France: Échec de Sylvie Goulard: Macron réclame des «explications», les oppositions pointent son isolement - - PressFrom - France
  •   
  •   

France Échec de Sylvie Goulard: Macron réclame des «explications», les oppositions pointent son isolement

20:30  10 octobre  2019
20:30  10 octobre  2019 Source:   lefigaro.fr

La Française Sylvie Goulard devra apporter des précisions face aux eurodéputés

  La Française Sylvie Goulard devra apporter des précisions face aux eurodéputés Après une première audition peu convaincante devant le Parlement européen, mercredi 2 octobre, Sylvie Goulard va devoir répondre à une nouvelle série de questions écrites. Avec notre correspondante à Bruxelles, Joana Hostein La Française désignée pour occuper le poste de commissaire européen chargé du marché intérieur, de l'industrie et de la défense n'a pas convaincu les eurodéputés lors de son audition. Elle va donc devoir répondre à des questions écrites demandées par l'ensemble des familles politiques, à l'exception de celle à laquelle elle appartient.

Sylvie Goulard. © François BOUCHON/Le Figaro Sylvie Goulard.

Le camouflet est sévère pour la centriste Sylvie Goulard. Il est inédit pour la France dans l’histoire de l’Union européenne (UE). Le rejet par les eurodéputés, jeudi, de la candidate française à la Commission européenne, l’organe exécutif de l’UE, risque d’affaiblir la France en Europe, selon les opposants d’Emmanuel Macron.

» LIRE AUSSI - Commission européenne: la candidature de Sylvie Goulard rejetée par les eurodéputés

«Malgré ses leçons de morale perpétuelles, et peut-être même à cause d’elles, Macron apparaît de plus en plus isolé en Europe», juge sur Twitter la présidente du Rassemblement national (RN), Marine Le Pen. La France est «ridiculisée» et l’Europe, «un radeau sans pilote», renchérit le chef de file des Insoumis, Jean-Luc Mélenchon. «L’influence française, en raison du choix d’Emmanuel Macron, s’en retrouve gravement affaiblie», regrette l’eurodéputée (Les Républicains, LR), Agnès Evren. Elle «en sort fragilisée», aux yeux des sociaux-démocrates français élus au Parlement européen.

Commission européenne : Goulard exclut une démission automatique en cas de mise en examen

  Commission européenne : Goulard exclut une démission automatique en cas de mise en examen Sylvie Goulard est sous le coup d'une enquête judiciaire en France dans l'affaire des emplois présumés fictifs des eurodéputés MoDem. © afp.com/BENJAMIN CREMEL Sylvie Goulard exclut une démission automatique de la Commission européenne en cas de mise en examen. La candidate française à la Commission européenne, Sylvie Goulard, a exclu ce mardi de démissionner automatiquement de l'exécutif européen si elle était mise en examen dans l'affaire des emplois fictifs des assistants des eurodéputés MoDem.

Présentée par le chef de l’État pour prendre la tête du massif portefeuille du marché intérieur, Sylvie Goulard a fait face à un mur de défiance au Parlement européen. Mis à part les macronistes et leurs alliés de «Renew Europe», tous les groupes politiques ont voté contre elle. Ils lui reprochent d’être visée par deux enquêtes sur sa participation présumée à un système d’emplois fictifs pour son parti, le MoDem.

» LIRE AUSSI - Une désignation entourée de polémiques

Cette affaire est à l’origine du départ de l’ex-ministre des Armées du gouvernement, en juin 2017. Sa rémunération - 10.000 euros bruts par mois - pendant trois ans par un laboratoire d’idées américain, l’institut Berggruen, en parallèle de son mandat d’eurodéputée, a aussi été pointée du doigt.

Soupçons d’emplois fictifs : Sylvie Goulard à nouveau auditionnée au Parlement européen

  Soupçons d’emplois fictifs : Sylvie Goulard à nouveau auditionnée au Parlement européen Sera-t-elle, ou non, nommée commissaire européenne ? L’ex-ministre des Armées avait démissionné du gouvernement en 2017 après sa mise en cause dans une enquête sur des emplois fictifs d’assistants d’eurodéputés du MoDem. « Madame Goulard a été convoquée jeudi matin pour une seconde audition de 9h30 à 11 heures au cours de laquelle treize questions lui seront posées. Une décision sera prise ensuite sur son aptitude ou non à être nommée commissaire », a expliqué à l’AFP un porte-parole du groupe du Parti populaire européen (PPE).

«Mal perçue»

L’Élysée dénonce «un jeu politique qui touche la Commission dans son ensemble». «Ridicule», estime François-Xavier Bellamy, le chef de file des eurodéputés Les Républicains (LR). «Il n’y a eu de notre part aucun esprit de revanche. J’ai alerté sur le fait que cette nomination était mal perçue. Il est incroyable que l’Élysée ne l’ait pas compris. C’est une mauvaise nouvelle pour la France.» Hors micro, un eurodéputé LR se félicite malgré tout d’avoir «mis une bonne claque à Emmanuel Macron».

Avocat attaché à la présomption d’innocence, l’élu LR Geoffroy Didier a davantage reproché, pendant les auditions de l’ex-ministre, son ancienne rémunération par un think tank américain, plutôt que l’enquête ouverte sur les assistants parlementaires. Son offensive avait été critiquée par Amélie de Montchalin, la secrétaire d’État chargée des Affaires européennes, jugeant qu’il adoptait «les mêmes mots que ceux du RN». «Amélie de Montchalin a été irrespectueuse des procédures du Parlement européen», tance-t-il. «Il va falloir qu’elle apprenne les règles parlementaires européennes plutôt que de céder à l’arrogance française.»

Commission européenne : la candidature de Sylvie Goulard rejetée par les eurodéputés

  Commission européenne : la candidature de Sylvie Goulard rejetée par les eurodéputés La Française était candidate au poste de commissaire du Marché intérieur. © REUTERS Sylvie Goulard à l'Élysée, le 18 mai 2017. Un revers d'envergure pour Sylvie Goulard. La candidature de la Française au poste de commissaire européen a été rejetée par les eurodéputés à l'issue d'une seconde audition, ce jeudi.

Le procès en «arrogance» est également intenté, dans les rangs de la gauche, par l’eurodéputé Raphaël Glucksmann. «Maintenant, avance-t-il avec ses collègues sociaux-démocrates, la France doit désigner une candidate irréprochable d’un point de vue éthique et moral».

Macron veut des «explications» de la présidente de la Commission

Le chef de l’État a affirmé jeudi, devant la presse, avoir besoin «d’explications» de la présidente nommée de la Commission, Ursula von der Leyen. Il soupçonne les parlementaires européens de «ressentiment» à l’endroit de Sylvie Goulard. L’eurodéputée macroniste Nathalie Loiseau a pour sa part évoqué, sur BFMTV, «la rancune» de partis qui «ont manifestement la défaite mauvaise».

Macron engage un bras de fer après le rejet de Goulard par les eurodéputés .
Après le coup dur du rejet de la candidate française à la Commission européenne, Emmanuel Macron voit sa position affaiblie sur la scène européenne. En coulisses, les grandes manœuvres ont commencé à l'Élysée pour relever la tête et maintenir l'influence française à Bruxelles. Officiellement, Emmanuel Macron l'a dit ce vendredi : il ne veut pas laisser « s'installer une crise politique » au sein de l'Europe. Mais en coulisses, s'est engagé unOfficiellement, Emmanuel Macron l'a dit ce vendredi : il ne veut pas laisser « s'installer une crise politique » au sein de l'Europe. Mais en coulisses, s'est engagé un bras de fer sans doute de longue haleine.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!