France: Attaque à la préfecture : une commission d'enquête mise en place à l'Assemblée - - PressFrom - France
  •   
  •   

France Attaque à la préfecture : une commission d'enquête mise en place à l'Assemblée

12:25  08 octobre  2019
12:25  08 octobre  2019 Source:   lexpress.fr

Morandini Live : émission spéciale consacrée à l’attaque à la préfecture de police de Paris

  Morandini Live : émission spéciale consacrée à l’attaque à la préfecture de police de Paris Régulièrement critiquée sur son look, Marlène Schiappa a décidé de répliquer. Au cours d’une interview avec nos confrères du magazine Elle, la secrétaire d’État à l’égalité entre les femmes et les hommes a répondu aux critiques. Non Stop People vous en dit plus.

L'opposition veut une commission d ' enquête à l ' Assemblée après la tuerie de jeudi. La piste terroriste est désormais privilégiée dans cette enquête. «Mardi en conférence des présidents, je vais demander la mise en place d' une commission d ' enquête sur l'affaire de la préfecture de police», a

Demande de commission d ’ enquête à l ’ Assemblée . L’action de Christophe Castaner est régulièrement critiquée depuis sa prise de fonctions Place Sous le feu des attaques de la droite mais conforté par le premier ministre, Christophe Castaner aura l’occasion de répondre lui-même aux

Le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, donne ainsi suite à la demande des députés LR et RN.

Véhicule de police et pompiers autour de la préfecture de police de Paris où 4 personnes ont été tuée, le 3 octobre 2019 © afp.com/Martin BUREAU Véhicule de police et pompiers autour de la préfecture de police de Paris où 4 personnes ont été tuée, le 3 octobre 2019

Richard Ferrand a entendu l'appel à la création d'une commission d'enquête sur l'attaque la préfecture de police de Paris. Le président de l'Assemblée nationale va "évidemment" donner suite à la demande des Républicains et du Rassemblement national. La commission se mettra au travail "dès la semaine prochaine", a-t-il annoncé mardi.

LIRE AUSSI>> Mickaël Harpon, cet agent administratif qui s'intéressait à Daech

Attaque au couteau à la préfecture de police : Le parquet national antiterroriste se saisit de l'enquête

  Attaque au couteau à la préfecture de police : Le parquet national antiterroriste se saisit de l'enquête Un agent administratif a attaqué mortellement plusieurs policiers à l'arme blanche dans l’enceinte de la préfecture de police de Paris, jeudi © Martin BUREAU / AFP Un homme a agressé à l'arme blanche plusieurs policiers à la préfecture de police de Paris, le 3 octobre 2019.

Le premier ministre Édouard Philippe a affirmé samedi avoir «toute confiance en Christophe Castaner», alors que les appels à la démission du ministre Ce samedi, le patron des députés Les Républicains Christian Jacob a annoncé qu'il allait demander mardi une « commission d ' enquête » à l ' Assemblée .

Les investigations ont aussi «permis de faire apparaître des contacts entre l'auteur des faits et plusieurs individus, susceptibles d'appartenir à la mouvance islamiste». » LIRE AUSSI - Attaque à la Préfecture de police: à Gonesse, les voisins décrivent un homme converti depuis longtemps.

"Je vais répondre à Christian Jacob qui portera sa demande au nom de son groupe évidemment favorablement puisque chacun a un droit de tirage" pour la création d'une commission d'enquête une fois par session, a annoncé Richard Ferrand sur CNews.

"Avoir la vérité"

Cette commission se mettra en place "dans la foulée, c'est-à-dire dès la semaine prochaine", a précisé le président de l'Assemblée. La conférence qui réunit les présidents de groupes à l'Assemblée doit se tenir ce mardi à 10 heures pour l'acter formellement.

"Ce que je ne voudrais pas, c'est que la commission d'enquête se limite à faire des auditions à grand spectacle pour amuser la galerie", a-t-il encore déclaré, rappelant les travaux en parallèle de la délégation parlementaire au renseignement et des enquêtes judiciaires.

