France: Prise d'otages à Condé-sur-Sarthe : ce que l'on sait sur le détenu qui a retenu deux surveillants - - PressFrom - France
  •   
  •   

FrancePrise d'otages à Condé-sur-Sarthe : ce que l'on sait sur le détenu qui a retenu deux surveillants

14:55  12 juin  2019
14:55  12 juin  2019 Source:   francetvinfo.fr

Prisons : un rapport pointe du doigt "l'omerta" des violences contre les détenus

Prisons : un rapport pointe du doigt Dans son rapport publié lundi, l'Observatoire international des prisons fait un état des lieux des violences commises par des surveillants. Une enquête de douze mois dans laquelle témoignent victimes, gardiens, médecins ou encore avocats. © Fournis par France Télévisions Des prisons surpeuplées où la violence s'érige parfois en système : c'est l'une des conclusions d'un rapport publié lundi 3 juin par l'Observatoire international des prisons (OIP), qui alerte sur la chape de plomb qui règne sur les violences de surveillants contre les détenus.

Mardi soir, Francis Dorffer s'est rendu après avoir pris en otages deux surveillants .

Le détenu , Francis Dorffer, qui avait pris en otage deux surveillants dans la prison de Condé - sur - Sarthe s'est rendu dans la nuit. La prise d ' otages avait commencé vers 19h40, nécessitant l'intervention des équipes du RAID et des ERIS (équipes régionales d'intervention et de

Mardi soir, Francis Dorffer s'est rendu après avoir pris en otages deux surveillants.

Prise d'otages à Condé-sur-Sarthe : ce que l'on sait sur le détenu qui a retenu deux surveillants © Fournis par France Télévisions

Il est surnommé le "champion de la prise d'otages carcérale". Un détenu, Francis Dorffer, a retenu de force deux agents pénitentiaires mardi 11 juin au soir dans le centre ultrasécurisé de Condé-Sur-Sarthe (Orne). L'homme s'est rendu peu après minuit et les deux surveillants sont "sains et saufs", a précisé la Direction de l'administration pénitentiaire (DAP). Franceinfo revient sur le profil de ce détenu.

Il est incarcéré depuis ses 16 ans

Le preneur d'otages s'appelle Francis Dorffer. Agé de 35 ans, il est originaire de Moselle, comme le précise Le Républicain lorrain (article payant). Incarcéré depuis l'âge de 16 ans dans une vingtaine de prisons différentes, il a été condamné à plusieurs reprises, notamment pour viol, vol avec violence, meurtre d’un codétenu, ainsi que pour des séquestrations de personnel en prison. Il est "classé DPS" (détenus particulièrement signalés), précise à franceinfo Joaquim Pueyo, député de l'Orne et ancien directeur de prison. Ce statut est notamment lié "au comportement particulièrement violent en détention de certains détenus", détaille le Conseil d'Etat.

L'exposition qui lève le mystère de la "Joconde nue" à Chantilly

L'exposition qui lève le mystère de la A l'occasion du 500e anniversaire de la mort de Léonard de Vincy, le musée de Condé de Chantilly présente une exposition inédite consacrée à l'une de ses oeuvres phare et méconnue : "La Joconde nue". © Fournis par France Télévisions Le musée de Condé de Chantilly conserve la plus célèbre représentation de la Monna Vanna, connue sous le nom de la Joconde nue. L'occasion pour le public de découvrir jusqu'au 6 octobre cette oeuvre énigmatique née dans l'atelier de Léonard de Vinci dont c'est le 500e anniversaire de la mort.

Trois mois après l’attaque de deux surveillants par un détenu radicalisé, deux personnels pénitentiaires ont été pris en otage dans la soirée du mardi 11 juin au centre ultra-sécurisé de Condé - Sur - Sarthe (Orne). Le dénouement est intervenu peu après 0 h 30 et les deux gardiens sont

Le détenu finira par les libérer et se rendre, après cinq heures de prise d ' otages . Pourquoi un tel geste ? Francis Dorffer, 35 ans, réclamait des médicaments ainsi qu'une rencontre avec un négociateur afin d'obtenir un transfert Prise d ' otages à la prison de Condé - sur - Sarthe , deux surveillants retenus .

Il est coutumier des prises d'otages

Francis Dorffer est aux yeux du personnel de l'administration pénitentiaire le "champion de la prise d'otages carcérale". Son nom est en effet associé à au moins cinq autres prises d'otages. En 2006, il avait retenu une psychiatre à la prison de Nancy, en 2009 un surveillant à Clairvaux (Aube), en 2010 un psychiatre à la Santé (Paris) et en 2011 un gardien à Poissy (Yvelines). En avril 2018, il a été condamné à Colmar à 12 ans de prison pour avoir pris en otage un surveillant et tenté de s'évader de la maison centrale d'Ensisheim (Haut-Rhin), en juin 2017.

Francis Dorffer est "un détenu qu'on surveillait un peu plus que les autres parce qu'il a un potentiel de dangerosité très élevé", a ajouté Emmanuel Guimaraes, délégué national FO pénitentiaire.

