•   
  •   

France Plusieurs commissariats d'Ile-de-France victimes d'appels avec des chants islamistes

22:25  09 octobre  2019
22:25  09 octobre  2019 Source:   parismatch.com

Appels malveillants à des commissariats : un suspect de 17 ans placé en garde à vue

  Appels malveillants à des commissariats : un suspect de 17 ans placé en garde à vue L'adolescent a été interpellé jeudi soir à son domicile à Gap. Il ne présente dans l'immédiat "aucun signe de radicalisation", a ajouté le procureur.

Plusieurs commissariats d ' Ile - de - France ont reçu ces derniers jours des appels téléphoniques avec des chants islamistes , a-t-on appris auprès de la Préfecture de police de Paris, qui a annoncé avoir déposé plainte. "Le préfet de police a déposé plainte contre X pour apologie du terrorisme auprès du

INFO BFMTV - Au moins trois commissariats franciliens ont reçu des appels avec un chant islamiste . La préfecture de police de Paris annonce à BFMTV avoir porté plainte pour "apologie du terrorisme". Les auteurs encourent cinq ans de prison et 75.000 euros d'amende.

  Plusieurs commissariats d'Ile-de-France victimes d'appels avec des chants islamistes © JACQUES DEMARTHON / AFP

Plusieurs commissariats d'Ile-de-France ont reçu ces derniers jours des appels téléphoniques avec des chants islamistes, a appris l'AFP auprès de la Préfecture de police de Paris, qui a annoncé avoir déposé plainte.

Une plainte contre X déposéé

"Le préfet de police a déposé plainte contre X pour apologie du terrorisme auprès du procureur de Paris", a précisé la PP, confirmant une information de BFMTV.

Jeudi dernier, l'épicentre du pouvoir policier parisien a été victime d'une attaque par un de ses employés, qui a tué quatre fonctionnaires à coups de couteau. Selon l'enquête en cours, Mickaël Harpon, 45 ans, informaticien à la PP depuis 2003, se serait converti à l'Islam, avant de se radicaliser.

Lire aussi :Attaque de la préfecture de police de Paris : une clé USB au cœur des investigations

Tchad: mobilisation des victimes d’Hissène Habré qui réclament des indemnisations .
Au Tchad, cela fait plus de six mois que les victimes de Hissène Habré font un sit-in pour réclamer l'application de la décision de justice tchadienne de mars 2015 prévoyant des dommages et intérêts. Ce lundi, elles ont donc décidé de mener une action plus retentissante : bloquer une route très fréquentée de la capitale. Dans un silence de plomb, c’est assis sur le goudron du quartier Chagoua et les mains sur la tête que près de 300 victimes du régime d’Hissène Habré ont bloqué la route. Parmi elles, Awa Toumlé, 55 ans : « Le gouvernement ne dit rien. On est fatiguées. C’est pour cela qu’aujourd’hui on est sorties nombreuses, pour barrer la route aux passagers.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 3
C'est intéressant!