Attaque au couteau à la préfecture de police : L'opposition LR veut une commission d'enquête à l'Assemblée

  Attaque au couteau à la préfecture de police : L'opposition LR veut une commission d'enquête à l'Assemblée Certains parlementaires LR exigent la démission du ministre de l'Intérieur Christophe CastanerLe patron des députés Les Républicains Christian Jacob a annoncé ce samedi qu’il allait demander mardi une « commission d’enquête » à l’Assemblée sur l’attaque à la préfecture de police de Paris, certains parlementaires LR exigeant la démission du ministre de l’Intérieur Christophe Castaner.

par des attaques de l’opposition concernant l’ attaque qui a fait quatre morts à la Préfecture de Christophe Castaner affirme que l’ enquête ouverte par le Parquet national antiterroriste (PNAT) Le lancement, par le premier ministre, de deux missions d’évaluation, confiées à l ’Inspection générale

»LIRE AUSSI: Attaque à la préfecture de police: LR veut une commission d ’ enquête à l ’ Assemblée . Également interviewé sur Europe 1, Éric Diard affirme les employés de la direction du renseignement de la préfecture de Paris se soumettent tous les cinq ans à des contrôles menés par

"Le but ce n'est pas de faire de la politique spectacle, le but c'est d'avoir la vérité, de comprendre, de corriger et surtout d'éviter que ce que nous avons vécu à la préfecture de police ne se renouvelle où que ce soit en France dans les services publics", a-t-il ajouté.

Réclamée par des députés LR et Marine Le Pen

En accord avec le président du Sénat Gérard Larcher, Richard Ferrand souhaite en tout état de cause que "la délégation parlementaire au renseignement, qui est habilitée secret défense, qui peut aller au fond des choses et qui délibère à huis clos", "aille jusqu'au bout".

LIRE AUSSI>> Attaque à Paris : Christophe Castaner dans le collimateur de l'opposition

Le contrôle par le Parlement des services spécialisés de renseignement est exercé par cette délégation parlementaire au renseignement, qui a entendu mardi matin le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner.

Edouard Philippe affirme qu'il a "toute confiance en Christophe Castaner"

  Edouard Philippe affirme qu'il a Après l'attaque à la préfecture de police de Paris, le Premier ministre répond aux critiques de l'opposition de droite qui réclame la démission du ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, en le soutenant publiquement dans le JDD. Face aux vives réactions et aux nombreux appels à la démission émanant de l'opposition de droite, le Premier ministre Edouard Philippe rappelle dans une interview accordée au JDD qu'il a "toute confiance en Christophe Castaner, qui a fait état de ce qu'il savait au moment où il s'est exprimé".

Attaque à la préfecture de police : LR va demander une commission d ' enquête à l ' Assemblée . Pourquoi le versement des pensions de retraite le 1er du mois est si dur à mettre en place . Tant que l’Etat et les politiques refuseront de s’ attaquer au processus de la radicalisation enclenché par

Tuerie à la préfecture : l'opposition LR veut une commission d ' enquête à l ' Assemblée . Christian Jacob a indiqué samedi qu'il demanderait "mardi en conférence des présidents la mise en place d' une commission d ' enquête sur l'affaire de la préfecture de police", précisant que son groupe était prêt à

Samedi dernier, le patron des députés Les Républicains, Christian Jacob, avait prévenu qu'il allait demander une "commission d'enquête" à l'Assemblée. Éric Ciotti avait précisé, dans un communiqué, avoir déposé, avec l'accord de Christian Jacob, une proposition de résolution "relative à la création d'une commission d'enquête parlementaire chargée de faire la lumière sur les dysfonctionnements ayant conduit aux attaques commises à la préfecture de Police de Paris le jeudi 3 octobre 2019".

Cette demande de commission d'enquête avait également été appuyée par la présidente du Rassemblement national. "L'affaire est particulièrement grave. Les dysfonctionnements sont particulièrement sérieux. C'est pourquoi je demande, au nom des députés du Rassemblement National, l'ouverture immédiate d'une Commission d'enquête", avait argumenté Marine Le Pen dans un communiqué.

Christophe Castaner liste les signes de radicalisation ? "Vous avez une barbe vous-même", lui répond un député .
Auditionné mardi par la commission des Lois de l'Assemblée nationale, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a listé plusieurs signaux pouvant indiquer une radicalisation religieuse, cinq jours après l'attaque de la préfecture de police. Cinq jours après l'attaque de la préfecture de police de Paris, et tandis que l'enquête se poursuit pour tenter de comprendre le parcours et les motivations de Mickaël Harpon, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner était auditionné mardi par la commission des Lois de l'Assemblée nationale.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 0
C'est intéressant!