France: Djihadistes français condamnés à mort en Irak : l'ONU critique le gouvernement d'Edouard Philippe - PressFrom - France
  •   
  •   

FranceDjihadistes français condamnés à mort en Irak : l'ONU critique le gouvernement d'Edouard Philippe

12:37  12 août  2019
12:37  12 août  2019 Source:   lejdd.fr

L’ONU critique le traitement des jihadistes français en Irak

L’ONU critique le traitement des jihadistes français en Irak La France a-t-elle illégalement organisé le transfert de jihadistes français de la Syrie vers l’Irak, où ils ont ensuite été condamnés à mort ? C’est ce que se demandent aujourd’hui les Nations unies qui vient d’adresser un courrier au gouvernement français à ce propos. De notre correspondant à Bruxelles, Wilson Fache Au début de l’été, onze Français qui avaient rejoint le groupe État islamique avaient été condamnés à la peine capitale à Bagdad lors d’un procès décrit comme inéquitable.

Deux Français ont été condamnés à mort dimanche en Irak , après le rejet des allégations de torture émises par l'un d'eux. Cela porte à neuf le nombre » LIRE AUSSI - Ces terroristes français de l’État islamique qui seront jugés en Irak . Vianney Ouraghi, 28 ans, est le 9e et dernier Français à écoper

Faut-il sauver les djihadistes français condamnés à mort en Irak ? Avec Maître Philippe -Henry Honegger, avocat pénaliste au cabinet Ruben & associés.

Djihadistes français condamnés à mort en Irak : l'ONU critique le gouvernement d'Edouard Philippe © Reuters

Après le transfert de djihadistes français de la Syrie à l'Irak, Agnès Callamard, rapporteure spéciale de l'ONU sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires, s'en est pris au gouvernement d'Edouard Philippe et critique, dans un courrier que révèle Le Figaro, "des actions françaises susceptibles d'avoir bafoué les droits de l'homme et les conventions internationales".

Après le transfert de djihadistes français de la Syrie à l'Irak, Agnès Callamard, rapporteure spéciale de l'ONU sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires, s'en est pris au gouvernement d'Édouard Philippe et critique, dans un courrier que révèle Le Figaro, "des actions françaises susceptibles d'avoir bafoué les droits de l'homme et les conventions internationales".

Syrie : quatre enfants de familles de djihadistes remis à l'Allemagne

Syrie : quatre enfants de familles de djihadistes remis à l'Allemagne C'est la première fois que les autorités kurdes remettent à Berlin des orphelins issus de familles de combattants de Daech allemands. Les autorités semi-autonomes kurdes en Syrie ont remis ce lundi à l'Allemagne quatre orphelins de familles de combattants de Daech. "L'administration semi-autonome a remis quatre enfants orphelins à une délégation du gouvernement allemand", a indiqué Fanar Kaeet, un responsable des Affaires étrangères au sein de l'administration kurde, lors d'une conférence de presse au poste de Simalka, situé entre la Syrie et le Kurdistan irakien.

FIGAROVOX/ENTRETIEN - Onze djihadistes français ont été condamnés à mort par un tribunal irakien. Une organisation accusée par l ’ ONU , la Ligue arabe et l’Union européenne de crimes de guerre, de nettoyage ethnique » LIRE AUSSI - Qui sont ces Français condamnés à mort en Irak ?

Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a estimé mercredi que les sept Français condamnés à la peine de mort en Irak pour appartenance au groupe Etat » VOIR AUSSI - Djihadistes en Irak : la France doit-elle empêcher leur condamnation à mort ? Le Figaro avec AFP.

Fin mai début juin, onze djihadistes français, soupçonnés d'avoir participé aux actions de l'État islamique, ont été condamnés à mort en Irak, où ils avaient été transférés depuis la Syrie. Ils n'ont pas encore été exécutés. Ces jugements placent la France dans une situation paradoxale : Paris ne veut pas juger ses ressortissants partis en Syrie, mais elle est opposée au principe de peine de mort. C'est ce paradoxe que critique par Agnès Callamard, rapporteure spéciale de l'ONU sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires, dans un courrier adressé au gouvernement d'Édouard Philippe et que Le Figaro dévoile lundi.

"Le transfert de djihadistes français [de la Syrie vers l'Irak] est extrêmement grave. Il a donné lieu à plusieurs violations du droit international", dénonce dans sa missive cette Française, qui s'est récemment distinguée pour son rapport d'enquête sur le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi.

