•   
  •   

FranceLa tempête Miguel fait 3 morts et 1 disparu en Vendée, ce qu'il s'est passé

12:15  08 juin  2019
12:15  08 juin  2019 Source:   lejdd.fr

Incidents homophobes en Vendée: trois étudiants exclus, neuf en sursis

Incidents homophobes en Vendée: trois étudiants exclus, neuf en sursis Trois étudiants de l'Institut catholique d'enseignement supérieur (ICES) de La Roche-sur-Yon ont été exclus, dont deux de manière définitive, suite à la dégradation d'un stand LGBT et des injures homophobes, a annoncé vendredi l'établissement scolaire. Le conseil de discipline de l'ICES, qui s'est réuni mardi pour auditionner individuellement treize étudiants, a prononcé "l'exclusion définitive à effet immédiat pour deux étudiants" et "l'exclusion immédiate, avec réinscription possible à l'ICES au bout d'un an pour un étudiant", a déclaré la direction dans un communiqué.

Trois sauveteurs en mer sont morts vendredi au large des Sables-d'Olonne (Vendée) après le chavirage de leur vedette, sortie en pleine tempête Miguel pour porter assistance à un bateau de pêche dont le marin est toujours porté disparu.

Trois sauveteurs en mer sont morts vendredi en Vendée après le chavirage de leur vedette, sortie en pleine tempête Miguel pour porter assistance à un bateau de pêche dont le marin est toujours porté disparu. "Cette disparition tragique provoque une immense émotion dans la famille des sauveteurs en mer", a déploré Xavier de la Gorce, président de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) dans un communiqué. Mais que s'est-il vraiment passé vendredi au large des Sables-d'Olonne?

Des gravures préhistoriques exceptionnelles découvertes à Angoulême

Des gravures préhistoriques exceptionnelles découvertes à Angoulême Chevaux, aurochs, cervidé : des représentations figuratives inédites à la fin du paléolithique remettent en question nos conceptions de l’art de cette époque. © DENIS GLIKSMAN / INRAP Plaquette de grès vieille de 12 000 ans comportant des gravures représentant des animaux (chevaux, aurochs, cervidé), découverte à Angoulème en décembre 2018. Lorsque, en novembre 2018, on avait visité le site préhistorique que l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) fouillait derrière la gare d’Angoulême (Charente), on était venu trop tôt.

Les sauveteurs étaient partis aider un chalutier en difficulté

La vedette, le SNS 061 Jack Morisseau, était sortie porter secours à un chalutier en difficulté, le Carrera, dont le propriétaire est porté disparu. "Il n'y a plus d'espoir de retrouver un corps à la surface", a déclaré le préfet maritime de l'Atlantique Jean-Louis Lozier vendredi soir, en annonçant la fin des recherches par hélicoptère.

Le canot de la SNSM avait été engagé pour essayer d'aider le chalutier à rentrer au port, selon la préfecture, qui a expliqué que les victimes étaient restées "coincées à l'intérieur du canot". "Une vague a cassé les vitres du cockpit du canot, provoquant probablement des problèmes électriques et sans doute un arrêt du moteur et il semble que le canot ait fait plusieurs tours sur lui-même", a décrit le préfet.

Tempête Miguel : ce que l'on sait du naufrage d'une vedette de la SNSM aux Sables-d'Olonne

Tempête Miguel : ce que l'on sait du naufrage d'une vedette de la SNSM aux Sables-d'Olonne En intervention pour sauver un bateau de pêche, une vedette, avec sept sauveteurs à son bord, a chaviré au large des Sables-d'Olonne (Vendée). Trois d'entre eux sont morts. Accident rarissime alors que la tempête Miguel balaie le littoral atlantique. Trois sauveteurs sont morts, vendredi 7 juin, après le naufrage d'une vedette de la SNSM qui partait secourir un bateau de pêche, au large des Sables-d'Olonne (Vendée), a annoncé la préfecture du département. Des recherches sont en cours pour retrouver une personne toujours portée disparue. Franceinfo fait le point sur le drame.

Trois sauveteurs sont morts, un retraité reste disparu

En tout, sept hommes se trouvaient à bord de la vedette. Quatre survivants ont regagné la côte à la nage, alors que le canot a chaviré à 800 mètres de la plage, d'après la préfecture de Vendée. Les trois sauveteurs morts, âgés de 28 ans, 51 ans et 55 ans, étaient des marins "confirmés qui connaissaient le pêcheur parti en mer", selon Jean-Louis Lozier.

Le disparu est un retraité originaire des Sables-d'Olonne qui pêchait la crevette pour compléter sa retraite, selon le maire de la ville, Yannick Moreau (LR).

