•   
  •   

France Attaque au couteau à la préfecture de police : Le parquet national antiterroriste se saisit de l'enquête

20:25  04 octobre  2019
20:25  04 octobre  2019 Source:   20minutes.fr

Attaque au couteau à la préfecture de Paris : ce que l'on sait

  Attaque au couteau à la préfecture de Paris : ce que l'on sait Jeudi 3 octobre, un agent de la préfecture armé d'un couteau s'en est pris à des fonctionnaires de police au sein même de la préfecture de Paris, tuant quatre agents. Il a été abattu. © afp.com/MARTIN BUREAU Un cordon de police aux abords de la préfecture de police de Paris, où s'est produite une agression à l'arme blanche, le 3 octobre 2019. Stupeur dans Paris. Vers 14 heures ce jeudi, un individu s'en est pris à des fonctionnaires de police dans l'enceinte de la préfecture de la capitale, située au coeur de la ville.

D’après les éléments rassemblés suite aux faits commis à la préfecture de police de Paris, le parquet national antiterroriste (PNAT) s'est saisi de l ’ enquête ce jeudi 4 octobre. Une attaque au couteau a eu lieu jeudi 3 octobre dans l'enceinte de la préfecture de police de Paris.

Le parquet national antiterroriste s 'est saisi , vendredi, de l ' enquête sur l' attaque meurtrière Des policiers devant la préfecture de police de Paris, le 3 octobre 2019. Bertrand Guay, AFP. " L ' enquête de voisinage a permis de déterminer que ce criminel avait une certaine capacité à la

Un agent administratif a attaqué mortellement plusieurs policiers à l'arme blanche dans l’enceinte de la préfecture de police de Paris, jeudi

Un homme a agressé à l'arme blanche plusieurs policiers à la préfecture de police de Paris, le 3 octobre 2019. © Martin BUREAU / AFP Un homme a agressé à l'arme blanche plusieurs policiers à la préfecture de police de Paris, le 3 octobre 2019. ENQUETE - Un agent administratif a attaqué mortellement plusieurs policiers à l'arme blanche dans l’enceinte de la préfecture de police de Paris, jeudi

Au lendemain de l'attaque à l'arme blanche dans l'enceinte de la préfecture de Police, qui a coûté la mort à quatre policiers, le parquet national antiterroriste se saisit de l'enquête.

Morandini Live : émission spéciale consacrée à l’attaque à la préfecture de police de Paris

  Morandini Live : émission spéciale consacrée à l’attaque à la préfecture de police de Paris Morandini Live est à retrouver sur CNews et Non Stop People. Au programme de l’émission du vendredi 4 octobre : une émission spéciale consacrée à l’attaque au couteau à la préfecture de police de Paris qui a fait quatre morts. L’assaillant a été abattu. © capture d'écran Morandini Live - Non Stop People Morandini Live : émission spéciale consacrée à l’attaque à la préfecture de police de Paris Un homme travaillant comme agent administratif au sein de la préfecture de police de Paris s’en est pris à ses collègues jeudi aux alentours de 13h.

Un agent administratif de la préfecture de police (PP) de Paris a attaqué au couteau et tué quatre personnes à l ’intérieur du bâtiment, situé sur l’île Vendredi soir, au regard des éléments rassemblés à ce stade des investigations par les enquêteurs de la brigade criminelle, le Parquet national

Alors que le parquet antiterroriste s 'est saisi de l ' enquête sur la tuerie à la préfecture de police de Paris, la communication gouvernementale interroge : des éléments sur la radicalisation La saisine de son matériel informatique a pu jouer un rôle dans la mise en branle du parquet national antiterroriste .

«Au regard des éléments rassemblés à ce stade des investigations par les enquêteurs de la brigade criminelle, le parquet national antiterroriste s'est saisi, ce soir, de l'enquête ouverte à la suite des faits commis hier à la prefecture de police», indique le parquet de Paris à 20 Minutes.

Jeudi, entre 12h30 et 13 heures,  Mickael H., un agent administratif de 45 ans, a mené une croisade sanglante dans l'enceinte du bâtiment. Il a tué quatre policiers avant d'être abattu.

Attaque à la préfecture de police de Paris : Christophe Castaner auditionné mardi par une délégation parlementaire .
Le ministre de l'Intérieur sera auditionné mardi par la délégation parlementaire au renseignement. Il devra s'expliquer sur les "dysfonctionnements" qui ont mené à l'attaque."On va essayer de trouver quels sont les dysfonctionnements". "Il y a une chaîne de questions intéressantes qui sont: l'habilitation, l'identification des membres qui se sont radicalisés, la sécurité et surtout la question de savoir quels éléments cet agent de maintenance informatique a pu se procurer". Car "il peut les utiliser, les transmettre", a-t-il souligné.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!