Fin de la prise d'otages à la prison de Condé-sur-Sarthe, le détenu en garde à vue

Fin de la prise d'otages à la prison de Condé-sur-Sarthe, le détenu en garde à vue Un détenu de droit commun avait pris en otage deux surveillants au moment du repas, mardi soir. Ils ont été libérés après plusieurs heures de négociations. Le détenu qui avait pris en otages deux surveillants mardi soir à la prison de Condé-sur-Sarthe, dans l'Orne, s'est rendu après avoir libéré son second otage et a été placé en garde à vue, a indiqué à l'AFP la Direction de l'administration pénitentiaire (DAP). Les deux surveillants sont "sains et saufs" et le détenu s'est rendu après près de cinq heures de prise d'otages dans ce centre pénitentiaire ultrasécurisé, a précisé la DAP.

Deux surveillants ont été retenus en otage mardi par un détenu multirécidiviste de la prison de Condé - sur - Sarthe . Ils ont été libérés dans la soirée.

Un détenu a pris en otages deux surveillants pénitentiaires à la prison de Condé - sur - Sarthe , dans l'Orne, mardi 11 juin. Des équipes spéciales d'intervention étaient sur place dans la soirée et une cellule de crise a été activée au ministère de la Justice.

Il est décrit comme dangereux

"Ce détenu, je l'ai connu", raconte Joaquim Pueyo. "De mémoire, c'etait un détenu particulièrement instable. Il pouvait être violent. Il l'a démontré au cours de son histoire pénitentiaire", ajoute le député. Ce dernier parle d'un profil psychologique "très lourd" et "dangereux". "Il peut rester pendant des mois sans présenter de difficultés et passer à l'acte avec une idée en tête."

D'après plusieurs sources syndicales jointes par franceinfo, il ne s'agit pas de terrorisme. Le détenu agirait pour demander un transfert, afin d'être plus proche de sa famille. "Depuis quelques semaines, on savait que le détenu était très tendu. La prise d'otages ne nous surprend pas", lâche Frédéric Eko, représentant du Syndicat national de l’ensemble des personnels de l’administration pénitentiaire (SNEPAP).

"Il est frustré à chaque réponse négative" de transfert, poursuit le syndicaliste. "Il menace et promet des prises d'otages. Dernièrement, il expliquait aux autres détenus comment faire des prises d'otages. On signale à chaque fois ces faits et gestes. La direction est au courant de cette situation."

Condé-sur-Sarthe : Francis Dorffer, preneur d'otages en série et détenu "instable"

Condé-sur-Sarthe : Francis Dorffer, preneur d'otages en série et détenu Il s'agirait de sa sixième prise d'otages. Depuis le début de la soirée de mardi, Francis Dorffer, un détenu de 35 ans, retient en otage deux surveillants de la prison de Condé-sur-Sarthe, près d'Alençon, dans l'Orne. En échange de ces deux gardiens - un gradé et une stagiaire, selon un délégué syndical FO -, qu'il menace muni d'une "arme artisanale", il réclame des médicaments, a indiqué à L'Express une source proche du dossier. Francis Dorffer

AGRESSION - Un détenu a pris en otages deux surveillants pénitentiaires à la prison de Condé - sur - Sarthe (Orne) ce lundi soir, selon nos informations. Le surveillant et la stagiaire ont été enfermés. Le détenu , lui, réclame des médicaments ainsi qu'une rencontre avec un négociateur.

ATTAQUE - Un détenu radicalisé a poignardé deux surveillants mardi matin, les blessant grièvement. Il a été interpellé par le Raid en fin de journée. Deux blessés graves : tel est le bilan de l'attaque à la prison ultra sécurisée d'Alençon/ Condé - sur - Sarthe , mardi, dont le parquet antiterroriste de Paris s'est

Francis Dorffer "mérite l'isolement à 100%. Il n'est pas compatible avec une détention ordinaire", insiste Frédéric Eko. Le détenu est à Condé-sur-Sarthe depuis "plus d'un an et demi". A son arrivée, il "était très violent et dangereux et a été placé aussitôt en isolement et en gestion spécifique. Aujourd'hui, on se demande comment ce détenu, connu du ministère de la Justice comme dangereux, avec un casier très détaillé, s'est retrouvé en gestion ordinaire."

AUSSI SUR MSN : Fin de la prise d'otages à Condé-sur-Sarthe, pas de victime

Lire plus

Un détenu condamné pour terrorisme agresse deux surveillants à la prison du Havre, le parquet antiterroriste saisi.
Le détenu a frappé les surveillants en criant "Allah Akbar". © Fournis par France Télévisions Un détenu condamné pour terrorisme a agressé deux surveillants jeudi 20 juin au matin au centre pénitentiaire du Havre en Seine-Maritime, a appris franceinfo de source proche du dossier. La section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie après cette agression. L'homme a crié "Allah Akbar" L'homme âgé de 25 ans a attaqué un surveillant et une surveillante à l'ouverture de sa cellule vers 7 heures du matin.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!