France: Emploi des seniors : la Cour des comptes dénonce un «délaissement» - PressFrom - France
  •   
  •   

France Emploi des seniors : la Cour des comptes dénonce un «délaissement»

22:20  10 octobre  2019
22:20  10 octobre  2019 Source:   liberation.fr

Automobile : les seniors, un marché très lucratif pour les constructeurs

  Automobile : les seniors, un marché très lucratif pour les constructeurs Une étude du cabinet d'études statistiques AAA Data montre que le marché des seniors devrait rester un des plus importants pour les constructeurs automobiles. Les plus de 65 ans sont les premiers acheteurs de voitures neuves et sont encore très attachés à la propriété individuelle. En outre, leur population ne va cesser d'augmenter dans les prochaines décenniesPour mieux comprendre les enjeux, AAA Data s'appuie sur des données INSEE pour poser les fondamentaux économiques de cette classe d'âge. Ainsi, les retraités d'aujourd'hui ont considérablement amélioré leur pouvoir d'achats grâce notamment à des carrières plus complètes, des patrimoines déjà constitués et une épargne plus étoffées qu'auparavant.

Dans une agence parisienne de Pole Emploi, en 2016. © JACQUES DEMARTHON Dans une agence parisienne de Pole Emploi, en 2016.

Alors qu'Édouard Philippe a promis un «nouveau souffle» pour inciter les entreprises à embaucher ou garder les plus de 50 ans, l'institution juge inefficaces les politiques menées jusqu'ici.

La Cour des comptes n’a pas fini de se mêler de la réforme des retraites. Après s’être intéressée aux régimes spéciaux en juillet et avoir, cette semaine, donné son avis sur les dispositifs existants permettant de partir plus tôt, elle a rendu public ce jeudi sa position sur les «fins de carrière». Ce référé, signé de son premier président, Didier Migaud, à destination d’Edouard Philippe, est très sévère sur le sort réservé à l’emploi des séniors et alerte sur «un risque de précarité» pour les plus de 50 ans «exclus du marché du travail», ce qui «coût[e]» à «la solidarité».

L'Etat actionnaire a encaissé moins de dividendes en 2018

  L'Etat actionnaire a encaissé moins de dividendes en 2018 Les entreprises cotées en Bourse dans lesquelles l'Etat est actionnaire lui ont versé, au total, 400 millions d'euros de moins qu'en 2017 Par les temps qui courent, l’Etat est un investisseur moins bien loti. En 2018, ses participations dans 88 entreprises cotées (EDF, Engie, Air France, Safran, Renault…) lui ont rapporté 2,4 milliards d’euros. Une performance pas vraiment folichonne puisque, en 2017, Bercy avait encaissé 2,8 milliards d’euros,Cette érosion des recettes de l’Etat actionnaire s’explique d’abord par le fait que les entreprises qui figurent dans son portefeuille ont globalement vu leurs bénéfices se réduire.

Si les dernières réformes – notamment celle de 2010 repoussant l’âge légal de départ à 62 ans – ont permis une «amélioration» du taux d’emploi des 55-64 ans (passant de 36,4% en 2003 à 52,3% au premier trimestre 2019), la Cour relève tout d’abord une progression du chômage de longue durée dans cette partie de la population. «Les seniors touchés par le chômage éprouvent de grandes difficultés à retrouver un emploi», écrit Migaud pour qui les employeurs sont les premiers responsables de la situation : «Cela résulte de certaines fragilités propres à cette tranche d’âge, mais surtout des réticences des entreprises à recruter des salariés âgés.» Ainsi, un senior reste, en moyenne, deux fois plus longtemps au chômage que l’ensemble des demandeurs d’emploi (673 jours contre 388). «Les entreprises n’ont pas pleinement répercuté le recul de l’âge de départ en retraite sur la gestion de leurs effectifs, le chômage et l’inactivité jouant, pour de nombreux travailleurs, le rôle de transition entre l’emploi et la retraite», ajoute le premier président de la Cour.

Aux États-Unis, rentrée explosive pour la Cour suprême

  Aux États-Unis, rentrée explosive pour la Cour suprême Aux États-Unis, la Cour suprême fait sa rentrée ce lundi 7 octobre. Les juges vont devoir statuer sur des dossiers sensibles parmi lesquels l’immigration, l’avortement, ou encore les droits des minorités sexuelles. Avec notre correspondante à New York, Loubna Anaki S’ils retrouvent le calme des couloirs de la Cour suprême, les neuf sages se préparent à une session explosive. Dès cette semaine, les juges vont se pencher sur les droits de minorités sexuelles. En question, une loi fédérale sur la discrimination à l’emploi sur la base de l’orientation sexuelle. Les associations de défense des homosexuels et transgenres attendent beaucoup de la Cour suprême.

Philippe a promis «une nouvelle étape»

Migaud poursuit en critiquant les prédécesseurs de Philippe. En 2010 ? «Aucune étude d’impact solide sur les effets potentiels des mesures de report d’âge en termes de basculement dans l’inactivité et les minima sociaux.» Après ? La Cour dénonce un «délaissement des politiques en faveur de l’emploi des seniors». Selon elle, les différents «plans seniors» et le «contrat de génération», mesure phare de François Hollande à son arrivée à l’Elysée censée permettre l’embauche d’un jeune et le maintien dans l’emploi d’un salarié plus âgé pour le former, n’ont jamais atteint leurs objectifs. «Le bilan global de ces deux générations d’initiatives se révèle décevant», juge Migaud. Quant à Pôle Emploi, il ne joue pas non plus son rôle : l’agence «n’est pas en mesure de recenser l’ensemble des initiatives menées au profit des séniors, d’en évaluer l’efficacité et encore moins d’assurer la diffusion des mesures les plus efficaces».

Indemnités prud'homales : la justice valide le "barème Macron", sans exclure d'y déroger

  Indemnités prud'homales : la justice valide le La Cour a validé dans un cas précis le plafonnement des indemnités prud'homales, mais a ouvert la porte à une contestation future dans d'autres affaires.

Le 12 septembre, dans son discours sur la future réforme des retraites prononcé au Conseil économique, social et environnemental, Edouard Philippe appelait à «une nouvelle étape, un nouveau souffle qui s’appuie […] sur la mobilisation des employeurs» pour augmenter davantage «la part des 55-64 ans en activité». «On ne peut pas vouloir inciter nos concitoyens à travailler plus longtemps sans réinterroger les transitions entre activité et retraite, sans aménager les fins de carrière, sans adapter les postes, les horaires, les conditions de travail», soulignait Philippe. Sans, pour l’instant, dire comment inciter les entreprises à s’y mettre.

Aussi sur MSN - Retraites : les seniors ont perdu 6% de pouvoir d'achat en 30 ans

Suivez-nous sur Facebook
Téléchargez l'application
Microsoft News
Abonnez-vous à la newsletter

Les femmes vivent plus longtemps que les hommes, mais pas en bonne santé .
Les Françaises vivent en moyenne 5,9 ans de plus que les Français, mais seulement 1,1 année en bonne santé de plus qu’eux selon une étude de la Drees. © Fournis par France Télévisions Les femmes vivent plus longtemps que les hommes, mais dans quel état de santé ? Une étude publiée le 8 octobre 2019 par la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees) révèle que les "années de vie supplémentaires" des femmes sont marquées par davantage de problèmes de santé ou de perte d’autonomie. Ces chiffres s’appuient sur des données collectées en 2018.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 4
C'est intéressant!