•   
  •   

France Marche pour le climat à Paris : black blocs, violences et confusion

22:15  21 septembre  2019
22:15  21 septembre  2019 Source:   nouvelobs.com

Violences conjugales : le combat de Hanan pour sa fille

Violences conjugales : le combat de Hanan pour sa fille A l'heure du Grenelle des violences conjugales, Hanan lance un appel au secours pour protéger Lola, sa fille de 5 ans.

Des black blocs combattent la police en marge de la marche pour le climat à Paris , le 21 septembre 2019. Après un moment de confusion dû aux violences , qui ont fait refluer des centaines de manifestants vers le point de départ au jardin du Luxembourg, le cortège est finalement arrivé à son

Journée sous tension ce samedi à Paris : gilets jaunes, défenseurs du climat et opposants à la De plus, leur manifestation a été parasitée par les violences orchestrées par les black blocs , qui se sont mêlés au cortège. 17 h : La Marche sur le climat a repris son chemin, non sans confusion .

  Marche pour le climat à Paris : black blocs, violences et confusion © Copyright 2019, L'Obs

Confusion à la marche pour le climat samedi à Paris : des black blocs se sont mêlés au cortège, des incidents ont éclaté avec les forces de l’ordre et Greenpeace a appelé les manifestants à quitter la marche à cause de ces violences.

Vitrines cassées, banque dégradée, barricades de fortune incendiées... des « exactions » ont été commises dès le début de la marche, où 1.000 manifestants « radicaux » ont été signalés par la préfecture de police (PP), alors qu’un nouvel acte de la mobilisation des « gilets jaunes » avait également lieu samedi à Paris.

« Ne prenez aucun risque et quittez la Marche pour le climat. Les conditions d’une marche non-violente ne sont pas réunies », a tweeté Greenpeace, en dénonçant « l’envoi de lacrymogènes sur des manifestants non-violents et des familles ».

Allemagne: le gouvernement Merkel prépare un plan d'envergure sur le climat

  Allemagne: le gouvernement Merkel prépare un plan d'envergure sur le climat Ce 20 septembre, le gouvernement allemand doit présenter une loi sur le climat ambitieuse, permettant à l’Allemagne de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 55 % par rapport à 1990 à l’horizon 2030. La coalition a travaillé une partie de la nuit pour tenter de résoudre les derniers désaccords. Ce vendredi au matin, les discussions étaient toujours en cours. Le gouvernement allemand essaye d'adopter aujourd’hui un paquet de mesures en faveur du climat, d’un montant d’au moins 100 milliards d’euros d’ici à 2030.

Marche Pour Le Climat À Paris Violence De Manifestants Radicaux 1. Quelque 1.000 manifestants "radicaux" y ont été signalés par la préfecture de police (PP), alors qu'un nouvel acte de la mobilisation des "gilets jaunes" avait également lieu samedi à Paris .

Un pompier essaye d’éteindre une poubelle lors de la manifestation pour le climat à Paris le 21 septembre 2019. (©AFP/Zakaria ABDELKAFI). Confusion à la marche pour le climat samedi à Paris : des black blocs se sont mêlés au cortège

Une autre ONG organisatrice, Youth For Climate, a également appelé sur Twitter à « quitter les lieux », avant de se raviser. « C’est une erreur de communication, la situation sur place est déstabilisante, nous n’appelons pas à partir mais nous appelons à la prudence », a-t-elle ensuite tweeté, signe de la confusion qui régnait.

Marche pour le climat : des organisateurs appellent à quitter la manifestation à cause des violences

« Les manifestants ont dû faire marche arrière »

La marche, qui s’est élancée à 14H30 du centre de la capitale, a été dès le début émaillée d’incidents entre les black blocs et les forces de l’ordre.

Gilets jaunes, Journées du Patrimoine, climat, retraites : un samedi sous haute surveillance

  Gilets jaunes, Journées du Patrimoine, climat, retraites : un samedi sous haute surveillance Redoutant des violences en marge des manifestations à Paris, les autorités ont décidé de muscler le dispositif sécuritaire dans la capitale où les Journées du patrimoine et la marche pour le climat coïncident avec l'acte 45 des Gilets jaunes. La France, et tout particulièrement Paris, se prépare à un samedi 21 septembre potentiellement à risque, entre marches pour le climat, acte 45 des Gilets jaunes, Journées du patrimoine et manifestation contre la réforme des retraites.À Paris, les autorités disent craindre un retour des violences, comme au plus fort du mouvement des Gilets jaunes.

partie des organisateurs de la marche pour le climat samedi à Paris , ont appelé les manifestants à quitter le cortège en raison des violences qui ont éclaté. La préfecture de police de Paris a dénoncé samedi des "exactions" commises par des "individus violents" de la mouvance black bloc au début

Marche pour le climat : des miliers de jeunes défilent dans des dizaines de pays - Продолжительность: 2:07 Le Monde 72 573 просмотра.

Boulevard Saint-Michel, ces militants d’extrême gauche, pour certains masqués, ont jeté des projectiles sur les forces de l’ordre avant de s’en prendre à une agence bancaire. Les gendarmes ont répliqué par des tirs de gaz lacrymogènes, contraignant une partie des marcheurs à rebrousser chemin peu avant 15h00.

Trois-quarts d’heure plus tard, les manifestants continuaient de refluer par centaines vers le Jardin du Luxembourg, d’où la marche était partie.

D’autres ONG organisatrices ont appelé à poursuivre la manifestation, en fustigeant l’action des forces de l’ordre.

« 45 minutes après le départ, les forces de l’ordre ont projeté sans sommation plusieurs grenades de désencerclement dans le cortège », a affirmé à l’AFP une porte-parole d’ANV-COP21.

