France: Trois enfants morts dans le naufrage d’un bateau : le poignant récit du sauvetage - PressFrom - France
  •   
  •   

FranceTrois enfants morts dans le naufrage d’un bateau : le poignant récit du sauvetage

21:25  13 août  2019
21:25  13 août  2019 Source:   msn.com

Philippines : 25 morts dans trois naufrages

Philippines : 25 morts dans trois naufrages Au moins 25 personnes ont péri dans le naufrage de trois bateaux samedi dans le centre des Philippines, selon un bilan annoncé dimanche, alors que les recherches se poursuivent. Ces trois embarcations ont chaviré dans le détroit de Guimaras, dans l'archipel des Visayas occidentales, après s'être laissées surprendre par de brusques dégradations des conditions météorologiques provoquées par des vents du sud-ouest liés à la mousson. Quatorze corps ont été repêchés ces dernières heures, portant le bilan à 25 morts, a annoncé à l'AFP Franco Agudo, porte-parole de la défense civile.

Un des sauveteurs raconte comment il a tenté par tous les moyens de sortir les trois enfants prisonniers du bateau chaviré lundi au large d’Agon-Coutainville. En vain.

« L’horreur. C’est pas possible de vivre quelque chose comme ça. C’est pas humain… » La sœur aînée de deux des trois enfants, âgés de 9 et 13 ans, qui se sont noyés lundi au large d’Agon-Coutainville (Manche), se tient debout, hagarde, totalement perdue, devant les deux tentes que ses parents, originaires d’Argentan (Orne), avaient installées il y a quelques jours au camping Le Sénequet de Gouville-sur-Mer (Manche) pour y passer « deux ou trois semaines de vacances ». Elle-même n’avait pas pris part à la sortie en mer fatale

L’Ocean Viking quitte Marseille pour entamer sa mission de sauvetage de migrants

L’Ocean Viking quitte Marseille pour entamer sa mission de sauvetage de migrants Le bateau affrété par SOS Méditerranée et Médecins sans Frontières, l’Ocean Viking, a quitté dimanche soir le port de Marseille pour sa première mission de sauvetage de migrants au large de la Libye. À 22H00 l’Ocean Viking, précédemment baptisé Aquarius, a appareillé du port de Marseille, salué sur le quai par le personnel de SOS Méditerranée qui reste sur place. Ces derniers, émus, ont applaudi le départ de leurs collègues à bord du navire qui a pris le large en donnant un coup de trompe. nullBREAKING À l'issue d'une escale à #Marseille, l'#OceanViking vient de lever l'ancre pour sa première mission de recherche et sauvetage en #Méditerranée centrale.

Emmitouflée dans une doudoune orange, elle semble plantée là, soutenue par une amie, elle aussi en sanglots, qui l’enserre comme elle peut. « L’horreur… » reprend-elle après un temps interminable. « Je ne veux pas en dire plus. Je peux pas raconter cette histoire pour me retrouver encore plus bas que je ne suis maintenant. » Tout autour semble alors silencieux. Jusqu’à la plage, face au camping, étrangement déserte.

Lundi après-midi, le couple et deux de leurs enfants, accompagnés d’une amie venue passer quelques jours avec son fils de sept ans, naviguent à 800 m du rivage, quand soudain le moteur tombe en panne. Rapidement, une vague submerge l’arrière de la petite embarcation pêche-promenade de 5,50 m que le père, titulaire de son permis de naviguer depuis le mois de juin, n’avait jusqu’alors sorti que deux ou trois fois. Vers 15h30, les pompiers et deux bénévoles de la SNSM sont dépêchés en urgence pour intervenir. La mer est assez forte, le vent souffle en rafales.

Secours de migrants: L'«Ocean Viking» a repêché 80 personnes samedi au large de la Libye

Secours de migrants: L'«Ocean Viking» a repêché 80 personnes samedi au large de la Libye L’embarcation, un canot pneumatique blanc, a pu être repérée grâce à la présence d’un avion des forces européennes effectuant des survols répétés Plus de 80 migrants, des hommes et des adolescents en majorité soudanais, ont été secourus samedi matin par l’Ocean Viking au large des eaux libyennes, selon un premier décompte de Médecins sans frontières (MSF). Les avions des forces européennes patrouillent régulièrement au-dessus de la Méditerranée centrale pour repérer les embarcations qui quittent les côtes libyennes, profitant en ce moment de conditions météo clémentes.

« On n’a eu le temps de rien. Ça s’est passé tellement vite. J’ai vu que de l’eau rentrait dans le bateau. J’ai prévenu les secours. Et puis soudain, une vague a rempli le bateau. Et on a chaviré », a raconté à Ouest-France, la maman des deux petites filles, sidérée. Quand les sauveteurs arrivent sur zone en effet, les deux femmes adultes ont déjà été éjectées à l’eau et pris en charge par des moniteurs de l’école de voile qui se trouvaient non loin de là.