Plusieurs hélicoptères ont survolé une mer agitée pour tenter de repérer la victime. Le canot de la SNSM, à la coque verte, gisait lui à l'envers sur les rochers, au milieu d'une plage fouettée par le vent.

La tempête Miguel fait 3 morts et 1 disparu en Vendée, ce qu'il s'est passé © Anne-Charlotte Dusseaulx (Reuters) Un morceau du canot de sauvetage au large des Sables-d'Olonne. (Reuters)

Le bateau de sauvetage était-il adapté?

La vedette Jack Morisseau était le "bateau de réserve" de la station, selon la SNSM. Construit en 1986, il a été remplacé en 2016 par un autre navire, qui était en arrêt technique vendredi. "Insubmersible", le Jack Morisseau était toutefois "apte à partir en sauvetage", a assuré une porte-parole de la SNSM.

Émotion aux Sables-d’Olonne après la mort de trois sauveteurs de la SNSM

Émotion aux Sables-d’Olonne après la mort de trois sauveteurs de la SNSM En pleine tempête Miguel, trois sauveteurs de la Société national de sauvetage en mer sont décédés vendredi dans le chavirage de leur bateau au large des Sables-d’Olonne, en Vendée. Les rescapés ont témoigné. Dimitri Moulic, Alain Guibert et Yann Chagnolleau. Ces trois hommes ont disparu en mer vendredi 7 juin au large des Sables-d’Olonne, en Vendée, en tentant de porter secours avec quatre autres membres d’équipages à un chalutier en détresse dont le propriétaire est toujours porté disparu ce samedi.

"

Chacun doit être bien conscient que c'est son comportement qui est engagé pour sa propre sécurité, mais aussi pour la sécurité des autres

"

Selon la préfecture, huit personnes "présentes sur le rivage ont spontanément tenté de porter secours" aux sauveteurs. "Les pompiers se sont jetés à l'eau au sens propre alors que les vagues déferlaient [...] Ils ont sans aucun doute sauvé la vie de plusieurs membres de l'équipage de ce canot de sauvetage", a souligné le ministre de la Transition écologique, François de Rugy.

Près de 70 pompiers ont été mobilisés pour l'opération. Le centre opérationnel départemental a été activé, ainsi que le "Plan NOVI nombreuses victimes" et le Plan blanc, a précisé la préfecture.

Une enquête ouverte pour rechercher les causes de la mort

Le parquet a ouvert une enquête en recherche des causes de la mort, a déclaré à l'AFP Carine Halley, procureure des Sables-d'Olonne.

"Il est assez incompréhensible qu'il y ait un bateau à la mer un jour comme aujourd'hui", a fustigé le maire de la ville, Yannick Moreau. La Vendée était placée vendredi en vigilance orange par Météo-France, en raison de rafales de vent de 110 à 120 km/h, accompagnées de pluies, avec l'arrivée de la tempête Miguel. "Ces consignes de prudence, de sécurité en matière de météo, elles doivent être prises au sérieux", a souligné le ministre François de Rugy, lors d'une conférence de presse. "Chacune et chacun doit être bien conscient que c'est son comportement qui est engagé pour sa propre sécurité, mais aussi pour la sécurité des autres, et notamment pour la sécurité des forces de secours"

L'accident est intervenu au "moment le pire de cette tempête largement annoncée par les médias et les prévisions", a aussi insisté le préfet maritime.

La tempête fait aussi une victime à Paris

La tempête Miguel a fait une victime à Paris : un homme a été grièvement blessé par un réverbère tombé suite à la chute d'un arbre, dans le 19e arrondissement, dans la soirée de vendredi, a-t-on appris auprès des pompiers.

"En raison de la tempête, un arbre a chuté sur un réverbère place de la Bataille-de-Stalingrad, qui est tombé sur un homme", ont indiqué les pompiers. L'homme, dont le pronostic vital était engagé au moment de sa prise en charge, a été transporté à l'hôpital de la Pitié Salpêtrière.

(avec AFP)

Lire plus

Sables-d’Olonne : un corps découvert sur la plage, 10 jours après le drame de la SNSM.
On ne connaît pas encore son identité, mais il est difficile de ne pas penser au pêcheur disparu en mer la semaine dernière. Très tôt ce dimanche matin, le corps d’un homme a été découvert sur la plage des Sables-d’Olonnes (Vendée). Une enquête a été ouverte pour déterminer son identité et les circonstances de son décès, selonJournal des Sables. Si l’on ne sait pas encore qui est cet homme, il est cependant difficile de ne pas penser à Tony Guibert, pêcheur du bateau le « Carrera », disparu en mer le 7 juin dernier.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 3
C'est intéressant!