France: Le député En Marche Aurélien Taché participe à la "convention de la droite" et ça ne plaît pas à tout le monde - - PressFrom - France
  •   
  •   

FranceLe député En Marche Aurélien Taché participe à la "convention de la droite" et ça ne plaît pas à tout le monde

18:30  16 septembre  2019
18:30  16 septembre  2019 Source:   lejdd.fr

Le député LREM Aurélien Taché participera à la « convention de la droite »

Le député LREM Aurélien Taché participera à la « convention de la droite » Pour un organisateur, sa présence sera l’occasion d’un « débat d’idées ».

Le député de la République en Marche Aurélien Taché a indiqué jeudi qu'il participerait à la " convention de la droite " organisée le 28 septembre à Paris par les proches de l'ancienne Une rentrée politique pour Marion Maréchal? L'eurodéputé RN du Gard Gilbert Collard n'exclut pas de venir.

Le député de la République en Marche Aurélien Taché a indiqué jeudi qu'il participerait à la " convention de la droite " organisée le 28 septembre à Paris par les proches de l'ancienne députée FN (devenu RN) Marion Maréchal. "Je confirme ma venue. Le débat politique se structure aujourd'hui

Le député En Marche Aurélien Taché participe à la "convention de la droite" et ça ne plaît pas à tout le monde © Sipa Press

Fin septembre, le député En marche Aurélien Taché, spécialiste des questions d'immigration, participera à la "convention de la droite", organisée par des proches de Marion Maréchal.

Le rendez-vous ne se déroulera que dans douze jours, le samedi 28 septembre, mais déjà il fait polémique dans la majorité. En cause : la participation du député En marche Aurélien Taché à la "convention de la droite", organisée par des proches de Marion Maréchal et ouverte par Eric Zemmour. "C'est tout sauf neutre. Et à mon sens tout sauf efficace. Trop de digues ont sauté face à l'extrême droite", a notamment dénoncé la secrétaire d'Etat Marlène Schiappa, qui a refusé d'être "l'invitée surprise" de cette convention.

Emmanuel Macron s'empare du thème de l'immigration

Emmanuel Macron s'empare du thème de l'immigration À 15 jours d’un débat sur l’immigration à l’Assemblée, Emmanuel Macron affiche sa fermeté sur la politique migratoire pour éviter d'être « un parti bourgeois » qui ignore l'opinion de classes populaires séduites par l'extrême droite. Emmanuel Macron s’est invité ce lundi au pot de rentrée des députés et des sénateurs de La République en Marche et des partis alliés. « Nous n'avons pas le droit de ne pas regarder l'immigration en face », a-t-il déclaré. Le chef de l’État est prêt à réformer le droit d’asile car, dit-il, le système est « détourné par des réseaux », avec à la clé de plus en plus de mineurs isolés.

Le député de la République en Marche Aurélien Taché a indiqué jeudi qu'il participerait à la " convention de la droite " organisée le 28 septembre à Paris par les proches La convention a pour thème "l'alternative au progressisme". L'eurodéputé RN du Gard Gilbert Collard n'exclut pas de venir.

Le député de la République en Marche Aurélien Taché a indiqué jeudi qu'il participerait à la " convention de la droite " organisée le 28 septembre à Paris par les proches de l'ancienne députée FN (devenu RN) Marion Maréchal. "Je confirme ma venue. Le débat politique se structure aujourd'hui

La semaine dernière, Aurélien Taché avait expliqué dans Le Figaro pourquoi il avait accepté d'y participer, au même titre que Marion Maréchal, l'éditorialiste Ivan Rioufol, l'ancien conseiller de Marine Le Pen Paul-Marie Coûteaux, mais aussi le chirurgien "anti Greta Thunberg" Laurent Alexandre ou encore le philosophe Raphaël Enthoven. "Je vais au front, pour combattre leurs idées! […] Ils ont l'air de vouloir faire un débat de fond, je n’avais donc aucune raison de refuser", justifiait l'élu du Val d'Oise, membre de l'aile gauche de la majorité et spécialiste des questions d'immigration.

Immigration : Macron hausse le ton, l'aile gauche de LREM méfiante

Immigration : Macron hausse le ton, l'aile gauche de LREM méfiante Le président de la République, qui s'est emparé du sujet migratoire, fait face au scepticisme d'une partie de la majorité parlementaire.

Le député de la République en Marche Aurélien Taché a indiqué qu'il participerait à la « convention de la droite » organisée le 28 septembre à Paris par les proches de l'ancienne députée FN (devenu RN) Marion Maréchal. «Je confirme ma venue. Le débat politique se structure aujourd'hui entre

INTERVIEW - Le député de l’aile gauche de La République en marche , élu du Val-d’Oise, a Publié le 13/09/2019 à 17:59. Aurélien Taché : «Une société qui n’assume pas son immigration, qui se LE FIGARO. - Quel est l’intérêt de participer à la Convention de la droite pour un député macroniste?

