•   
  •   

France Attaque au couteau à la préfecture de Paris : ce que l'on sait

18:25  03 octobre  2019
18:25  03 octobre  2019 Source:   lexpress.fr

Justin Timberlake attaqué au défilé Louis Vuitton, Jessica Biel affolée

  Justin Timberlake attaqué au défilé Louis Vuitton, Jessica Biel affolée L'arrivée de Justin Timberlake et Jessica Biel au défilé Louis Vuitton, qui s'est déroulé le mardi 1er octobre aux abords du Louvre, a été particulièrement mouvementée. La faute à l'agresseur des stars Vitalii Sediuk qui s'en est cette fois pris au chanteur américain.L'arrivée des personnalités a été marquée par un incident. Justin Timberlake, accompagné de sa femme Jessica Biel, a été victime d'une attaque de Vitalii Sediuk, connu pour agresser les stars en pleine rue. Kim Kardashian en avait par exemple fait les frais à Paris en septembre 2016, lorsque Vitalii Sediuk avait tenté de lui embrasser les fesses.

Muni d'un couteau de cuisine en céramique, indétectable aux portiques de sécurité, l'assaillant, un agent administratif de la DR-PP, a d'abord poignardé trois personnes qui se trouvaient L'assaillant est alors descendu dans la cour du 19 août 1944, la cour centrale de la Préfecture de police.

Un agent administratif de la préfecture de police de Paris a tué quatre de ses collègues et blessé gravement une cinquième. Vers 13 heures, au premier étage de la Direction du Renseignement de la préfecture de police de Paris (DDRP), cet homme a attaqué à l 'aide d’un couteau de cuisine trois

Jeudi 3 octobre, un agent de la préfecture armé d'un couteau s'en est pris à des fonctionnaires de police au sein même de la préfecture de Paris, tuant quatre agents. Il a été abattu.

Un cordon de police aux abords de la préfecture de police de Paris, où s'est produite une agression à l'arme blanche, le 3 octobre 2019. © afp.com/MARTIN BUREAU Un cordon de police aux abords de la préfecture de police de Paris, où s'est produite une agression à l'arme blanche, le 3 octobre 2019.

Stupeur dans Paris. Vers 14 heures ce jeudi, un individu s'en est pris à des fonctionnaires de police dans l'enceinte de la préfecture de la capitale, située au coeur de la ville.

LIRE AUSSI>> Agression au couteau à la préfecture de police de Paris : cinq morts dont l'assaillant

Emotion après l'attaque à la préfecture de police de Paris

  Emotion après l'attaque à la préfecture de police de Paris L'attaque qui a causé la mort de quatre policiers et de l'assaillant à la préfecture de police de Paris jeudi suscite de nombreuses réactions.Au Sénat, la sénatrice PS Marie-Pierre de la Gontrie est intervenue en séance pour exprimer ses «pensées solidaires pour l'ensemble des fonctionnaires de la préfecture de police de Paris». «Tout le Sénat s'associe à vos propos», a déclaré la vice-présidente Catherine Troendlé (LR).

Quatre fonctionnaires tués au couteau , un suspect employé à la préfecture de police abattu par les forces de l'ordre et des motivations encore mystérieuses: ce que l ' on sait de l' attaque perpétrée jeudi à l 'intérieur du centre névralgique de la police parisienne. Que s'est-il passé ?

Un homme armé d'un couteau a attaqué des passants dans le quartier de l'Opéra à Paris . à l 'hôpital Georges-Pompidou à Paris , selon le directeur de cabinet de la préfecture de police, Pierre Gaudin. Des attaques ont déjà été menées au couteau , notamment à Marseille en octobre 2017.

En début d'après-midi, le lieu était placé sous haute sécurité : le périmètre était bouclé, une dizaine de camions de pompiers étaient sur place. Emmanuel Macron, Édouard Philippe et Anne Hidalgo sont sur place, moins d'une heure après les faits. Le déplacement du président de la République à Rodez, où doit avoir lieu un débat sur la réforme des retraites, est maintenu ce soir.

Attaque préfecture : l'agresseur refusait-il saluer les femmes, et avait-il été convoqué pour cette raison ?

  Attaque préfecture : l'agresseur refusait-il saluer les femmes, et avait-il été convoqué pour cette raison ? Après l'attaque de la préfecture de police de Paris, qui a fait cinq morts, un compte Twitter et plusieurs médias ont écrit que l'assaillant refusait de serrer la main des femmes et avait été convoqué par sa direction pour s'expliquer à ce sujet. Informations démenties par d'autres titres de presse. Question posée le 03/10/2019 Bonjour, Vous nous interrogez sur deux informations qui circulent beaucoup sur les réseaux sociaux depuis jeudi et l’attaque de la préfecture de police de Paris, où quatre fonctionnaires de police ont été tués à coups de couteau par un collègue, qui a ensuite été abattu.

Un homme a blessé plusieurs personnes avec un couteau dimanche soir dans le XIXe arrondissement de Paris . Les faits se sont déroulés aux alentours de 22h45

ENQUÊTE - Jeudi midi, une attaque dans l'enceinte de la préfecture de police de Paris a fait quatre morts dans les rangs des forces de l'ordre. Jeudi 3 octobre vers 13 heures, un homme armé d'un couteau en céramique a attaqué plusieurs personnes dans l'enceinte de la préfecture police de

  • Comment s'est déroulé le drame ?

