France: Six personnes interpellées pour des centaines de vols de GPS agricoles pour un préjudice de 2,5 millions d'euros - - PressFrom - France
  •   
  •   

France Six personnes interpellées pour des centaines de vols de GPS agricoles pour un préjudice de 2,5 millions d'euros

22:15  19 septembre  2019
22:15  19 septembre  2019 Source:   francetvinfo.fr

Après l'amiante, la Cour de cassation élargit le périmètre du préjudice d'anxiété à toute substance toxique

Après l'amiante, la Cour de cassation élargit le périmètre du préjudice d'anxiété à toute substance toxique Tout salarié justifiant d'une exposition à une "substance nocive ou toxique générant un risque élevé de développer une pathologie grave" pourra désormais agir contre son employeur. La Cour de cassation, qui a récemment ouvert la voie à l'indemnisation du préjudice d'anxiété pour tous les travailleurs exposés à l'amiante, a élargi mercredi le périmètre du préjudice à d'autres substances toxiques.

Six personnes ont été interpellées en septembre par les gendarmes de Picardie et de l’Office de lutte contre la délinquance itinérante suite à des centaines de vols de GPS agricoles. Le groupe avait volé des exploitants dans une soixantaine de départements français, pour les revendre en Ukraine ou aux États-Unis.

  Six personnes interpellées pour des centaines de vols de GPS agricoles pour un préjudice de 2,5 millions d'euros © Fournis par France Télévisions

Six personnes ont été interpellées en septembre après plusieurs centaines de vols de GPS agricoles entre 2017 et début 2018. Le préjudice est estimé à 2,5 millions d’euros, a appris franceinfo de sources proches de l’enquête.

Les gendarmes de Picardie et de l’Office de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI) ont identifié, après plusieurs mois d'enquête, un groupe criminel international lituanien. Mais la filière n'est pas encore totalement démantelé. Ce groupe a volé des consoles de GPS qui coûtent entre 8.000 et 13.000 euros pièce, dans plus de 60 départements de France, pour les revendre ensuite en Ukraine ou aux États-Unis.

La fraude des faux numéros de Sécu évaluée entre 117 et 139 millions d'euros

La fraude des faux numéros de Sécu évaluée entre 117 et 139 millions d'euros Cette fraude à l'immatriculation repose sur une usurpation d'identité et la présentation de faux documents. LIRE AUSSI >> Trou de la Sécu : le déficit divisé par quatre en 2018 Le rapporteur général de la commission des Affaires sociales, Jean-Marie Vanlerenberghe (centriste), qui a publié en juin un rapport sur le sujet, "a obtenu de nouvelles données permettant de mieux en mesurer l'ampleur", a indiqué la commission lundi dans un communiqué.

325 vols de GPS agricoles en France en 2019

Ces malfrats seraient très mobiles et très discrets, selon une source proche de l’enquête. "Ils circulent de nuit et s’en prennent à des fermes isolées, avant de repartir par les petites routes", poursuit cette même source.

Ce phénomène a démarré en décembre 2016 dans l’Aisne, avec neuf consoles de GPS volés en quelques jours et une quarantaine cette année-là. En 2017, le phénomène s’accélère avec 195 vols de GPS sur l’ensemble du territoire. En 2018, 685 vols sont comptabilisés et les trois quarts des départements sont touchés. En 2019, il y a eu jusque-là 325 vols. Même si d’autres pays européens sont concernés, la France reste le pays le plus touché par ce "pillage organisé".

Parmi les six personnes interpellées, deux ont été arrêtées dans les environs de Reims, deux autres vers Lille. Ils ont été placés en détention provisoire. Deux autres voleurs, arrêtés en Lituanie, sont en attente d’extradition.

Enquête sur une filière de médicaments falsifiés : le patron d’un labo bordelais mis en examen .
Après six mois d’enquête, le PDG d’un laboratoire pharmaceutique de la banlieue bordelaise, ainsi que le directeur scientifique du site et l’épouse de ce dernier, ont mis en examen vendredi 27 septembre, pour trafic de médicaments falsifiés. Ces trois personnes, dont les identités n’ont pas été communiquées, avaient été interpellées mercredi 25 septembre dans le cadre d’une enquête menée conjointement par l’Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique (OCLAESP), des gendarmes de la Section de recherches de Bordeaux (Gironde) et des enquêteurs du Groupe interministériel de recherches (GIR).

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!