France: Sur les Gilets jaunes, Macron reconnaît une "erreur fondamentale" de méthode - PressFrom - France
  •   
  •   

FranceSur les Gilets jaunes, Macron reconnaît une "erreur fondamentale" de méthode

19:25  11 juin  2019
19:25  11 juin  2019 Source:   lejdd.fr

Gilets jaunes : mobilisation en baisse avec 7.000 participants, dont 950 à Paris

Gilets jaunes : mobilisation en baisse avec 7.000 participants, dont 950 à Paris L'acte 31 des "gilets jaunes" a réuni 7.000 manifestants dans toute la France, soit la plus faible mobilisation depuis le début du mouvement. Les "gilets jaunes" s'essoufflent encore. Près de 7.000 personnes ont défilé dans toute la France pour l'acte 31 du mouvement, dont 950 à Paris, selon les chiffres du ministère de l'Intérieur. Cette mobilisation, en baisse par rapport à la semaine dernière (10.300 personnes), est la plus faible depuis le début des "gilets jaunes". Des heurts ont eu lieu en début de manifestation à Toulouse, où un milliers de personnes se sont rassemblés.

Le mal venait peut-être de sa conception d'une politique française indépendante basée sur la bombe nucléaire que les Allemands auraient dû non " L' erreur fondamentale que le général de Gaulle a commise et dont découlent tous ses autres ennuis réside dans la manière condescendante dont il a

L' erreur fondamentale d 'attribution, parfois appelée biais d'internalité est la tendance générale des personnes à sous-évaluer les causes externes (situations, évènements extérieurs, autrui) au profit des causes personnelles (dispositions personnelles, traits de personnalité, intentions, efforts) qui sont

Devant l'Organisation internationale du travail à Genève, Emmanuel Macron a évoqué le mouvement des Gilets jaunes et dénoncé les dérives d'un "capitalisme devenu fou".

Sur les Gilets jaunes, Macron reconnaît une "erreur fondamentale" de méthode © Reuters

Devant l'Organisation internationale du travail à Genève, Emmanuel Macron a évoqué le mouvement des Gilets jaunes et dénoncé les dérives d'un "capitalisme devenu fou".

Il a pris la parole mardi à Genève pour le 100e anniversaire de l'Organisation internationale du travail. Et Emmanuel Macron a évoqué, sans le citer nommément, le mouvement des Gilets jaunes. "La France a traversé ces deniers mois une crise très dure", a déclaré le Président à la tribune. Dans la foulée, il a reconnu ce qu'il considère être une "erreur fondamentale" : "Nous avons peut-être parfois construit des bonnes réponses trop loin de nos concitoyens. En considérant qu'il y avait des sachants et des subissants."

Pourquoi les Gilets jaunes n'arrêtent pas leur mouvement

Pourquoi les Gilets jaunes n'arrêtent pas leur mouvement Les Gilets jaunes perdent chaque semaine des partisans dans les rues. Mais le mouvement se poursuit. Comment l'expliquer? © Abaca Les Gilets jaunes perdent chaque semaine des partisans dans les rues. Mais le mouvement se Les chiffres baissent de semaine en semaine. Selon le décompte du ministère de l'Intérieur, 9.500 Gilets jaunes ont manifesté samedi dernier en France, soit la plus faible mobilisation depuis le début du mouvement. De leur côté, les Gilets jaunes ont compté 24.000 manifestants. La mobilisation s’essouffle et semble même sur le point de s'éteindre.

Jérusalem, l’ erreur fondamentale du président américain. En brisant le consensus international sur le statut de Jérusalem, ville sainte pour les juifs, les chrétiens et les musulmans, le président Donald Trump a conduit son pays à l’isolement. Une large majorité de l’Assemblée générale des Nations

"Je crois qu'il faut avec beaucoup d'humilité savoir écouter, constater ce qu'on a mal fait"

"Lorsque le peuple français dit avec force ce qu'il a dit, je crois qu'il faut avec beaucoup d'humilité savoir écouter, constater ce qu'on a mal fait, ne pas arrêter de faire ce qu'on doit faire, savoir changer de méthode mais entendre l'intuition, le message profond", a poursuivi le chef de l'Etat français, affirmant que les citoyens appelaient à "plus de sens, plus de proximité et plus d'humanité".

Macron veut "retrouver ce que fut l'économie sociale de marché"

Emmanuel Macron en a également profité pour dénoncer les dérives d'un "capitalisme devenu fou" au sein d'organisations comme le FMI ou l'OMC, qui privilégient les ajustements économiques aux droits sociaux. "Nous devons réussir à ce que notre modèle productif change en profondeur pour retrouver ce que fut l'économie sociale de marché, une manière de produire, de créer de la richesse, indispensable, mais en même temps de porter des éléments de justice et d'inclusion", a-t-il plaidé, indiquant qu'il défendrait partout ce positionnement.

Acte 31 des Gilets jaunes : quelques heurts à Toulouse

Acte 31 des Gilets jaunes : quelques heurts à Toulouse En dehors de Toulouse où quelques heurts ont eu lieu, les manifestations se déroulent dans le calme ce samedi. C’est le 31e samedi de manifestations pour les Gilets jaunes, qui voient La Dépêche. 500 membres des forces de l’ordre sont mobilisés ce samedi où plusieurs événements ont lieu outre la mobilisation fluo : la finale du Top 14 entre le Stade toulousain et l’ASM Clermont-Auvergne doit être diffusée sur la place du Capitole alors que des centaines de fans de Johnny Hallyday sont réunis pour l’inauguration d’une place à son nom. © AFP/Pascal Guyot Des Gilets jaunes le 8 juin à Montpellier.

"La crise que nous vivons peut conduire à la guerre et à la désagrégation des démocraties"

"Nos concitoyens ne vivent pas les déclarations ou la réglementation de l'OIT d'un côté, du FMI de l'autre ou du Conseil européen, ils vivent leur vie! Et leur vie, c'est le fruit de tout ça et de nos aberrations", a poursuivi le Président, qui a réclamé le retour à une "économie sociale de marché où chacun trouve sa part".

Dans son allocution, Emmanuel Macron a fait une mise en garde à "tous ceux qui croient, sagement assis, confortablement repus, que ce sont des craintes qu'on agite" : "La crise que nous vivons peut conduire à la guerre et à la désagrégation des démocraties."

L'acte XXX des gilets jaunes mobilise peu.
Des heurts ont éclaté à Montpellier, où avait lieu le rassemblement le plus nombreux. Le mouvement des gilets jaunes a enregistré une très faible mobilisation samedi, pour l’acte XXX, avec seulement 3 700 manifestants dans toute la France à 14 heures selon le décompte du ministère de l’Intérieur, régulièrement contesté par les principaux intéressés. Parmi eux, à peine 1 300 à Paris et environ 2 000 (5 000 selon les organisateurs) à Montpellier, où un appel national avait été lancé et des heurts violents ont éclaté dès le départ du cortège, à la mi-journée.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 9
C'est intéressant!