Lire aussi - Marion Maréchal réveille la droite extrême

Face au patron de Valeurs actuelles

Aurélien Taché participera à la "controverse" intitulée "Tyrannie des minorités, lubie ou réalité?" et sera opposé au directeur de la rédaction de Valeurs actuelles, Geoffroy Lejeune.

"Le débat politique se structure aujourd'hui entre progressistes et conservateurs et donc entre nous et eux", avait répété le député En marche jeudi dernier à l'AFP. Idem ce lundi matin sur France Info : "Je ne crois pas que c'est servir la soupe de Marion Maréchal […]. On ne choisit pas son adversaire et fuir devant celui-ci ne l'a jamais affaibli." Vendredi, il avait reconnu sur RFI que les réactions à sa participation étaient "assez partagé(es)". Mais "beaucoup de collègues et amis me disent que j'ai raison, de toute façon il ne sert à rien de nier le fait qu'ils sont maintenant le principal adversaire politique", avait-il ajouté.

Frédéric Lefebvre, co-fondateur d’Agir, annonce son adhésion à La République en marche

Frédéric Lefebvre, co-fondateur d’Agir, annonce son adhésion à La République en marche L’ancien ministre de Nicolas Sarkozy annonce jeudi dans Le Figaro avoir adhéré au parti majoritaire. "Un signe de confiance renouvelée en Emmanuel Macron", explique celui qui restera adhérent d’Agir. Le cofondateur d'Agir Frédéric Lefebvre, ex-ministre de Nicolas Sarkozy, annonce jeudi son adhésion en parallèle à La République en marche, en signe de "confiance renouvelée en Emmanuel Macron". Frédéric Lefebvre reste vice-président d'Agir car "LREM et Agir prévoient expressément dans leurs statuts la double appartenance", précise-t-il dans un entretien au Figaro.

Le député LREM Aurélien Taché s’est attiré les foudres de SOS Racisme en confirmant sa venue à la convention organisée fin septembre à Paris par les proches de Marion Maréchal Le Pen.

En juillet dernier, au moment de l’affaire De Rugy, épinglé pour des dîners hors de prix, la Aurélien Taché participera à la « convention de la droite », en présence de Marion Maréchal. Plus ridicule et affligeant que cette dame on n'avait pas encore vu dans la classe politique française.

Sa présence le 28 septembre a été critiquée par SOS Racisme qui, dans un communiqué, estime que le député "légitime et banalise cette réunion dont le seul but est de renforcer les positions de Marion Maréchal Le Pen" et y voit une "forme de trahison aux idéaux républicains".

"Venir de la gauche pour finir caution de l'extrême droite", a de son côté tweeté le socialiste Rachid Temal.

Côté organisation, on salue sa "liberté d'esprit"

"Nous saluons la liberté d'esprit d'Aurélien Taché qui ne peut être accusé en aucun cas de connivence avec la droite. Ça montre un certain sectarisme de la part du parti d'Emmanuel Macron qui exclut le débat et n'imagine qu'un face à face avec Marine Le Pen pour 2022", rétorque Erik Tegnér, président de Racines d'avenir, co-organisateur de l'événement, joint par le JDD. Il voit dans la réaction de Marlène Schiappa une tentative de "récupération politique" : "Cette convention de la droite ne se veut pas le lancement d'un parti, mais un lieu de débat apartisan, hors partis et sans objectif électoral", assure celui qui avait un temps brigué la présidence des Jeunes Républicains.

Dans la forme, plusieurs prises de parole se succéderont - une "trentaine d'intervenants" -, des tables rondes seront également organisées, avant une conclusion, pas encore déterminée, par une "voix forte". D'autres invités, notamment étrangers, doivent encore être annoncés, assure Erik Tegnér. "La France se réveille", prévient la vidéo de présentation de la convention, musique alarmiste et images d'actualité saccadées à l'appui.

Lire plus

Des journalistes refusés à une réunion avec Marion Maréchal, puis finalement accrédités .
Des désistements et des boycotts menaçaient la « convention de la droite » © Alain ROBERT/SIPA Marion Maréchal-Lepen. POLITIQUE - Des désistements et des boycotts menaçaient la « convention de la droite » Revirement de situation. Les journalistes de L’Opinion, L’Express et Libération, qui s’étaient vu refuser leur accréditation pour couvrir une réunion, samedi, organisée par des proches de Marion Maréchal, ont été accrédités ce mercredi.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!