France: Prise d'otages à la prison de Condé-sur-Sarthe : "Il est très facile pour un détenu de se fabriquer une arme" - - PressFrom - France
  •   
  •   

FrancePrise d'otages à la prison de Condé-sur-Sarthe : "Il est très facile pour un détenu de se fabriquer une arme"

10:50  12 juin  2019
10:50  12 juin  2019 Source:   europe1.fr

L'exposition qui lève le mystère de la "Joconde nue" à Chantilly

L'exposition qui lève le mystère de la A l'occasion du 500e anniversaire de la mort de Léonard de Vincy, le musée de Condé de Chantilly présente une exposition inédite consacrée à l'une de ses oeuvres phare et méconnue : "La Joconde nue". © Fournis par France Télévisions Le musée de Condé de Chantilly conserve la plus célèbre représentation de la Monna Vanna, connue sous le nom de la Joconde nue. L'occasion pour le public de découvrir jusqu'au 6 octobre cette oeuvre énigmatique née dans l'atelier de Léonard de Vinci dont c'est le 500e anniversaire de la mort.

Interrogé par Europe 1 au lendemain de la prise d ' otage dans la prison ultra sécurisée de Condé - sur - Sarthe , Emmanuel Guimaraes, délégué national FO, déplore que les détenus peuvent encore trop facilement dissimuler des " Il est très facile pour un détenu de se fabriquer une arme .

Le procureur de la République d'Alençon donne des détails sur la prise d ' otages , qui s' est terminée, de deux surveillants par un détenu au centre ultra-sécurisé de Condé - Sur - Sarthe (Orne). Cet incident intervient trois mois après l'attaque de deux officiers pénitenciers par un détenu radicalisé dans la

Interrogé par Europe 1 au lendemain de la prise d'otage dans la prison ultra sécurisée de Condé-sur-Sarthe, Emmanuel Guimaraes, délégué national FO, déplore que les détenus peuvent encore trop facilement dissimuler des objets à la surveillance de leurs gardiens.

Trois mois après un attentat terroriste dans l'enceinte de la prison de Condé-sur-Sarthe, un détenu a pris en otage deux surveillants. Mardi soir, à partir de 19h40, un détenu a séquestré deux gardiens dans sa cellule. Le raid est intervenu, et le forcené s'est rendu un peu après minuit. Les deux surveillants ont été libérés sains et saufs. L'auteur de cette séquestration, Francis Dorffer, 35 ans, n’en est pas à son coup d’essai. Surnommé le "champion de la prise d'otage carcérale", il en a cinq à son actif.

Prison avec sursis requise contre le "gilet jaune" Eric Drouet

Prison avec sursis requise contre le Le parquet de Paris a requis mercredi quatre mois de prison avec sursis et 500 euros d'amende à l'encontre d'Eric Drouet pour avoir participé à une manifestation non déclarée avec une sorte de matraque dans son sac. © Bertrand GUAY / AFP Le parquet de Paris a requis mercredi quatre mois de prison avec sursis et 500 euros d'amende à l'encontre d'Eric Drouet, figure emblématique du mouvement des "gilets jaunes", pour avoir participé à une manifestation non déclarée avec une s Le chauffeur routier de 34 ans avait été interpellé dans l'après-midi du samedi 22 décembre, lors de l'acte 6 de ce mouve

Condé - sur - Sarthe : le RAID est intervenu pour interpeller 5 détenus en raison d'un "risque potentiel", explique Nicole Belloubet. Après la double agression à la prison de Condé - sur - Sarthe , Nicolas Bay estime "qu' il faut en finir avec la logique qui consiste à choyer un peu les prisonniers".

1:23. Condé - sur - Sarthe : le RAID est intervenu pour interpeller 5 détenus en raison d'un "risque potentiel", explique Nicole Belloubet. Europe 1. 1:26. Prise d ' otages à la prison de Condé - sur - Sarthe : " Il est très facile pour un détenu de se fabriquer une arme ".