« Les manifestants ont dû faire marche arrière, ils sont stupéfaits, sous le choc », a-t-elle poursuivi en dénonçant « une réaction complètement disproportionnée des forces de l’ordre ».

Environnement: la marche pour le climat gagne les rues de Paris

  Environnement: la marche pour le climat gagne les rues de Paris Au lendemain d’une mobilisation mondiale historique pour la lutte contre le réchauffement climatique, des manifestants ont gagné les rues de Paris samedi 21 septembre lors d’une nouvelle « marche pour le climat et la justice sociale », à l’appel de nombreuses ONG. Cet article est actualisé régulièrement, Des centaines de personnes sont rassemblées samedi 21 septembre près du Jardin du Luxembourg, à Paris, prenant part à cette nouvelle « marche pour le climat et la justice sociale » en destination de Bercy, où se trouve le ministère français de l’Économie.

Dans le cortège, qu’ont rejoint des « gilets jaunes » et des black blocs , l’ambiance était détendue avant les Nuage de gaz lacrymogènes à Paris lors de la Marche pour le climat , le 21 septembre. Les regards étaient surtout braqués vers Paris où la convergence entre manifestation sociale et

Paris , le samedi 21 septembre 2019. Entre 16 000 personnes selon la Préfecture de police et 50 000 personnes selon les organisateurs ont marché pour le

« Gilets jaunes » à Paris : tensions aux Champs-Elysées, 106 interpellations

86 gardes à vue

La préfecture de police a estimé à un millier les manifestants radicaux de la mouvance de l’ultra-gauche et des « gilets jaunes » présents dans la manifestation. Le nombre de black blocs est d’environ 150, selon une source proche du dossier.

Selon une journaliste de l’AFP, les forces de l’ordre ont fait usage sur le boulevard Saint-Michel de nombreux gaz lacrymogènes et ont également tiré avec des lanceurs de balle de défense (LBD), arme controversée responsable de nombreuses blessures lors de précédentes manifestations des « gilets jaunes ».

« Après avoir traité le black bloc et éviter que ça dégénère, l’enjeu était que la manifestation reparte. nous avons fait en sorte que la manifestation se tienne », a-t-on commenté à la PP, qui a mobilisé quelque 7.500 membres des forces de l’ordre.

Avant le début de la marche climat, Jardin du Luxembourg, les organisateurs avaient appelé au calme. « Tout le monde est le bienvenu. On n’oppose pas justice climatique et justice sociale, il faut respecter le consensus d’action non violente », avait lancé une organisatrice.

À Paris, la Marche pour le climat assombrie par les "black blocs"

  À Paris, la Marche pour le climat assombrie par les Organisée concomitamment au 45ème samedi de mobilisation des "gilets jaunes", la manifestation pour le climat a été émaillée de heurts entre manifestants et forces de l'ordre dans la capitale.La marche a été dès le début émaillée d'incidents entre les forces de l'ordre et les black blocs, des manifestants habillés en noir de la tête aux pieds. Ces derniers ont mis le feu à plusieurs scooters garés Boulevard Saint-Michel, brisé les vitrines de magasins, mais aussi des abribus et des kiosques à journaux. Les policiers ont alors répliqué par des tirs nourris de gaz lacrymogène et de grenade de désencerclement.

Quelque 15'000 personnes ont marché pour le climat samedi à Paris mais cette manifestation a été parasitée par des violences : des black blocs A ce moment-là, la situation était très confuse . "Après avoir traité le black bloc et éviter que ça dégénère, l'enjeu était que la manifestation reparte. nous

La Marche pour le climat à Paris a mobilisé samedi 21 septembre 2019 15 000 personnes mais cette manifestation a été parasitée par des violences : des black blocs se sont mêlés au cortège et des incidents ont éclaté avec les forces de Après un moment de confusion dû aux violences , qui

Que pensez-vous vraiment de Greta Thunberg ? Notre « thunbergomètre » vous répond

Les appels se sont multipliés pour une « convergence des luttes » entre « gilets jaunes » et militants pro-climat.

« Tout le monde est mêlé dans le cortège, les mots d’ordre sont très proches, voire les mêmes », affirmait avant la marche Jean-Claude, 75 ans, de Châtenay-Malabry, qui a participé à un grand nombre de manifestations de « gilets jaunes ».

A 16H00, 137 personnes avaient été interpellées et 86 placées en garde à vue.

Pour la première fois, pour cet acte 45 des « gilets jaunes », la plupart des manifestants se revendiquant de ce mouvement social né le 17 novembre 2018 ne portaient pas ce vêtement, jusque-là incontournable dans leurs cortèges.

Face aux craintes de débordements, le président Macron « est mobilisé et mobilisable à chaque instant », a rappelé samedi son entourage.

Les manifestants pour le climat, plusieurs milliers, répondent à l’appel de nombreuses ONG, au lendemain d’une « grève mondiale pour le climat ».

Ailleurs en France d’autres événements étaient prévus. A Lyon, environ 5.000 personnes se sont rassemblées dans la matinée dans le centre, selon la préfecture du Rhône. A Strasbourg, ils étaient 3.600, selon la police, à manifester dans le calme.

A Paris, une manifestation supplémentaire avait lieu, celle de Force ouvrière contre la réforme des retraites. En outre, on célèbre samedi, à Paris comme en province, les Journées du patrimoine.

« Nous sommes l’avenir »: démonstration de force mondiale des jeunes pour le climat

Des souverains et des princes aux obsèques de Jacques Chirac .
VOICI 30:09 ADP

Thématique de la vidéo:

usr: 10
C'est intéressant!