•   
  •   

France Seine-Saint-Denis : six policiers en garde à vue après une interpellation violente en août

22:25  08 octobre  2019
22:25  08 octobre  2019 Source:   parismatch.com

Seine-Saint-Denis : Un homme mis en examen après le meurtre d’une interne en médecine

  Seine-Saint-Denis : Un homme mis en examen après le meurtre d’une interne en médecine Un trentenaire a été mis en examen pour homicide volontaire par personne étant partenaire de la victime et placé en détention jeudi © Clément Follain / 20 Minutes Seine-Saint-Denis : Un homme mis en examen après le meurtre d’une interne en médecine (Illustration) ENQUETE - Un trentenaire a été mis en examen pour homicide volontaire par personne étant partenaire de la victi Mi-septembre, une jeune femme a été retrouvée morte poignardée, dans son logement de Seine-Saint-Denis dont la porte était entrouverte.

  Seine-Saint-Denis : six policiers en garde à vue après une interpellation violente en août © Nicolas Guyonnet / Hans Lucas

Six policiers de Seine-Saint-Denis ont été placés en garde à vue mardi dans les locaux de l'IGPN, accusés d'être impliqués dans l'interpellation violente d'un jeune homme début août à Saint-Ouen, a-t-on appris auprès du parquet de Bobigny.

Les six fonctionnaires sont également soupçonnés de "faux en écriture publique" et vol, a précisé cette même source.

Sur des images, captées par la vidéosurveillance et une vidéo amateur, largement relayées sur les réseaux sociaux, on apercevait un policier de la compagnie de sécurisation et d'intervention de Seine-Saint-Denis (CSI), en civil, asséner plusieurs coups au visage d'un jeune homme. Ce dernier, âgé de 20 ans, s'était vu prescrire trois jours d'ITT (incapacité totale de travail) et avait déposé plainte.

Seine-Saint-Denis : un adolescent poignardé à mort devant un collège des Lilas, trois mineurs en garde à vue

  Seine-Saint-Denis : un adolescent poignardé à mort devant un collège des Lilas, trois mineurs en garde à vue Un adolescent est mort après avoir été poignardé vendredi devant le collège Pierre et Marie Curie aux Lilas. Les raisons de cet acte ne sont pas encore connues, trois mineurs sont actuellement en garde à vue. © Fournis par France Télévisions L'adolescent qui a été poignardé vendredi 4 octobre devant le collège Pierre et Marie Curie aux Lilas, en Seine-Saint-Denis, est mort, ont appris franceinfo et France Bleu Paris de sources proches de l'enquête.Trois mineurs en garde à vueSelon une source judiciaire jointe par franceinfo, trois mineurs sont actuellement placés en garde à vue.

L'IGPN saisi

Le parquet de Bobigny avait saisi l'IGPN, l'Inspection générale de la police nationale, d'une enquête pour violences par personne dépositaire de l'autorité publique.

Certains des policiers soupçonnés dans cette affaire sont par ailleurs visés par une deuxième enquête, pour des faits qui se seraient déroulés le même jour, également à Saint-Ouen.

Dans cette affaire, "deux témoins indiquent que des policiers de la Compagnie de sécurisation et d'intervention (CSI) 93 ont amené deux jeunes dans un hall pour les frapper", avait confié à l'AFP une source proche de l'enquête.

Mamans de Saint-Denis contre les dealers : "On n'a pas assez de moyens", estime la première adjointe à la mairie .
A Saint-Denis, des mamans luttent toujours contre les trafics de drogue aux abords de l’école de leur quartier. L’adjointe à la mairie Jakin Pavilla, dénonce un manque de moyens. "On va vous brûler". Voilà le genre de menaces que subissent depuis plusieurs jours des mamans et leur famille depuis qu’elles dénoncent les trafics de drogue dans leur quartier de Saint-Denis. Certains familles ont prévu de déménager. "C’est le monde à l’envers", explique la première adjointe à la mairie de Saint-Denis, Jaklin Pavilla, au micro d'Europe 1."La ville va continuer à faire de la prévention".

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 3
C'est intéressant!