagnent les sauveteurs en mer des Sables-d'Olonne endeuillés", a réagi de son côté le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner. Le ministre de l'Environnement, François de Rugy, s'est rendu sur place.

Tempête Miguel : 28 000 foyers privés d'électricité samedi matin

Tempête Miguel : 28 000 foyers privés d'électricité samedi matin Quelque 28 000 foyers sont privés d'électricité samedi matin à 9 heures, à la suite du passage de la tempête Miguel. Le centre-ouest de la France, la Normandie et le nord de l'Aquitaine sont les régions les plus touchées, selon l'opérateur du réseau électrique Enedis. En Normandie, 9000 foyers sont privés de courant, 6000 dans le nord de l'Aquitaine, 5500 en Bretagne, 4500 dans les Pays de Loire, 2000 dans le Centre Val de Loire et 1000 en Poitou-Charentes, a indiqué dans un communiqué la filiale du groupe EDF. Plus de 1000 personnes mobilisées pour rétablir le courant "Plus de 1000 personnes sont mobilisées sur les régions touchées.

Comment se poursuivent les recherches ?

Le plan Novi nombreuses victimes a été activé peu après le chavirage. Sur place, Benoit Brocart, le préfet de la Vendée, a fait savoir que "les moyens engagés sont ceux de la Marine nationale, de la sécurité civile et de la gendarmerie, à la mesure du drame qui vient de se produire". Une soixantaine de pompiers et trois hélicoptères (de la sécurité civile, de la gendarmerie et la Marine nationale) sont mobilisés afin de retrouver le propriétaire du bateau, toujours porté disparu.

Onze personnes du Samu sont également présentes "pour porter assistance aux victimes et aux proches". D'après les informations de Ouest-France, une quarantaine personnes se situent actuellement sur le lieu de l'incident, en pleine tempête Miguel. Dans un communiqué, la préfecture maritime indique que "les conditions météorologiques sont très difficiles sur zone" avec des vagues allant de 2,50 à 4 mètres et des vents atteignant 75 km/h.

"La ville est triste" : après le naufrage du bateau de la SNSM, l'heure est au recueillement aux Sables-d'Olonne

Le beau temps est revenu aux Sables-d'Olonne, mais la ville est meurtrie après le décès en mer de trois sauveteurs. D’autant plus que la communauté des pêcheurs et celle des sauveteurs sont intimement liées. © Fournis par France Télévisions Sylvie se tient en silence devant les barrières qui empêchent désormais l’accès au lieu de l’accident. Au loin, on aperçoit les grues en action sur le site du naufrage. Elle est pourtant venue, comme des dizaines d’autres, "pour faire une prière, dit-elle. Pour me recueillir auprès de ces sauveteurs qui sont partis pour sauver une vie.

Pourquoi le bateau a-t-il chaviré ?

Si le préfet de Vendée a indiqué n'avoir pas "suffisamment d'informations précises" pour comprendre les conditions de sortie du bateau de pêche, Benoit Brocart a évoqué "des éléments déchaînés" en raison de la tempête Miguel. Le littoral est fortement balayé par les vents avec des rafales dépassant les 120 km/h. La Vendée avait d'ailleurs été placée en vigilance orange vendredi matin. La veille, la préfecture appelait déjà à une grande prudence et "à reporter les nombreuses activités se déroulant en extérieur à cette période de l'année".

"Ce bateau s'est retourné, j'imagine qu'il s'est pris dans une déferlante", a avancé Xavier de la Gorce, le président de la SNSM, sur BFMTV. Il a décrit l'équipage parti en intervention "d'extrêmement qualifié".

Y a-t-il déjà eu des précédents ?

Un naufrage aussi meurtrier n'était pas arrivé depuis 1986, confirme le président de la SNSM à BFMTV. "C'est un traumatisme chez les sauveteurs car il n'y a pas eu d'acccidents graves depuis 1986 où l'équipage de la station de l'Aber-Wrac'h est décédé en opération", a déclaré Xavier de Gorce sur la chaîne info. En 1986, cinq sauveteurs avaient péri dans la nuit du 6 au 7 août au retour d'une mission.

Naufrage du «Jack Morisseau» : les Sables-d'Olonne rendent hommage aux sauveteurs décédés

Naufrage du «Jack Morisseau» : les Sables-d'Olonne rendent hommage aux sauveteurs décédés Après l'accident de vendredi, qui a coûté la vie à trois bénévoles de la Société nationale de sauvetage en mer, 15 000 personnes ont défilé silencieusement ce lundi aux Sables-d'Olonne. Le marin pêcheur qui avait appelé du secours est toujours porté disparu. Ils s’appelaient Dimitri Moulic, Alain Guibert et Yann Chagnolleau. Ils étaient montés à bord du canot Jack Morisseau de la Société nationale du sauvetage en mer (SNSM) vendredi en fin de matinée, avec quatre autres bénévoles, pour secourir le chalutier Carrera, en détresse au large des Sables-d’Olonne.

Selon les informations de France 3 Pays de la Loire, un accident similaire était survenu en février 2002. Un sauveteur était tombé à l'eau lors d'une intervention pour porter secours à un véliplanchiste en difficulté et n'avait pas survécu. Le canot qui s'est retourné aujourd’hui portait le nom de ce sauveteur : Jacky Joly.

Tempête Miguel : ce que l'on sait du naufrage d'une vedette de la SNSM aux Sables-d'Olonne © Fournis par France Télévisions

Lire plus

L'hommage de Macron aux trois sauveteurs de la SNSM "morts en héros".
Emmanuel Macron a rendu hommage aux trois sauveteurs de la SNSM morts vendredi dernier en portant secours à un chalutier en détresse et les a fait chevalier de la Légion d'honneur. © STEPHANE MAHE / POOL / AFP "C'est toute la Nation qui s'incline" et "qui pleure" "trois de ses enfants morts en héros", a déclaré Emmanuel Macron en rendant hommage jeudi aux trois sauveteurs de la SNSM morts vendredi dernier en portant secours à un chalutier en détresse. "Le sens qu'ils avaient donné à leur existence (...

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!