Trois enfants morts dans le naufrage d’un bateau : le poignant récit du sauvetage © Fournis par SAS Le Parisien Libéré -

«On a tout de suite vu qu’elle était inconsciente»

À bord, ils voient un jeune moniteur de voile qui a pu se hisser sur le nez encore émergé de la petite embarcation. C’est alors que Franck Perier, 53 ans, bénévole à la SNSM, parvient à le rejoindre : « Tout l’arrière était déjà englouti. Soudain j’ai vu que le père lui aussi était encore à bord, totalement sidéré par le choc. J’ai reconnu cet homme parce que je lui avais rendu un petit service l’an dernier. C’est une brave famille, modeste. Franchement, je ne sais même pas s’il réalisait. Il faisait ce qu’il pouvait. Le jeune de l’école de voile m’a crié : Il y a des enfants dedans. En fait, ça faisait dix minutes qu’il tapait dans le plexiglas de la cabine à coups d’ancre. Il était épuisé. J’ai pris le relais comme j’ai pu. »

Ce que l'on sait du naufrage d'une vedette de plaisance dans la Manche, qui a provoqué la mort de trois enfants

Ce que l'on sait du naufrage d'une vedette de plaisance dans la Manche, qui a provoqué la mort de trois enfants Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances du drame, qui s'est déroulé lundi après-midi. L'embarcation doit être prochainement examinée. © Fournis par France Télévisions Trois enfants ont péri, lundi 12 août, après que leur embarcation s'est retournée à environ 800 mètres de la plage de Passous, à Agon-Coutainville, dans le département de la Manche. Ils étaient en vacances sur la côte du Cotentin avec leurs parents, qui ont survécu au naufrage. Un important dispositif de secours Lundi, aux environs de 15h30, un témoin présent sur la plage de Passous aperçoit le bateau avec ses jumelles.

« Tous les trois, on arrachait tout comme on pouvait, continuait Franck Perier. Peu à peu, on a réussi à élargir le trou dans le plexiglas. Alors, on a sorti un premier enfant, la plus grande des filles. On a tout de suite vu qu’elle était inconsciente. Mon collègue l’a ramenée à terre. On a fait comme on a pu pour écarter les cordages et les gilets. Je savais que ça faisait au moins dix minutes qu’ils étaient là-dessous, mais il fallait tout donner si quelque chose était encore possible. Tout s’emmêlait. On glissait. Ça tapait de part et d’autre. Mais, enfin, on a sorti le deuxième enfant, le plus petit. Lui aussi inconscient. Là, ce sont les pompiers qui l’ont ramené à terre. Et puis j’ai vu la troisième petite sortir par l’arrière du bateau. J’ai pensé que, peut-être, elle avait réussi par elle-même… Mais non, elle aussi était inconsciente. »

Le secouriste continue son récit : « À mon tour, je me suis retrouvé à l’eau. J’étais épuisé. Je me suis mis sur le dos et j’ai serré la petite contre moi, le temps que mon collègue revienne avec le canot. On l’a ramenée elle aussi à terre. Quand on est arrivés, les secours faisaient tout ce qu’il pouvait. Je marchais de long en large. Et puis, un moment, j’ai vu les trois groupes de médecins et de sauveteurs penchés chacun sur un enfant. Je me suis dit : C’est pas possible. Il faut au moins un cadeau du ciel. Il faut au moins nous en rendre un. Au moins un. Mais non. Hier, c’était… non. »

Sécurité routière : le nombre de morts sur les routes stable au mois de juillet

Sécurité routière : le nombre de morts sur les routes stable au mois de juillet Lors des sept premiers mois de l'année, les autorités recensent 1843 morts sur les routes, soit 9 de moins qu'à la même période l'an passé. Le nombre de morts sur les routes en France métropolitaine est resté stable en juillet, avec 328 personnes tuées, soit le même nombre qu'en juillet 2018, a annoncé ce mardi la Sécurité routière. Sur les sept premiers mois de l'année, les autorités recensent 1843 morts sur les routes, soit 9 de moins qu L'année 2018 s'était conclue sur une baisse "historique" de la mortalité routière.

Les larmes lui échappent. Alors, il pince machinalement le petit bracelet multicolore qu’il porte à son poignet. Celui-là même que portait l’une des fillettes qu’il a sortie de la cabine du bateau. L’examen des corps des victimes a confirmé la mort par noyade, et une enquête reste ouverte sur les circonstances du chavirage.

Trois enfants morts dans le naufrage d’un bateau : le poignant récit du sauvetage © Ouest-France/Marc Ollivier Le Parisien

Municipales à Lille : au PS, Patrick Kanner se pose en recours face à Martine Aubry.
Le patron des sénateurs socialistes, Patrick Kanner, n'écarte pas mercredi dans Le Parisien une candidature à la mairie de Lille, détenue par sa rivale du Nord, Martine Aubry. Il précise toutefois au JDD qu'il "n'imagine pas une dissidence". Le patron des sénateurs socialistes, Patrick Kanner, n'écarte pas mercredi dans Le Parisien une candidature à la mairie de Lille, détenue par sa rivale du Nord, Martine Aubry. Il précise toutefois au JDD qu'il " "Pourquoi pas?", répond Patrick Kanner, lorsqu'on lui demande s'il songe à se présenter à la mairie de Lille en mars 2020.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 58
C'est intéressant!