France: Mère voilée : Ndiaye et Blanquer condamnent l’élu RN - - PressFrom - France
  •   
  •   

France Mère voilée : Ndiaye et Blanquer condamnent l’élu RN

22:25  13 octobre  2019
22:25  13 octobre  2019 Source:   nouvelobs.com

Mère voilée prise à partie : Ndiaye et Blanquer condamnent l'élu RN

  Mère voilée prise à partie : Ndiaye et Blanquer condamnent l'élu RN Sibeth Ndiaye et Jean-Michel Blanquer ont condamné dimanche l'attitude de Julien Odoul, l'élu RN qui avait pris à partie vendredi au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté une mère voilée accompagnatrice d'un groupe d'enfants. Une altercation dont la vidéo est devenue virale. [RT]Au nom de nos principes républicains et laïcs, j’ai demandé à @MarieGuiteDufay de faire enlever le voile islamique d’une accompagnatrice scolaire présente dans l’hémicycle. Après l’assassinat de nos 4 policiers, nous ne pouvons pas tolérer cette provocation communautariste pic.twitter.

  Mère voilée : Ndiaye et Blanquer condamnent l’élu RN © Copyright 2019, L'Obs

La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye et le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer ont condamné dimanche l’attitude de l’élu RN qui avait pris à partie vendredi au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté une mère voilée accompagnatrice d’un groupe d’enfants.

Bourgogne-Franche-Comté : la vidéo d’un élu RN s’en prenant à une femme voilée déclenche une controverse

Sibeth Ndiaye a jugé « choquante » la réaction du président du groupe RN à l’assemblée régionale Julien Odoul, filmée dans une vidéo qu’il avait lui-même mise en ligne.

« Qui est-il pour stigmatiser une femme qui accompagne les enfants en sortie scolaire? », a-t-elle dénoncé sur France 3.

La droite salue le « courage » de Blanquer sur le voile

  La droite salue le « courage » de Blanquer sur le voile Les Républicains apportent leur soutien au ministre de l’Education qui juge que le voile n’est « pas souhaitable dans notre société ».S’il a rappelé que la loi n’interdisait pas aux mères musulmanes d’être voilée lorsqu’elles accompagnent des sorties scolaires, il a ainsi ajouté que l’on pouvait « inciter localement à ce que ce ne soit pas le cas ».

« C’est évidemment à condamner et c’est idiot d’en arriver à ce type de situation », a critiqué Blanquer sur BFMTV :

« La règle était claire, il n’y avait pas d’interdiction de porter le voile dans ce conseil des jeunes, donc il n’y avait pas lieu de faire ça. »

« provocation islamiste »

Dans cette vidéo, ce membre du bureau national du RN demande à ce qu’une femme voilée présente dans le public, accompagnatrice d’un groupe d’enfants venu de Belfort assister à l’assemblée plénière, retire son voile. Les élus du RN ont ensuite quitté la salle, avant de dénoncer dans un communiqué une « provocation islamiste ».

« Humilier une maman devant son fils et devant des enfants dans une assemblée où siègent les élus de la République, c’est une honte pour la République », a condamné le candidat LREM à Paris Benjamin Griveaux sur Radio J, voyant en M. Odoul un « sinistre personnage » qui « considère qu’un bon ’coup de com’ vaut toutes les politiques ».

Le Parti communiste a réclamé des sanctions et même le député européen RN Nicolas Bay a pris ses distances avec la « maladresse d’un jeune élu régional » et des « propos malvenus ».

« C’était inutilement blessant et agressif », a-t-il reconnu sur Franceinfo/France Inter, tout en restant « intraitable » sur le refus de l’islamisme et du « communautarisme ».

Unis dans la condamnation, Ndiaye et Blanquer ont néanmoins exprimé des points de vue différents sur le fond.

« La loi n’interdit pas aux femmes voilées d’accompagner les enfants mais nous ne souhaitons pas encourager le phénomène », a rappelé le ministre de l’Education, qui avait condamné le mois dernier une affiche de la fédération de parents d’élèves FCPE qui défend le droit de mères voilées de faire des sorties scolaires.

« Je n’ai pas de difficulté à ce qu’une femme voilée participe à une sortie scolaire », a expliqué pour sa part la porte-parole, en exprimant sa « position personnelle » et en reconnaissant des « débats au sein du gouvernement ».

Voile à l’école : le député LREM Aurélien Taché s’est excusé auprès de Jean-Michel Blanquer .
Il avait critiqué les propos du ministre de l’Education, qui considérait que le voile n’est pas « souhaitable » dans notre société.Lors de cette réunion tenue à l’initiative du patron du parti Stanislas Guerini, « M. Taché a précisé qu’il avait voulu alerter contre le risque d’instrumentalisation des propos de Jean-Michel Blanquer par des responsables politiques qui ne partagent pas les valeurs de la République en Marche, et en aucun cas le mettre en cause lui » et « qu’il regrette sincèrement que cela ait pu être compris ainsi et s’en excuse auprès du ministre », a indiqué le mouvement présidentiel dans un communiqué transmis à l’AFP.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 6
C'est intéressant!