•   
  •   

France Menton : A la Biennale d’art contemporain sacré, une statue « anti-IVG » passe très mal

12:40  11 octobre  2019
12:40  11 octobre  2019 Source:   20minutes.fr

A Menton, polémique autour de "Notre Dame des innocents", une sculpture qui fustige l'avortement

  A Menton, polémique autour de La première Biennale d'Art Contemporain de Menton qui a pour thème l'ode à la vie se déroule jusqu'au 31 octobre. Pami les 200 oeuvres exposées, "Notre-Dame-des-Innocents" : une vierge en bronze pleure la mort de sept bébés. © Fournis par France Télévisions C'est une statue en bronze qui fait déjà couler beaucoup d'encre. Une oeuvre imposante installée à l'extérieur sur le parvis de l'hôtel des Ambassadeurs à Menton. La vierge Notre Dame des Innocents, signée Daphné du Barry se penche sur des enfants morts. L'artiste, d'origine néerlandaise, s'explique.

A Menton , polémique autour de "Notre Dame des innocents", une sculpture qui fustige l'avortement. La première Biennale d ' Art Contemporain de Menton qui a pour thème l'ode à la vie se déroule jusqu'au 31 octobre.

Menton : A la Biennale d ’ art contemporain sacré , une statue « anti - IVG » passe très mal Interruption médicalisée de grossesse : « J’étais aux pompes funèbres enceinte »…

L’œuvre d’une artiste néerlandaise représente la Vierge Marie penchée sur des bébés morts

La sculpture est installée sur le parvis privé d’un hôtel de Menton © F. Binacchi / ANP / 20 Minutes La sculpture est installée sur le parvis privé d’un hôtel de Menton EXPOSITION - L’œuvre d’une artiste néerlandaise représente la Vierge Marie penchée sur des bébés morts

La première édition de la Biennale d’art contemporain sacré (BACS) de Menton ( Alpes-Maritimes) a bénéficié d’une exposition inattendue. Depuis quelques jours, ce rendez-vous organisé dans le Grand Hôtel des Ambassadeurs fait beaucoup parler… à cause d’une sculpture exposée sur le parvis de l’établissement.

Chantal Goya naturelle : elle dévoile ses secrets anti-âge (exclu vidéo)

  Chantal Goya naturelle : elle dévoile ses secrets anti-âge (exclu vidéo) La retraite, ce n’est pas pour tout de suite pour Chantal Goya. À 77 ans, la chanteuse est toujours en tournée. Pour garder la pêche, l’artiste a une hygiène de vie irréprochable. Elle a confié ses secrets anti-âge dans "L’instant de Luxe", émission diffusée ce vendredi 4 octobre sur Non Stop People. © Non Stop People Chantal Goya naturelle : elle dévoile ses secrets anti-âge (exclu vidéo) "Barbara m’avait dit ‘tu seras toujours là Chantal même s’il y a des difficultés, tu as les épaules pour traverser le temps.

Dans le cadre de la Biennale d ? art contemporain sacré , une sculpture représentant la Vierge et des enfants morts a été installée en plein centre-ville. Choqué, le Planning familial des Alpes-Maritimes y voit une oeuvre anti - IVG . Il demande qu?elle soit retirée de l'espace public. Vous êtes abonné ?

mouvement anti-avortement (ou mouvement anti - IVG )[1],[2] alors même que cela ne couvre qu’une partie des activités militantes du mouvement. mouvement, provient du choix de privilégier la vie à la mort : l’avortement volontaire comme l’euthanasie sont ainsi vus comme des actes s’opposant à la vie.

Ce bronze de l’artiste néerlandaise Daphnée Du Barry, et baptisé Notre-Dame des innocents, représente la Vierge Marie penchée sur les corps de bébés morts. Une œuvre clairement anti-IVG pour le Planning familial des Alpes-Maritimes.

Le maire de Menton sollicité

L’association, qui organisait une manifestation lundi soir, a même interpellé le maire (LR) de Menton. Dans un courrier cosigné avec plusieurs autres fédérations et adressé à Jean-Claude Guibal, le collectif réclame que « cette statue qui, certes se situe dans un domaine privé mais est visible de l’espace public, soit déplacée dans un espace uniquement privé puisqu’elle diffuse un point de vue interdit par la loi ».

« Toutes les pensées peuvent s’exprimer à travers l’art, bien sûr, mais là, le problème est que cette statue est placée à la vue de toutes les passantes et qu’elle demande aux femmes qui ont avorté de s’en repentir. Avorter est un droit​. Est-ce bien nécessaire de juger, de culpabiliser ou de moraliser », s’agace Claire Moracchini, la coordinatrice du Planning familial 06.

Anselm Kiefer au couvent de la Tourette : une quête intérieure sous le béton de Le Corbusier

  Anselm Kiefer au couvent de la Tourette : une quête intérieure sous le béton de Le Corbusier Pour la 15e Biennale d’art contemporain, Anselm Kiefer a investi le couvent imaginé par Le Corbusier. L'artiste entretient, avec ce lieu, un rapport singulier. © Fournis par France Télévisions Depuis dix ans, les moines dominicains du Couvent de La Tourette, dessiné dans les années cinquante par Le Corbusier, programment des expositions d’art contemporain. La singularité du lieu, son originalité, composent une alliance qui unit architecture corbuséenne, vie religieuse, vie quotidienne et art contemporain.

L’Ordre des médecins et celui des sages-femmes se sont également émus de ces propos. La clause de conscience des médecins leur permet de refuser un acte médical autorisé par la loi au nom de leurs « convictions personnelles, professionnelles ou éthiques », à condition d’en avertir clairement le

Et des positions tranchées entre partisans et opposants à cette loi. Pour ses partisans, elle vise à lutter contre les sources d'informations dont l'objectif est de dissuader les femmes de recourir à l 'avortement au risque d'empiéter sur la liberté d'informer et la liberté d'opinion, estiment ses détracteurs.

Son courrier n’a pas reçu de réponse, et la mairie, interrogée par 20 Minutes se borne à dire qu’« il s’agit d’une affaire de droit privé dans laquelle les pouvoirs du maire ne peuvent s’exercer. » En attendant, Liana Marabini, l’organisatrice de l’événement voit dans cette demande « de cacher les œuvres d’art » une action « réactionnaire et honteuse, digne des pires dictateurs nazi-communistes ». Pas de quoi, sans doute, rétablir un dialogue.

Alec Baldwin: la visite de la Statue de la Liberté au départ du New Jersey était «une arnaque» .
Alec Baldwin dit qu'il est tombé amoureux d'une tournée «arnaque» de la Statue de la Liberté, ce qui a incité le maire de New York à annoncer des efforts d'application de la loi contre les voyagistes qui induisent les touristes en erreur. © Fourni par USA TODAY, une division de Gannett Satellite Information Network, Inc. L'acteur a partagé son expérience sur Instagram dimanche.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!