Arrivée en France de 31 femmes yazidies et leurs enfants, victimes de l'EI en Irak

Arrivée en France de 31 femmes yazidies et leurs enfants, victimes de l'EI en Irak 151 femmes et enfants yazidis ont atterri jeudi à l'aéroport de Toulouse-Blagnac, en provenance d'Irak. 151 femmes et enfants yazidis ont atterri jeudi à l'aéroport de Toulouse- Trente et une femmes yazidies et leurs enfants, victimes en Irak du groupe État islamique (EI), ont atterri jeudi matin à Toulouse dans le cadre d'un programme d'accueil des réfugiés en France, a annoncé le ministère de l'Intérieur.

Sept Français ont été condamnés à mort pour appartenance à l’organisation terroriste. La France tente de leur faire éviter la peine de mort . Les ONG dénoncent régulièrement une « parodie de justice » en Irak . « Ces procès ne cherchent pas du tout à comprendre les actes individuels ou à

C’est l’une des figures les plus connues parmi les djihadistes français condamnés à la peine de mort . Agé de 32 ans, Kévin Gonot a longtemps évolué dans les sphères salafistes Plusieurs de ses membres ont été condamnés pour avoir créé une des premières filières de combattants vers l’ Irak .

Les accusations de l'un des djihadistes condamnés à mort

Agnès Callamard a étudié le cas des onze djihadistes français transférés du Kurdistan syrien en Irak. Son courrier au gouvernement français "présente des faits étudiés et analysés à propos d'actions françaises susceptibles d'avoir bafoué les droits de l'homme et les conventions internationales", explique-t-elle au Figaro.

La rapporteure spéciale de l'ONU précise s'être entretenue avec sept des onze djihadistes. Sans doute a-t-elle pris connaissance du témoignage de l'un d'entre eux qui, dans Le Point du 1er août dernier, a accusé la France d'avoir organisé son transfert vers l'Irak.

"Si la France nous a fait transférer en Irak, c'est parce qu'elle n'a pas de preuve contre nous", a accusé cet homme de 31 ans originaire de Roubaix et qui attend aujourd'hui d'être exécuté.

L'ONU menace d'éventuelles sanctions

Selon Agnès Callamard, un État qui a aboli la peine de mort ne peut transférer un individu dans un pays qui la pratique encore - ce qui reviendrait à prononcer de telles condamnations "par procuration".

Daesh: «Jihadi Jack» déchu de sa nationalité britannique, déception du Canada

Daesh: «Jihadi Jack» déchu de sa nationalité britannique, déception du Canada Jack Letts, qui avait la double nationalité britanno-canadienne, relève de « la responsabilité du gouvernement canadien » © Medo Halab Illustration de djihadistes de Daesh. Le gouvernement britannique a déchu de sa nationalité Jack Letts, un jeune de 24 ans surnommé « Jihadi Jack » qui avait rejoint l’Etat islamique en Syrie en 2014, selon des informations ce dimanche du journal Mail on Sunday. Jack Letts, qui avait la double nationalité britanno-canadienne, relève de « la responsabilité du gouvernement canadien », a écrit le journal britannique.

Deux Français ont été condamnés à mort dimanche en Irak , portant à neuf le nombre de djihadistes français ayant écopé de la peine capitale depuis le 26 mai. Fodil Tahar Aouidate, 32 ans, et Vianney Ouraghi, 28 ans, ont été reconnus coupables d'appartenance au groupe dihadiste Daech*, un crime

Six Français ont été condamnés par la justice irakienne à la mort par pendaison, pour appartenance à l'organisation terroriste Etat islamique. Deux autres Français ont été condamnés à mort ce mardi 28 mai en Irak , portant à six le nombre de ressortissants ayant écopé depuis dimanche de la peine

Dans le document, la rapporteure spéciale demande à savoir si la France a reçu des assurances diplomatiques que ses ressortissants ne seront pas exécutés. Certaines victimes de l'État islamique, souligne-t-elle, pourraient alors considérer qu'il s’agit là d'un déni de justice.

"Il faut mettre un terme à ces transferts, poursuit la responsable de l'ONU dans Le Figaro. Ce processus ne permet pas une politique de justice pour les victimes de Daech. La justice n'est pas rendue, la vérité est cachée." Elle a donné soixante jours aux autorités françaises pour répondre à ses accusations, avant d'envisager de possibles sanctions.


Aussi sur MSN : « Il n’y a pas de solution miracle pour juger les djihadistes français »


Christophe Castaner, toujours soutenu malgré les vents contraires.
Malgré les nombreuses polémiques auxquelles Christophe Castaner a dû faire face ses huit derniers mois, le ministre de l'Intérieur est toujours soutenu par le Premier ministre Edouard Philippe. © Lionel BONAVENTURE / AFP Mardi, devant le perron de Matignon, Christophe Castaner se tient à côté du Prem Les deux hommes ont passé deux heures à examiner l’affaire de la mort de Steve Maia Caniço qui embarrasse le gouvernement, mais le ministre de l’Intérieur ne dit pas un mot.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 7
C'est intéressant!