France: Retraites : vers un déficit deux fois plus important que prévu en 2022 - PressFrom - France
  •   
  •   

FranceRetraites : vers un déficit deux fois plus important que prévu en 2022

17:50  12 juin  2019
17:50  12 juin  2019 Source:   liberation.fr

Saint-Etienne : Charles Abi prolonge jusqu'en 2022

Saint-Etienne : Charles Abi prolonge jusqu'en 2022 Le jeune attaquant de l'AS Saint-Etienne Charles Abi a prolongé son contrat jusqu'en 2022. Charles Abi L'AS Saint-Etienne a annoncé ce lundi la prolongation de Charles Abi. International U19, ce jeune attaquant, âgé de 19 ans, est un des espoirs les plus prometteurs du club du Forez. Charles Abi était lié à l'ASSE jusqu'en juin 2021. Il a rempilé pour une saison supplémentaire, jusqu'en 2022. Il s'était notamment illustré lors de l'épopée en Coupe Gambardella, un tournoi dans lequel les Verts s'étaient imposés en finale contre Toulouse.

Le déficit du système devrait atteindre 0,4% du PIB, soit 10 milliards d'euros, selon le rapport annuel du Conseil d'orientation des retraites . Cette prévision s'est sensiblement "dégradée" depuis le précédent rapport du COR, qui tablait il y a un an sur un "solde négatif" de 0,2% du PIB en 2022 , soit

Le Conseil d’orientation des retraites a une nouvelle fois repoussé la perspective de voir le système s’équilibrer. Et le déficit en 2022 sera deux fois plus élevé que prévu .

Selon un nouveau rapport du Conseil d'orientation des retraites, le système français sera dans le rouge d'environ 10 milliards d'euros dans trois ans. Du grain à moudre pour ceux qui, dans la majorité, ne veulent pas attendre la grande réforme promise par l'exécutif.

Retraites : vers un déficit deux fois plus important que prévu en 2022 © ERIC FEFERBERG Jean-Paul Delevoye, Haut-commissaire à la réforme des retraites, à l'Elysée le 14 mai 2017.

Le retour à l’équilibre du système des retraites n’est pas pour demain. Bien que ce dernier soit «quasiment revenu à l’équilibre depuis 2017», la situation pourrait se dégrader dans les prochains mois. Tel est le cri d’alerte du Conseil d’orientation des retraites (COR), dont le rapport qui doit être présenté jeudi a fuité dans la presse dès mardi soir. Soit, fort opportunément, quelques heures avant la déclaration de politique générale du Premier ministre.

Le déficit de la sécurité sociale va replonger en 2019, selon la Commission des comptes

Le déficit de la sécurité sociale va replonger en 2019, selon la Commission des comptes Il pourrait se creuser à au moins 1,7 milliard en 2019. L'addition pourrait se corser à 4,4 milliards si l'Etat ne compense pas à la Sécu les mesures votées fin 2018 dans le sillage du mouvement des "gilets jaunes". © Fournis par France Télévisions Le déficit de la sécurite sociale était revenu en 2018 à 1,2 milliard d'euros, son plus bas niveau en deux décennies. Il pourrait retomber à 1,7 milliard en 2019, selon une synthèse de la Commission des comptes dont l'AFP a obtenu copie, lundi 10 juin.

Et le déficit en 2022 sera deux fois plus élevé que prévu . Il ne faudra pas compter sur un équilibrage du système des retraites avant 2042 au moins. Rappelons que le gouvernement a enclenché une importante réforme des régimes de retraite qui devrait être dévoilée en juillet prochain pour entrer en

Le déficit du système de retraite devrait être de 0,4% du PIB en 2022 , soit presque 10 milliards d’euros, le PIB s’élevant aujourd’hui à 2420 milliards. C’est deux fois que ce qui était prévu par la même instance il y a encore un an. « Le système de retraite reviendrait à l’équilibre en 2042 dans le

Très attendu, le document arrive à point nommé pour ceux qui plaident pour des mesures d’économies immédiates dans le cadre de la grande réforme des retraites lancée par l’exécutif, confiée au haut-commissaire Jean-Paul Delevoye, et qui doit déboucher sur un système «universel» par points en 2025.

