•   
  •   

France« Changement de méthode », écologie... Les annonces d’Edouard Philippe

17:50  12 juin  2019
17:50  12 juin  2019 Source:   nouvelobs.com

VIDEO - C à vous : Nicolas Duvauchelle se moque du niveau de boxe d’Edouard Philippe

VIDEO - C à vous : Nicolas Duvauchelle se moque du niveau de boxe d’Edouard Philippe Invité dans l'émission "C à vous", Nicolas Duvauchelle n'a pas hésité à se moquer du niveau de boxe d'Edouard Philippe, passé dans l'émission quelques minutes plus tôt ! © Capture d'écran France 5 Invité dans l'émission "C à vous", Nicolas Duvauchelle n'a pas hésité à se moquer du niveau de boxe d'Edouard Philippe, passé dans l'émissi Nicolas Duvauchelle n'a pas la langue dans sa poche ! L'acteur était l'invité de C à vous en compagnie de Raphaël Personnaz et Roschdy Zem pour la sortie du film Persona non grata.

Edouard Philippe annonce que « le projet de loi de bio-éthique est prêt » et qu'« il autorise le recours à la PMA (procréation médicalement assistée) pour toutes les Pour permettre aux entreprises de mettre en place ce dispositif, le Premier ministre a annoncé des mesures de simplification.

Edouard Philippe , le Premier ministre français, a prononcé sa 2ème déclaration de politique générale ce Il a promis qu'il y aurait un " changement de méthode " pour traiter ces priorités. Voici le détail des annonces : Les impôts des Français vont baisser de 27 milliards d'euros sur le quinquennat.

Le Premier ministre prononce son deuxième discours de politique générale ce mercredi, avec pour but affiché de lancer « l’acte II » du quinquennat.

Acte II, scène 1 ? Pour la 34e déclaration de politique générale de la Ve République, Edouard Philippe a pris la parole ce mercredi à 15 heures devant l’Assemblée nationale. Mesures post-« gilets jaunes » - dont une baisse de cinq milliards d’euros de l’impôt sur le revenu - réformes de l’assurance-chômage, des retraites ou encore de la dépendance, projet de loi bioéthique (et son volet PMA pour toutes), réformes des institutions ou encore de l’administration, nouveaux engagements écologiques : le discours devait détailler les principaux chantiers et préciser le calendrier politique au moins jusqu’aux municipales de mars 2020, avant des départementales et régionales en 2021.

Nicolas Duvauchelle se lâche sur Edouard Philippe dans C à vous

Nicolas Duvauchelle se lâche sur Edouard Philippe dans C à vous Ancien boxeur, Nicolas Duvauchelle a mis KO Edouard Philippe en se moquant dans C à vous des aptitudes du Premier ministre sur un ring de boxe. Décidément, ce n’était pas la soirée d’Edouard Philippe. Invité lundi 17 juin dans C à vous le Premier ministre n’a pas été vexé une fois, mais deux ! C’est d’abord Anne-Elisabeth Lemoine qui a choqué l’homme politique avec une remarque sur son baccalauréat. Mais Edouard Philippe a également été attaqué plus tard dans la soirée sur l’une de ses plus grandes passions : la boxe.

écologie et révision des institutions : le Premier ministre Edouard Philippe a présenté ce selon le chef du gouvernement qui a promis "un profond changement de méthode " dans l'acte 2 du Autre annonce : les "profils de carrière" de certaines professions, comme celui des enseignants, pourraient

Promettant un "profond changement de méthode ", il a égrené de nombreuses mesures visant le pouvoir d’achat des Français et précisé Édouard Philippe a annoncé des baisses d'impôts sur le revenu pour les classes moyennes qui permettront d'atteindre le chiffre "historique" de 27 milliards de

Retraites, fonctionnaires, assurance chômage… Les dossiers explosifs de l’acte II du quinquennat

« Il y a toujours urgence »

« Voilà deux ans que nous gouvernons et il y a toujours urgence, peut-être davantage », a déclaré en introduction le Premier ministre, rappelant la crise des « gilets jaunes » qui touche le pays depuis huit mois. « En novembre dernier, nous avons rencontré la colère. [...] Elle vient de loin, et bien des démocraties l’ont ressentie dans des formes variées. C’est à nous qu’elle était en premier adressée, et elle nous rappelait à notre promesse de promouvoir le travail et de lutter contre les injustices. »

Edouard Philippe, l’homme élastique

Lever de rideau, donc, sur « l’acte II du quinquennat », annonce Edouard Philippe, promettant « une césure à travers un profond changement de méthode ».

Edouard Philippe confie une mission pour améliorer l'image des personnes âgées dans la société

Edouard Philippe confie une mission pour améliorer l'image des personnes âgées dans la société Le Premier ministre a confié une députée LREM une mission pour améliorer "la place et l'image" des personnes âgées dans la société. © Ludovic MARIN / AFP Trop souvent, "les représentations sociales et culturelles" de la vieillesse sont celles d'un "poids pour la société" ou d'un "naufrage", relève le chef du gouvernement dans sa lettre de mission à l'élue de Loire-Atlantique. "Afin de construire une société apaisée pour les personnes âgées, nous devons collectivement travailler à une nouvelle représentation qui ne soit plus strictement sanitaire et médico-sociale.

L'acte II du quinquennat propose de changer de méthode tout en poursuivant le cap. Devant les représentants de l'Assemblée nationale, le Premier ministre Edouard Philippe a pris la parole pour dévoiler les contours des futures réformes de l'exécutif.

