•   
  •   

France Attaque à la préfecture : le policier qui a tué l’assaillant va recevoir la Légion d’honneur

22:30  07 octobre  2019
22:30  07 octobre  2019 Source:   msn.com

France: quatre policiers tués dans une attaque à l'arme blanche à Paris

  France: quatre policiers tués dans une attaque à l'arme blanche à Paris Une attaque a eu lieu ce jeudi 3 octobre à la préfecture de police de Paris, sur l'île de la Cité. L'assaillant, qui faisait partie des effectifs de la préfecture selon l'Agence France-Presse, a été abattu. Quatre policiers sont décédés. Article mis à jour très régulièrement, L'agression s'est produite en début d'après-midi à l'intérieur de la préfecture de police de Paris, dans le centre historique de la capitale. Quatre policiers ont été tués. Le scénario de l'attaque n'est pas très clair pour le moment. On sait que l'agression s'est déroulée à l'intérieur du bâtiment. Puis l'agresseur serait ensuite sorti dans la cour, où il aurait été abattu.

Attaque à la préfecture de police : l ' assaillant neutralisé par un jeune policier stagiaire. Il est celui qui a maîtrisé l'auteur de l' attaque meurtrière qui a eu lieu le 3 octobre à la préfecture de police de Paris. Le policier stagiaire qui est parvenu à maîtriser l ' assaillant ce jour-là va recevoir la Légion

ATTAQUE DE LA PRÉFECTURE - Emmanuel Macron rend hommage ce mardi 8 octobre aux quatre Le décret portant nomination au grade de chevalier de la Légion d ’ honneur de Damien Ernest Le policier stagiaire qui a tué l ’ assaillant ayant poignardé à mort le 3 octobre quatre

Le Parisien © LE PARISIEN/Delphine Goldsztejn Le Parisien

Il refuse toujours de sortir de l’anonymat. Mais le policier stagiaire qui a neutralisé l’assaillant de la préfecture de police de Paris va bien connaître son heure de gloire en recevant la Légion d’honneur.

L’Elysée en a fait l’annonce ce lundi, sans en donner la date précise. Âgé de 24 ans, ce gardien de la paix a en effet demandé à recevoir cette décoration « à une date ultérieure » et non mardi, jour de la cérémonie d’hommage aux quatre victimes de l’attaque qui sera présidée par Emmanuel Macron.

LIRE AUSSI>Attaque à la préfecture : l’inquiétante clé USB retrouvée chez l’auteur de la tuerie

Quatre policiers tués dans une attaque au couteau à la préfecture de police de Paris : ce que l’on sait

  Quatre policiers tués dans une attaque au couteau à la préfecture de police de Paris : ce que l’on sait Qui est l’assaillant ? Qui sont les victimes ? « L’Obs » fait le point.Qui est l’assaillant ? Qui sont les victimes ? « L’Obs » fait le point sur ce que l’on sait.

Il a par ailleurs refusé de recevoir la Légion d ’ honneur ce mardi explique BFMTV. Cette dernière pourrait toutefois lui être remise ultérieurement. Face au refus du tueur qui a tenté de l’ attaquer , le policier a fait feu à deux reprises avec son fusil, neutralisant mortellement l ’ assaillant de 45 ans.

Le policier stagiaire qui est parvenu à maîtriser l ' assaillant ce jour-là va recevoir la Légion d ' honneur . C'est ce qu'a annoncé l'Elysée ce lundi 7 octobre. La date de la cérémonie n'a pour le moment pas été communiquée, le jeune héros de 24 ans ayant spécifié ne pas vouloir être décoré

Le policier n’était affecté à la préfecture de police de Paris que depuis quelques jours quand, jeudi, il est tombé nez à nez avec Mickaël Harpon, agent administratif en charge de l’informatique à la Direction du renseignement qui venait de tuer quatre policiers.

Il a alors effectué à haute voix les indispensables sommations. Puis, après avoir déverrouillé la sûreté manuelle, le fonctionnaire a appuyé sur la détente d’un « HK G 36 » selon la préfecture de police, un fusil d’assaut dont l’utilisation nécessite une habilitation spécifique. Il a tiré au coup par coup, faisant « preuve d’un sang-froid exemplaire », selon une source policière contactée par Le Parisien.

Attaque à la préfecture de police : qui étaient les victimes ? .
Jeudi dernier, lors de sa course meurtrière à la préfecture de police, l'assaillant radicalisé s'en est pris à quatre de ses collègues, dont trois policiers. © Anadolu Agency Des policiers bloquent l'accès à la préfecture de police de Paris après les meurtres de quatre membres des forces de l'ordre lors de l'attaque de Mikaël H., le 3 octobre 2019 à Paris L'heure est à l'hommage et au recueillement.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!