"Il a été incarcéré très tôt [à l’âge de 16 ans, ndlr], il est aussi suivi pour des troubles psychiatriques", rapporte à Europe 1 Emmanuel Guimaraes, délégué national FO Pénitentiaire. Libérable en 2060, cet homme est incarcéré depuis près de 20 ans pour des faits de vols, de viols mais aussi pour l'assassinat d'un co-détenu. "On avait des consignes de suivi un peu plus rapproché, pour autant on n’avait pas de signe de radicalisation", assure Emmanuel Guimaraes. "Le détenu était en charge de la distribution des repas. Lorsqu'il s’est retrouvé isolé avec mes deux collègues, c'est là qu’il a dû sortir son arme."

Prise d'otages à la prison de Condé-sur-Sarthe : © AFP Interrogé par Europe 1 au lendemain de la prise d'otage dans la prison ultra sécurisée de Condé-sur-Sarthe, Emmanuel Guimaraes, délégué national FO, déplore que les détenus peuvent encore trop facilement dissimuler des objets à la surveillance de leurs gardiens.

Fin de la prise d'otages à la prison de Condé-sur-Sarthe, le détenu en garde à vue

Fin de la prise d'otages à la prison de Condé-sur-Sarthe, le détenu en garde à vue Un détenu de droit commun avait pris en otage deux surveillants au moment du repas, mardi soir. Ils ont été libérés après plusieurs heures de négociations. Le détenu qui avait pris en otages deux surveillants mardi soir à la prison de Condé-sur-Sarthe, dans l'Orne, s'est rendu après avoir libéré son second otage et a été placé en garde à vue, a indiqué à l'AFP la Direction de l'administration pénitentiaire (DAP). Les deux surveillants sont "sains et saufs" et le détenu s'est rendu après près de cinq heures de prise d'otages dans ce centre pénitentiaire ultrasécurisé, a précisé la DAP.

Condé - sur - Sarthe : le RAID est intervenu pour interpeller 5 détenus en raison d'un "risque potentiel", explique Nicole Belloubet. Après la double agression à la prison de Condé - sur - Sarthe , Nicolas Bay estime "qu' il faut en finir avec la logique qui consiste à choyer un peu les prisonniers".

Prise d ' otages à la prison de Condé - sur - Sarthe : " Il est très facile pour un détenu de se fabriquer une arme ". Il est 8h44 : l'avion transportant les ex-otages détenus en Afghanistan Stéphane Taponier et Hervé Guesquière atterri sur l'aéroport militaire de Villacoublay.

Des armes artisanales, faciles à dissimuler

Pour ce responsable syndical, les détenus les plus déterminés peuvent parvenir sans difficulté à assembler des objets tranchants ou perforants. "Il est très facile pour un détenu de se fabriquer une arme. Vous prenez une lame de rasoir et une brosse à dents : vous la mettez sur le feu, elle se ramollit et vous y mettez la lame de rasoir. Ça vous fait un couteau sans difficulté. Vous prenez une brosse à dents et vous la taillez en pointe, ça fait une pique artisanale. Ce sont des choses que le détenu peut cacher sur lui", relève Emmanuel Guimaraes.

"Trois mois après l’attentat terroriste du 5 mars, on est en droit de se poser des questions. Des discussions ont eu lieu avec la Garde des Sceaux et le directeur de l’administration pénitentiaire", rappelle ce délégué. "Ils nous avaient promis des mesures. Aujourd’hui, elles peinent à arriver et on se retrouve dans la même situation", déplore-t-il.

Lire plus

Un détenu condamné pour terrorisme agresse deux surveillants à la prison du Havre, le parquet antiterroriste saisi.
Le détenu a frappé les surveillants en criant "Allah Akbar". © Fournis par France Télévisions Un détenu condamné pour terrorisme a agressé deux surveillants jeudi 20 juin au matin au centre pénitentiaire du Havre en Seine-Maritime, a appris franceinfo de source proche du dossier. La section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie après cette agression. L'homme a crié "Allah Akbar" L'homme âgé de 25 ans a attaqué un surveillant et une surveillante à l'ouverture de sa cellule vers 7 heures du matin.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 3
C'est intéressant!