Cette dernière ne devait pas, pourtant, selon les promesses du président de la République, déboucher sur une énième réforme financière. Lors de la campagne présidentielle, Emmanuel Macron se voulait même plus que rassurant. «Le problème des retraites n’est plus un problème financier», affirmait le candidat En marche. Son optimisme était en partie basé sur les prévisions du COR publiées en juin 2016. A cette époque, l’organisme tablait sur un retour à l’équilibre autour de 2025, et croyait même en la capacité du système à «dégager des excédents à plus long terme».

Versement des retraites : les effets collatéraux du prélèvement à la source

Versement des retraites : les effets collatéraux du prélèvement à la source Certains nouveaux retraités en 2018, mais qui n’ont perçu leur retraite qu’à partir de 2019, ont été pénalisés par la mise en place du prélèvement à la source. La raison ? Ils doivent payer des impôts sur les sommes qu’ils devaient percevoir en 2018, alors que cela n’aurait pas dû être le cas. Relevés erronés, dossiers déposés au dernier moment, carrière compliquée à reconstituer … Pour une raison ou pour une autre, certains retraités mettent du temps à obtenir le versement de leur pension de retraite ou d’une partie de leurs droits (tranche C notamment).

Paris, 11 juin 2019 (AFP) - Le "solde financier du système de retraite " à l'horizon 2022 sera en déficit à hauteur de 0,4% du PIB, soit environ 10 Cette prévision s'est sensiblement "dégradée" depuis le précédent rapport du COR, qui tablait mi-2018 sur un "solde négatif" de 0,2% du PIB en 2022 , soit

retraite » à l'horizon 2022 sera en déficit à hauteur de 0,4% du PIB, soit environ 10 milliards d'euros, selon le rapport annuel du Conseil d'orientation des retraites depuis le précédent rapport du COR, qui tablait mi-2018 sur un «solde négatif» de 0,2% du PIB en 2022 , soit environ 5 milliards d'euros.

Equilibre attendu entre 2042 et 2058

Depuis, l’enthousiasme est redescendu. Selon les chiffres actualisés du COR, et avec une perspective de croissance de 1,8% des revenus d’activité par an, il faudra attendre 2042 pour atteindre cet objectif d’équilibre, voire 2056 si la croissance venait à être plus faible (1,5%). La faute principalement, selon le COR, à un recul «des ressources en pourcentage de PIB». Ainsi, si les dépenses s’annoncent stables à 13,8% du PIB, les recettes, elles, vont diminuer à 13,4% d’ici 2022. Conséquence : le dispositif aurait, alors, toujours, à cette date, un solde négatif de moins 0,4% du PIB, soit environ 10 milliards d’euros. Soit deux fois plus que ce que prévoyait le COR dans son précédent rapport.

Cette dégradation anticipée par le COR n’est pas une surprise, puisque la situation avait déjà commencé à se dégrader au cours des deux dernières années. En 2018, le COR estimait la date du retour à l’équilibre pour 2036. Mais l’annonce arrive à un moment charnière de la réforme des retraites. D’ici mi-juillet, Delevoye doit rendre ses «recommandations» avant la présentation d’un projet de loi en Conseil des ministres en septembre puis un débat au Parlement d’ici la fin du premier semestre 2020.

« Changement de méthode », écologie... Les annonces d’Edouard Philippe

« Changement de méthode », écologie... Les annonces d’Edouard Philippe Le Premier ministre prononce son deuxième discours de politique générale ce mercredi, avec pour but affiché de lancer « l’acte II » du quinquennat. Acte II, scène 1 ? Pour la 34e déclaration de politique générale de la Ve République, Edouard Philippe a pris la parole ce mercredi à 15 heures devant l’Assemblée nationale.

Selon le rapport annuel du Conseil d'orientation des retraites , le déficit des régimes de retraite s'élèvera à 0,4 point de PIB en 2022 , contre 0,2 point prévu il y a un an. Les recettes vont diminuer avec la baisse du nombre de cotisants chez les fonctionnaires.

Selon le rapport annuel du Conseil d'orientation des retraites (COR), le déficit du système de retraite devrait s'élever à 0,4% du PIB en 2022 .