Lire aussi Environnement, impôts, PMA, immigration les annonces d ' Édouard Philippe . Philippe appelle à un « profond changement de méthode » dans l'exercice du pouvoir, mais il sait Après les remontées du grand débat national et le score d'Europe Écologie - Les Verts il y a quelques jours aux

« Je salue tous ceux, d’où qu’ils viennent, qui sont prêts à nous rejoindre par leur soutien au président de la République. Nous avons beaucoup fait depuis deux ans et il nous reste beaucoup à faire », poursuit le Premier ministre.

« Changement de méthode », écologie... Les annonces d’Edouard Philippe © Copyright 2019, L'Obs

Premier enjeu : « l’ambition écologique »

« Plus personne aujourd’hui n’a le monopole du vert, et c’est aussi cela le dépassement des anciens clivages », déclare Edouard Philippe. « Je ne suis pas un défenseur de la décroissance, je crois en la science et je voudrais que nos décisions soient davantage éclairées par elle. Je sais ce que notre pays doit à son agriculture. J’aime l’industrie et je l’assume. Je crois en l’économie de marché régulée par le politique. »

« Ces douze prochains mois seront ceux de l’accélération écologique. Le premier axe sera de rendre plus propre notre économie, et tout d’abord notre manière de produire notre énergie et de nous déplacer. Je souhaite que les deux projets de loi soient votés avant l’été. »

Aides à la rénovation des bâtiments : les 150 citoyens tirés au sort cet été

Aides à la rénovation des bâtiments : les 150 citoyens tirés au sort cet été Invitée de l'assemblée générale du Plan bâtiment durable, la secrétaire d'Etat Emmanuelle Wargon a annoncé, mardi 18 juin, une installation de la convention citoyenne, composée de 150 citoyens tirés au sort, "durant l'été". Redessiner toutes les mesures concrètes d'aides aux citoyens, définir si besoin d'autres mesures incitatives ou contraignantes et aussi des ressources supplémentaires, et proposer des financements pour ce faire.

Les Gilets jaunes ont diversement accueilli les annonces , mardi, d ' Edouard Philippe . Si les blocages de certains dépôts pétroliers ont été levés, d'autres Lire aussi - Macron- Philippe : chez les députés En marche, on se félicite de ce changement de méthode . Mais les blocages des deux dépôts

Emmanuel Macron entouré de membres du gouvernement, face à des représentants des forces politiques, territoriales, économiques et sociales. Dont acte, ont reconnu les syndicats qui ont pris note du changement de méthode . L'événement avait tous les allures d'une grand-messe, mais « ce

« Nous négocierons avec la Commission européenne une nouvelle régulation du prix de l’électricité. Nous voulons donner aux Français les moyens de se chauffer sans polluer ni payer toujours plus. Nous remettrons donc à plat les aides, d’une effroyable complexité »

Deuxième axe : « rompre avec le gaspillage » via un projet de loi, porté par la secrétaire d’Etat Brune Poirson, qui sera « l’une des priorités de la rentrée parlementaire, en septembre. » « Tous les produits en plastique jetable seront bannis de l’administration à partir de l’année prochaine », promet Edouard Philippe, qui indique que le gouvernement étudiera également « la mise en place d’une consigne sur certains emballages. »

Deuxième priorité : la « justice sociale »

« La justice sociale, c’est de permettre à tous de travailler », insiste Edouard Philippe, qui rappelle que « nous n’en avons pas fini avec le chômage de masse. »

Le Premier ministre souhaite ainsi « mettre fin au recours abusif aux contrats courts » :

« Nous avons donné aux entreprises plus de souplesse. La contrepartie, c’est une responsabilité accrue dans le recours aux contrats courts, qui empêche les salariés de construire leur vie avec sérénité. Dans les cinq à dix secteurs d’activité qui utilisent le plus ces contrats, nous instaurerons un principe de bonus-malus sur les cotisations d’assurance-chômage. »

Edouard Philippe annonce également la mise en place d’une dégressivité de l’indemisation chômage pour les salariés qui perçoivent les salaires les plus élevés. L’indemnisation chômage sera également ouverte aux salariés démissionnaires et aux indépendants, promet le Premier ministre, qui évoque également un renforcement de l’accompagnement des demandeurs d’emploi.

Le Premier ministre promet enfin de nouvelles suppressions d’impôts pour les ménages : ceux-ci baisseront de 27 milliards d’euros sur l’ensemble du quinquennat. « Ces baisses seront votées dans le projet de loi de finances pour l’année 2020 », annonce Edouard Philippe, qui prévient : « Baisser les impôts de 5 milliards en une fois nous obligera à faire des choix pour contenir nos finances publiques. »

SUR LE MÊME SUJET : Retraites : vers un déficit deux fois plus important que prévu en 2022

Lire plus

Niches fiscales: Le gouvernement vise un milliard d'économies dès 2020.
Ces mesures devraient permettre de financer la baisse de l'impôt sur le revenu © SIPA Gérald Darmanin Le gouvernement veut économiser 1 milliard d'euros « dès l'an prochain » via la suppression de niches fiscales, qui s'ajoutera aux 4 milliards d'économies prévues sur les dépenses publiques, a indiqué ce dimanche le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin dans l'émission le Grand Jury sur RTL/LCI/le Figaro. Ces mesures doivent permettre de financer la baisse de cinq milliards d'euros de l'impôt sur le revenu annoncé fin avril par Emmanuel Macron.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 3
C'est intéressant!