France: Ernest, Lancelot, Le Mescam et Trifiro : les quatre policiers tués à la préfecture honorés ce mardi - PressFrom - France
  •   
  •   

France Ernest, Lancelot, Le Mescam et Trifiro : les quatre policiers tués à la préfecture honorés ce mardi

14:20  08 octobre  2019
14:20  08 octobre  2019 Source:   nouvelobs.com

France: quatre policiers tués dans une attaque à l'arme blanche à Paris

  France: quatre policiers tués dans une attaque à l'arme blanche à Paris Une attaque a eu lieu ce jeudi 3 octobre à la préfecture de police de Paris, sur l'île de la Cité. L'assaillant, qui faisait partie des effectifs de la préfecture selon l'Agence France-Presse, a été abattu. Quatre policiers sont décédés. Article mis à jour très régulièrement, L'agression s'est produite en début d'après-midi à l'intérieur de la préfecture de police de Paris, dans le centre historique de la capitale. Quatre policiers ont été tués. Le scénario de l'attaque n'est pas très clair pour le moment. On sait que l'agression s'est déroulée à l'intérieur du bâtiment. Puis l'agresseur serait ensuite sorti dans la cour, où il aurait été abattu.

un discours mardi dans la cour de la Préfecture de police, cinq jours après qu’un agent administratif habilité secret-défense a tué quatre personnes. Castaner, a remis la Légion d’honneur, à titre posthume, aux quatre victimes, Damien Ernest , Anthony Lancelot , Brice Le Mescam , Aurélia Trifiro .

Quatre policiers sont tombés". "Je n’oublierai jamais les heures passées à vos cotés ce jeudi après-midi Le ministre de l'Intérieur a remis la Légion d'honneur aux quatre victimes de l'attaque de la préfecture Les quatre cercueils des policiers tués sont désormais dans la cour d’honneur de la

  Ernest, Lancelot, Le Mescam et Trifiro : les quatre policiers tués à la préfecture honorés ce mardi © Copyright 2019, L'Obs

Le décret a été publié ce mardi matin au « Journal officiel », juste avant l’hommage national rendu à 11 heures par Emmanuel Macron et Edouard Philippe, et acte la nomination au grade de chevalier de la Légion d’honneur des quatre fonctionnaires tués par leur collègue jeudi dernier.

    Le premier, Damien Ernest, était major responsable d’une unité de locale de police avec 28 ans de services. Il était âgé de 50 ans et père de deux enfants.Anthony Lancelot, lui, était gardien de la paix avec 11 ans de services. Il avait 39 ans et était père de deux enfants. Dans les colonnes de « la République du Centre », un ami d’enfance se souvient de son « ami proche », « le plus casse-cou de la bande ».Brice Le Mescam était pour sa part adjoint administratif principal. A 38 ans, il affichait 6 ans de services. « Brice était lumineux, il ne méritait pas ça », confie un de ses amis à BFMTV. Rejoindre la direction du renseignement avait été un changement de vie radical pour ce réalisateur formé dans une école de théâtre. « Il ne l’a jamais regretté », raconte un ancien camarade.Aurélia Trifiro, 39 ans, était gardienne de la paix depuis 17 ans. Un collègue décrit auprès de BFMTV une femme formidable qui faisait l’unanimité. Elle était mère de deux petits garçons, âgés de 5 et 8 ans, et vivait en Seine-Maritime avec son mari, rencontré à la Préfecture de Police, précise « le Parisien ».
L’Etat face au casse-tête de la radicalisation dans la fonction publique

Le policier stagiaire qui a tué l’assaillant de 45 ans sera également décoré par le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, mais à une date ultérieure.

Agression à la préfecture : quatre policiers sont morts, l'assaillant tué

  Agression à la préfecture : quatre policiers sont morts, l'assaillant tué Au moins quatre policiers ont été tués lors d'une agression à l'arme blanche à la préfecture de police de Paris jeudi en début d'après-midi. L'assaillant, un employé de la préfecture, a été abattu.Une dizaine de voitures de pompiers étaient sur place. Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, qui devait se rendre en Turquie, a repoussé son déplacement et s'est rendu sur les lieux.

François Hollande, dans la cour de la préfecture de police de Paris, ce mardi 13 janvier lors de l'hommage solennel aux trois policiers tués dans les Plusieurs des victimes des attentats de la semaine passée à Paris et dans sa région sont inhumées ce jour. Les quatre juifs assassinés dans le

Le policier stagiaire qui a tué l'assaillant ayant poignardé à mort jeudi 3 octobre quatre fonctionnaires à la Préfecture de police se verra bientôt décerner la Âgé de 24 ans, ce gardien de la paix, qui reste anonyme, a demandé que cette décoration lui soit remise «à une date ultérieure» et non mardi , jour

Le chef de l’Etat, accompagné du Premier ministre Edouard Philippe et des ministres de la Justice Nicole Belloubet et des Armées Florence Parly, doit prononcer un discours à 11 heures dans la cour de la préfecture, où a été abattu Mickaël Harpon. L’agent administratif de 45 ans, qui a tué ses collègues à l’arme blanche jeudi 3 octobre, occupait un poste stratégique au sein du service informatique de la Direction du Renseignement de la préfecture de police de Paris (DRPP).

Attaque à la préfecture de police : la cinquième victime, blessée, est sortie de l’hôpital .
Interrogé ce mardi après-midi par les députés de la commission des Lois de l’Assemblée nationale, Christophe Castaner a évoqué en préambule l’état de santé de la cinquième victime de l’attaque de la préfecture de Paris, survenue le 3 octobre. « La collègue blessée n’est plus hospitalisée, elle va bien, nous l’avons vu, elle est évidemment en convalescence », a déclaré le ministre de l’Intérieur, aux côtés de Laurent Nuñez. Préfecture de Paris:« La collègue blessée n’est plus hospitalisée, elle va bien, nous l’avons vu, elle est évidemment en convalescence », a déclaré le ministre de l’Intérieur, aux côtés de Laurent Nuñez.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 11
C'est intéressant!