•   
  •   

FranceSur les Gilets jaunes, Macron reconnaît une "erreur fondamentale" de méthode

19:25  11 juin  2019
19:25  11 juin  2019 Source:   lejdd.fr

Pour Éric Drouet, le mouvement des gilets jaunes part en "dérive totale"

Pour Éric Drouet, le mouvement des gilets jaunes part en "Je conteste toutes ces récupérations, on s'éloigne des revendications principales". Alors que la mobilisation des gilets jaunes recule constamment depuis plusieurs samedis, Eric Drouet, une des figures du mouvement, "conteste" la stratégie qui consiste à enchaîner les marches thématiques et déclarées auprès des autorités. Alors qu'une manifestation sur le thème "convergence 'gilet jaune'-blouse blanche", en soutien au personnel médical, était organisée ce samedi à Lyon, et qu'une marche nationale des mutilés est programmée ce dimanche à Paris, Eric Drouet considère que le mouvement part "en dérive totale".

Devant l'Organisation internationale du travail à Genève, Emmanuel Macron a évoqué le mouvement des Gilets jaunes et dénoncé les dérives d'un "capitalisme devenu fou".

Sur les Gilets jaunes, Macron reconnaît une "erreur fondamentale" de méthode © Reuters

Devant l'Organisation internationale du travail à Genève, Emmanuel Macron a évoqué le mouvement des Gilets jaunes et dénoncé les dérives d'un "capitalisme devenu fou".

Il a pris la parole mardi à Genève pour le 100e anniversaire de l'Organisation internationale du travail. Et Emmanuel Macron a évoqué, sans le citer nommément, le mouvement des Gilets jaunes. "La France a traversé ces deniers mois une crise très dure", a déclaré le Président à la tribune. Dans la foulée, il a reconnu ce qu'il considère être une "erreur fondamentale" : "Nous avons peut-être parfois construit des bonnes réponses trop loin de nos concitoyens. En considérant qu'il y avait des sachants et des subissants."

Audience d’Éric Drouet : «C’est le procès des gilets jaunes !»

Audience d’Éric Drouet : «C’est le procès des gilets jaunes !» La figure emblématique du mouvement a comparu mercredi devant le tribunal correctionnel de Paris pour «port d’arme prohibé» et «participation à un groupement en vue de violences». Quatre mois de prison avec sursis ont été requis contre lui. Ils ne sont pas nombreux à avoir fait le déplacement au tribunal correctionnel de Paris pour apporter leur soutien à Eric Drouet, jugé pour «port d’arme prohibé» et «participation à un groupement en vue de violences». Quatre mois de prison avec sursis ont été requis contre lui.

"Je crois qu'il faut avec beaucoup d'humilité savoir écouter, constater ce qu'on a mal fait"

"Lorsque le peuple français dit avec force ce qu'il a dit, je crois qu'il faut avec beaucoup d'humilité savoir écouter, constater ce qu'on a mal fait, ne pas arrêter de faire ce qu'on doit faire, savoir changer de méthode mais entendre l'intuition, le message profond", a poursuivi le chef de l'Etat français, affirmant que les citoyens appelaient à "plus de sens, plus de proximité et plus d'humanité".

Macron veut "retrouver ce que fut l'économie sociale de marché"

Emmanuel Macron en a également profité pour dénoncer les dérives d'un "capitalisme devenu fou" au sein d'organisations comme le FMI ou l'OMC, qui privilégient les ajustements économiques aux droits sociaux. "Nous devons réussir à ce que notre modèle productif change en profondeur pour retrouver ce que fut l'économie sociale de marché, une manière de produire, de créer de la richesse, indispensable, mais en même temps de porter des éléments de justice et d'inclusion", a-t-il plaidé, indiquant qu'il défendrait partout ce positionnement.

Elizabeth II remercie les héros du D-Day aux côtés de Trump et Macron

Elizabeth II remercie les héros du D-Day aux côtés de Trump et Macron La reine Elizabeth II était, ce mercredi à Portsmouth, au cœur de la cérémonie de lancement des célébrations du 75e anniversaire du Débarquement. Jamais sans doute elle n’aurait imaginé fêter les 75 ans du D-Day. A 93 ans, la reine Elizabeth II était, ce mercredi 5 juin 2019, au cœur de la cérémonie de lancement des célébrations du 75e anniversaire du Débarquement, dans la ville anglaise de Portsmouth. La souveraine, alors princesse héritière, avait 18 ans lorsque les troupes alliées ont quitté l’Angleterre pour aller libérer la France.

"La crise que nous vivons peut conduire à la guerre et à la désagrégation des démocraties"

"Nos concitoyens ne vivent pas les déclarations ou la réglementation de l'OIT d'un côté, du FMI de l'autre ou du Conseil européen, ils vivent leur vie! Et leur vie, c'est le fruit de tout ça et de nos aberrations", a poursuivi le Président, qui a réclamé le retour à une "économie sociale de marché où chacun trouve sa part".

Dans son allocution, Emmanuel Macron a fait une mise en garde à "tous ceux qui croient, sagement assis, confortablement repus, que ce sont des craintes qu'on agite" : "La crise que nous vivons peut conduire à la guerre et à la désagrégation des démocraties."

Lire plus

"Il me recadre..." : Brigitte Macron fait des confidences sur son "couple assez musclé" avec Emmanuel Macron (VIDEO).
Interviewée par Marc-Olivier Fogiel ce jeudi soir dans RTL Soir, Brigitte Macron a évoqué son couple et les conflits qu'elle et son époux, Emmanuel Macron, rencontrent parfois. Brigitte Macron était l'invitée de Marc-Olivier Fogiel dans RTL Soir ce jeudi. Interrogée sur son époux Emmanuel Macron et leur temps passé à l'Élysée, la Première Dame a rapidement dérivé sur leur relation de couple, expliquant à quel point l'un et l'autre pouvaient avoir un fort caractère, quitte à se disputer pour aller au bout des choses.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 2
C'est intéressant!