Le COR s’invite donc dans le débat, et en profite pour mettre en avant les «trois leviers» possibles, selon lui, «pour équilibrer le système de retraite» : jouer sur le taux de prélèvement, le niveau des pensions ou l’âge de départ. Après avoir activé le premier levier, dès 2018, en augmentant la CSG, puis le second, en n’indexant pas les pensions sur l’inflation en 2019 (même si Macron a promis de revenir sur cette mesure l’an prochain pour «les retraites de moins de 2 000 euros»), l’exécutif pourrait désormais être tenté de se saisir du troisième.

Une décote avant 63 ou 64 ans ?

En mars, Edouard Philippe et plusieurs ministres ont milité pour repousser l’âge légal de départ à la retraite aujourd’hui fixé à 62 ans. Lors de sa conférence de presse, Emmanuel Macron a clos le débat en assurant qu’il ne toucherait pas à ce curseur, promesse de campagne oblige mais il a rappelé la nécessité, selon lui, de «travailler davantage» pour «financer notre système». Comment? Le chef de l’Etat a ainsi évoqué l'«allonge[ment] de la durée de cotisation» ou «un système de décote qui incite à travailler davantage, mais sans forcer tout le monde».

Le Brésil en grève générale contre Bolsonaro

Le Brésil en grève générale contre Bolsonaro Au Brésil, les syndicats ont appelé à une grève générale ce vendredi 14 juin contre le président Jair Bolsonaro et son projet de réforme des retraites. Les transports publics dans les grandes villes sont perturbés. Des rassemblements sont organisés un peu partout dans le pays. Il faut s’attendre à de fortes perturbations. Presque tous les syndicats se sont joints à l’appel à la grève. Les chauffeurs routiers devraient cesser leur travail, tout comme les enseignants des écoles publiques et privées. Au cœur de leur préoccupation : la réforme des retraites de Jair Bolsonaro, le président, dont la popularité est en chute libre.

2022 sera en déficit à hauteur de 0,4% du PIB, soit environ 10 milliards d'euros, selon le rapport annuel du Conseil d'orientation des retraites (COR). Cette prévision s'est sensiblement "dégradée" depuis le précédent rapport du COR, qui tablait mi-2018 sur un "solde négatif" de 0,2% du PIB en

Elles ont conduit à dégrader le déficit public.» Le gouvernement prévoit un trou de 3,2% dans ses comptes, contre 2,8% dans ses précédentes prévisions. «Le haut niveau d'endettement public en France et le niveau important de déficit public ne laissent donc que peu de marges de manœuvre

Une «accélération» de la réforme Touraine (qui allonge la durée de cotisation) et l’hypothèse d’une décote, minorant la pension, pour les personnes qui partent à la retraite avant un «âge pivot» situé autour de 63 ou 64 ans sont justement évoquées dans les rangs de la majorité. Officiellement pour remettre d’équerre les comptes de la Sécurité sociale dès 2020 et financer la prise en charge des personnes en situation de dépendance.

Mais de telles pistes ne manqueraient pas de braquer ceux qui avaient cru en la promesse électorale d’Emmanuel Macron, de ne pas toucher à l’âge légal de départ à la retraite. Invité sur France 2 mercredi matin, le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, a de son côté présenté une autre lecture du rapport du COR. Pour lui, «le poids des retraites dans la richesse nationale n’augmentera pas». Une bonne nouvelle donc, pour le syndicaliste qui prévient : «Nous voulons une réforme pour un système plus juste, nous ne souhaitons pas une réforme financière qui servirait à financer autre chose que les retraites.»

AUSSI SUR MSN: Edouard Philippe : «Notre système de retraite n'est ni simple, ni juste»

Mondial-2022 au Qatar: Aulas persuadé que Platini "n'y est pour rien".
Le président de l'Olympique lyonnais Jean-Michel Aulas a estimé mardi que Michel Platini, placé en garde à vue en matinée dans le cadre de l'enquête française pour corruption sur les conditions d'attribution du Mondial-2022 au Qatar, "n'y était pour rien". "Ma conviction personnelle est que Michel n'y est pour rien", a déclaré M. Aulas en marge de la présentation aux médias du nouvel entraîneur de l'OL féminin, Jean-Luc Vasseur. L'ancien président de l'UEFA "est quelqu'un de très droit, que j'apprécie", a-t-il dit.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 3
C'est intéressant!