Loïc Travers, secrétaire Île-de-France du syndicat Alliance Police nationale, a précisé les circonstances de l'attaque : "Les faits se sont déroulés aux alentours de 13 heures", a-t-il déclaré devant des journalistes. "L'auteur présumé, qui est décédé, a commencé les faits dans son bureau, avant de se rendre dans d'autres endroits de la préfecture et à l'intérieur de la préfecture. Il a donc fait quatre victimes, dont on ne connaît pas encore les affectations. Le mobile à ce stade n'est pas connu."

Attaque au couteau à la préfecture de police : L'opposition LR veut une commission d'enquête à l'Assemblée

  Attaque au couteau à la préfecture de police : L'opposition LR veut une commission d'enquête à l'Assemblée Certains parlementaires LR exigent la démission du ministre de l'Intérieur Christophe CastanerLe patron des députés Les Républicains Christian Jacob a annoncé ce samedi qu’il allait demander mardi une « commission d’enquête » à l’Assemblée sur l’attaque à la préfecture de police de Paris, certains parlementaires LR exigeant la démission du ministre de l’Intérieur Christophe Castaner.

Quatre policiers ont été tués dans une agression à l 'arme blanche perpétrée jeudi dans l'enceinte de la préfecture de police de Paris par un employé administratif qui a ensuite été Attaque au couteau à Paris : ce que l ' on sait - Продолжительность: 1:02 euronews (en français) 204 401 просмотр.

Ce jeudi 3 octobre vers midi, une attaque a eu lieu à la préfecture de police de Paris . Le bilan semble lourd. Il s'agirait d'un employé de la préfecture de police. Le bilan semble lourd. On compte plusieurs blessés et cinq morts, dont l'assaillant, qui était un agent administratif.

"Ça courait partout, ça pleurait partout", a témoigné Emery Siamandi, interprète présent à l'intérieur de la préfecture au moment de l'attaque. "J'ai entendu un tir, j'ai compris que c'était à l'intérieur, raconte-t-il. Quelques instants après, j'ai vu des policières qui pleuraient. Elles étaient en panique".

  • Quel bilan ?

Armé d'un couteau, l'auteur de l'agression a fait plusieurs victimes. Quatre policiers ont été tués, deux femmes et deux hommes, précise Le Parisien, et une personne a été blessée, selon nos informations. L'auteur a ensuite été abattu dans la cour de la préfecture de police.

  • Que sait-on de l'agresseur présumé ?

Selon une source policière à L'Express, l'assaillant est un agent administratif du service de renseignement de la préfecture de police de Paris (DR-PP). Selon Loïc Travers, ce serait "un collègue administratif qui a 20 ans de maison". Il travaillait au service informatique et était atteint d'un handicap. Selon Le Figaro, il s'agirait d'un homme de 45 ans, né à Fort-de-France (Martinique) en 1974 et porteur d'un léger handicap de surdité.

Attaque au couteau à la préfecture de Paris : Emmanuel Macron rendra un hommage aux policiers tués mardi

  Attaque au couteau à la préfecture de Paris : Emmanuel Macron rendra un hommage aux policiers tués mardi Quatre fonctionnaires de la préfecture de police de Paris ont été tués par l’un de leurs collègues jeudi dernier © CELINE BREGAND/SIPA La préfecture de police de Paris, vendredi 4 octobre 2019. CEREMONIE - Quatre fonctionnaires de la préfecture de police de Paris ont été tués par l’un de Un « véritable drame ». C’est ainsi qu’Emmanuel Macron a qualifié l'attaque survenue jeudi à la préfecture de police de Paris, annonçant dans la foulée sa présence lors d’un hommage organisé mardi prochain, à 11h et sur les lieux de l’attaque.

  • Quelles sont ses motivations ?

Les motivations de l'assaillant sont pour le moment inconnues. La piste terroriste n'est pas privilégiée. "Selon les éléments que j'ai, on est dans un drame hiérarchique", avance à Franceinfo Christophe Crépin, porte-parole du collectif France Police - Policiers en colère.

Selon lui, l'individu avait des problèmes "avec sa cheffe de service", mais il se montre prudent et invite à attendre les résultats de l'enquête. Les enquêteurs explorent la piste d'un conflit personnel.

  • Qui mène l'enquête ?

La brigade criminelle est actuellement sur les lieux et a été saisie de l'enquête, selon 20 Minutes qui précise que le parquet national antiterroriste n'est pas saisir pour le moment, mais qu'il surveille la situation. Selon BFMTV, des perquisitions sont en cours au domicile de l'assaillant présumé.

  • Comment a réagi l'exécutif ?

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, qui devait se rendre en Turquie, a repoussé son déplacement et s'est rendu sur les lieux. Emmanuel Macron est arrivé à la préfecture de police dans l'après-midi, où se trouvait déjà le Premier ministre Édouard Philippe. Le déplacement du président de la République à Rodez, où doit avoir lieu un débat sur la réforme des retraites, est maintenu ce soir.

Attaque à la préfecture de police : qui étaient les victimes ? .
Jeudi dernier, lors de sa course meurtrière à la préfecture de police, l'assaillant radicalisé s'en est pris à quatre de ses collègues, dont trois policiers. © Anadolu Agency Des policiers bloquent l'accès à la préfecture de police de Paris après les meurtres de quatre membres des forces de l'ordre lors de l'attaque de Mikaël H., le 3 octobre 2019 à Paris L'heure est à l'hommage et au recueillement.

Thématique de la vidéo:

usr: 7
C'est intéressant!