France: Génération identitaire jugée pour une action anti-migrants dans les Alpes - PressFrom - France
  •   
  •   

FranceGénération identitaire jugée pour une action anti-migrants dans les Alpes

23:10  11 juillet  2019
23:10  11 juillet  2019 Source:   msn.com

Migrants : la capitaine du Sea-Watch, Carola Rackete, déclarée libre par la justice italienne

Migrants : la capitaine du Sea-Watch, Carola Rackete, déclarée libre par la justice italienne La capitaine allemande du navire humanitaire Sea-Watch 3 avait été arrêtée samedi pour avoir accosté de force dans la petite île de Lampedusa avec 40 migrants à bord. Elle risquait jusqu’à 10 ans de prison et le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, estimait qu’elle devait être libérée.

Six mois de prison ferme ont été requis jeudi devant le tribunal correctionnel de Gap contre trois membres du groupe Génération identitaire, pour une opération anti-migrants menée d'avril à juin 2018 dans les Hautes-Alpes.

Génération identitaire jugée pour une action anti-migrants dans les Alpes © ROMAIN LAFABREGUE Des activistes du groupe d'extrême droite Génération identitaire lors d'une opération dans les Hautes-Alpes le 21 avril 2018 visant à dénoncer l'arrivée de migrants depuis l'Italie

Le procureur de la République de Gap, Raphaël Balland, a demandé cette peine contre Clément Gandelin, alias Clément Galant, 24 ans, président de Génération identitaire; son porte-parole Romain Espino, 26 ans, et un organisateur actif, Damien Lefèvre (dit Rieu), 29 ans, par ailleurs attaché parlementaire du député RN Gilbert Collard. Il a requis l'amende maximum de 75.000 euros contre l'association elle-même.

Libye : près de 40 morts dans la frappe aérienne contre un centre de migrants

Libye : près de 40 morts dans la frappe aérienne contre un centre de migrants Un centre de migrants de la banlieue de Tripoli a été visé par une frappe aérienne. Le bilan est lourd. © Fournis par France Télévisions Hécatombe près de Tripoli (Libye). Près de 40 migrants ont été tués, mardi 2 juillet, dans une frappe aérienne contre leur centre de détention dans la banlieue de la capitale libyenne. Au moins 70 migrants ont été blessés dans l'attaque, selon un "bilan préliminaire", a indiqué à l'AFP un porte-parole des services de secours, Osama Ali.

Génération identitaire jugée pour une action anti-migrants dans les Alpes © PHILIPPE DESMAZES Clément Gandelin alias Clément Galant, président de Génération Identitaire, le 11 juillet 2019 à Gap dans les Hautes-Alpes

Seul M. Gandelin était présent à l'audience. Il a fait usage de son droit au silence, sauf pour dénoncer "un procès qui n'est rien d'autre que politique".

Le 21 avril 2018, Génération identitaire avait monté une spectaculaire opération au col de l'Échelle, point de passage de nombreux migrants dans les Hautes-Alpes: une centaine de personnes vêtues de la même doudoune bleu clair, deux hélicoptères - de location -, une banderole géante, et une "frontière symbolique" matérialisée dans la neige par des grillages en plastique.

Dans les semaines suivantes, ils avaient mené également des maraudes pour intercepter des migrants et les mener aux gendarmes, et tenté d'identifier les passeurs.

La réponse détestable de Trump à la polémique sur les conditions de détention des migrants

La réponse détestable de Trump à la polémique sur les conditions de détention des migrants Un rapport de l’administration américaine dénonce le manque d’accès à des douches, des repas chauds ou des vêtements de rechange, et la détention prolongée des migrants. « Dites-leur de ne pas venir ! Tous les problèmes seront résolus ! » Si les migrants clandestins ne sont « pas contents » de leurs conditions de rétention aux Etats-Unis, il faut leur dire de ne pas venir, a lancé ce mercredi 3 juillet Donald Trump, après la publication par sa propre administration d’un rapport sévère sur leur situation.

Après une enquête d'un an, l'infraction commise n'étant pas facile à établir au-delà de la réprobation que cette action a suscitée - notamment chez les groupes pro-migrants actifs dans la région -, M. Balland les poursuivait pour "activités exercées dans des conditions de nature à créer dans l'esprit du public une confusion avec l'exercice d'une fonction publique" (article 433-13 du Code pénal).

Pour lui, les militants ont créé "de l'enfumage et de la confusion" lors de la démonstration du 21 avril. Ils se sont arrogés une mission "d'enquête" lors de leurs maraudes, et presque de "police judiciaire" en recherchant ceux qui aident les migrants.

La peine maximum encourue était d'un an de prison.

M. Balland a formulé ses réquisitions au vu du passé judiciaire des prévenus. En raison de condamnations passées, MM. Gandelin et Espino ne peuvent plus bénéficier du sursis.

Naufrage au large de la Tunisie : plus de 80 migrants portés disparus

Naufrage au large de la Tunisie : plus de 80 migrants portés disparus Plus de 80 migrants partis de Libye à bord d'un bateau pneumatique ont fait naufrage au large de la Tunisie, le 1er juillet, a annoncé l'Organisation internationale des migrations. Plus de 80 migrants, partis des côtes libyennes, sont toujours portés disparus après avoir fait naufrage au large de la Tunisie, a confié jeudi 4 juillet à l'AFP un responsable de l'Organisation internationale des migrations (OIM). Ce dernier a pu rencontrer l'un des trois rescapés dans le sud de la Tunisie, un Malien d'une vingtaine d'années "encore en état de choc", qui a indiqué que leur bateau pneumatique avait fait naufrage lundi, et qu'il avait été sauvé in extremis mercredi.

Pour M. Lefèvre, sous le coup d'une condamnation qui n'est pas définitive, M. Balland a estimé qu'il aurait dû "se tenir à carreau" plutôt que de "recommencer" et il n'a pas requis de sursis.

Le procureur a demandé aussi une interdiction de cinq ans des droits civiques pour les trois hommes.

Le jugement a été mis en délibéré au 29 août.


AUSSI SUR MSN : Italie : le plus grand centre de migrants d'Europe a fermé


277 migrants sauvés en mer par les secours espagnols, une femme décédée.
En une nuit, les secours maritimes espagnols et marocains ont récupéré en mer 277 migrants subsahariens. Une femme était décédée sur l'une des embarcations. © Jon Nazca / Reuters Les secours maritimes espagnols et marocains ont récupéré en mer 277 migrants subsahariens dans la nuit de mardi à mercredi, dont une femme décédée sur l'une des embarcations de fortune, ont indiqué mercredi les sauveteurs espagnols. Côté espagnol, 220 personnes ont été secourues sur trois embarcations différentes dans la mer d'Alboran, a expliqué une porte-parole à l'AFP.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 0
C'est intéressant!