France: Jean-Pierre Farandou, un outsider qui connaît bien la boutique à la tête de la SNCF - PressFrom - France
  •   
  •   

FranceJean-Pierre Farandou, un outsider qui connaît bien la boutique à la tête de la SNCF

02:30  19 septembre  2019
02:30  19 septembre  2019 Source:   liberation.fr

Jean-Pierre Farandou prochain patron de la SNCF

Jean-Pierre Farandou prochain patron de la SNCF Le président Emmanuel Macron a choisi Jean-Pierre Farandou, un cadre dirigeant de la SNCF, pour succéder à Guillaume Pepy à la tête du groupe, une nomination que devrait officialiser l’Élysée jeudi matin, indiquent mercredi Les Échos. Contacté par l'AFP, l’Élysée a refusé de confirmer cette information. Jean-Pierre Farandou, 62 ans, travaille à la SNCF depuis 1981. Ce proche de M. Pepy est depuis 2012 patron de Keolis, la filiale de transports en commun du groupe.

Un profil bien connu à la SNCF . L'arrivée de Jean - Pierre Farandou à la tête de la SNCF apparait comme une évidence au vu de son parcours. Ingénieur des mines, il a intégré l'entreprise en 1981 et n'a cessé de gravir les échelons depuis. Il a pris part à l 'élaboration de grands projets comme le TGV

Jean - Pierre Farandou , un outsider qui connaît bien la boutique à la tête de la SNCF . Pendant quinze jours, entre les deux tours de la présidentielle tunisienne, «Libération» publie, tous les deux jours, une chronique sur la vie quotidienne, choses vues et entendues, pour raconter la Tunisie

Jean-Pierre Farandou, un outsider qui connaît bien la boutique à la tête de la SNCF © ERIC PIERMONT Jean-Pierre Farandou à Paris en novembre.

Emmanuel Macron a choisi Jean-Pierre Farandou, pour la présidence de la SNCF. Ce cheminot connait bien la maison puisqu'il y est entrée en 1981 et dirigeait jusqu'à maintenant une de ses grosses filiale : Keolis, spécialisée dans les transports urbains.

Dans le monde des entreprises, la «remontada» – généralement dévolue au foot – existe aussi. La nomination du nouveau PDG de la SNCF en est une illustration. Depuis plusieurs semaines, un candidat faisait figure de favori, Patrick Jeantet, patron de SNCF réseau, la structure chargée de la gestion et de l’entretien des 30 000 km de voies ferrées de l’Hexagone. Ce polytechnicien de 59 ans passé également par le groupe de BTP Vinci et Aéroports de Paris avait même le soutien implicite de Jean-Baptiste Djebbari, le nouveau secrétaire d’Etat aux Transports.

Jean-Pierre Farandou, un homme du sérail à la tête de la SNCF

Jean-Pierre Farandou, un homme du sérail à la tête de la SNCF Après des mois de rumeurs et de tergiversations, l'Elysée a tranché. C'est l'actuel patron de Keolis, une filiale de la SNCF, qui est proposé à la tête de l'entreprise.

Jean - Pierre Farandou , un outsider qui connaît bien la boutique à la tête de la SNCF . Y-a-t-il une critique de la politique de l ’actuel président de la République ? Le jugement a reconnu que la France n’a pas tenu ses engagements contre le dérèglement climatique, décrit comme «un fait constant qui

Jean - Pierre Farandou , un outsider qui connaît bien la boutique à la tête de la SNCF . En 2018, lors du mouvement de grève contre la réforme de la SNCF , qui avait duré trois mois, 50% du montant des passes Navigo et des cartes Imagine R avait été remboursé – sous conditions – pour avril et mai

C’est finalement le deuxième nom inscrit sur la short-list établie par Bercy qui a été choisi par Emmanuel Macron. Jean-Pierre Farandou, président depuis 2012 de Keolis, une filiale de la SNCF dédiée aux transports urbains, devrait prendre la présidence. Mercredi, en milieu de soirée, l’Elysée a confirmé cette nomination acquise, néanmoins comme telle, depuis l’après-midi même, dans les couloirs du siège social de la SNCF.

Keolis, 6 milliards d’euros de chiffre d’affaires

Il semblerait que la candidature de Jean-Pierre Farandou ait bénéficié de l’appui explicite de Guillaume Pepy, le PDG sortant qui ne souhaitait pas exercer un nouveau mandat. Son successeur entré en 1981 à la SNCF connaît à la fois bien l’entreprise et peut se targuer de s’être frotté à la concurrence. Keolis, 6 milliards d’euros de chiffre d’affaires et 65 000 salariés, répond, en France comme à l’international, à des appels d’offres avant d’être sélectionné pour l’exploitation d’un réseau de transport urbain. Une expérience non négligeable à la veille de l’arrivée de nouveaux opérateurs ferroviaires sur les rails français. Outre l’ouverture de certaines lignes à la concurrence, le nouveau dirigeant est attendu sur sa capacité à gérer la fin du statut des cheminots et l’extinction de leur régime spécial de retraites. Deux dossiers sur lesquels les organisations syndicales de la SNCF sont dans les starting-blocks.

Lire plus

Transport : La SNCF veut un rapprochement entre Eurostar et Thalys .
Le patron de la SNCF Guillaume Pepy plaide pour la création d’une entreprise européenne plus efficace, dans un projet baptisé « Green Speed » © SIPA Guillaume Pepy, le PDG de la SNCF, le 12 septembre 2018 à Paris. La SNCF veut entamer le rapprochement de ses filiales Eurostar et Thalys, qui assurent des liaisons à grande vitesse vers Londres et le Benelux pour créer une entreprise européenne plus efficace, a annoncé vendredi son patron Guillaume Pepy.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 9
C'est intéressant!