France: Femme voilée avec son fils : notre journaliste raconte les coulisses de sa photo «iconique» - - PressFrom - France
  •   
  •   

France Femme voilée avec son fils : notre journaliste raconte les coulisses de sa photo «iconique»

16:30  16 octobre  2019
16:30  16 octobre  2019 Source:   msn.com

Mère voilée prise à partie : Ndiaye et Blanquer condamnent l'élu RN

  Mère voilée prise à partie : Ndiaye et Blanquer condamnent l'élu RN Sibeth Ndiaye et Jean-Michel Blanquer ont condamné dimanche l'attitude de Julien Odoul, l'élu RN qui avait pris à partie vendredi au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté une mère voilée accompagnatrice d'un groupe d'enfants. Une altercation dont la vidéo est devenue virale. [RT]Au nom de nos principes républicains et laïcs, j’ai demandé à @MarieGuiteDufay de faire enlever le voile islamique d’une accompagnatrice scolaire présente dans l’hémicycle. Après l’assassinat de nos 4 policiers, nous ne pouvons pas tolérer cette provocation communautariste pic.twitter.

Son cliché montrant la tour Eiffel surplombant une cathédrale de Notre-Dame ravagée par les flammes a fait le tour des réseaux sociaux. Et alimenté pas mal

De sa naissance à Alger en 1950, où il a "baigné" dans les coulisses des théâtres où se produisaient ses parents, artistes lyriques, à son "admiration" pour la carrière d'acteur d'Yves Montand, "un type qui a quand même mis Marilyn Monroe dans ses bras"

Le Parisien © LP/Alain Bollery Le Parisien

Il est l’auteur de la photo que l’on voit partout depuis vendredi. Le cliché de la femme voilée serrant dans ses bras son fils durant une séance du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, après avoir été ciblée par un élu régional du Rassemblement national (RN), a fait le tour des médias et des réseaux sociaux.

« La photo interpelle forcément les consciences », estime Alain Bollery. Ce journaliste de 57 ans, correspondant du Parisien - Aujourd’hui en France en Bourgogne, était là pour saisir la scène. Il nous raconte les coulisses.

LIRE AUSSI>«Ils ont détruit ma vie» : la mère voilée prise pour cible par un élu RN témoigne

Mère voilée : Ndiaye et Blanquer condamnent l’élu RN

  Mère voilée : Ndiaye et Blanquer condamnent l’élu RN « Qui est-il pour stigmatiser une femme qui accompagne les enfants en sortie scolaire? », dénoncé la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye sur France 3.Sibeth Ndiaye a jugé « choquante » la réaction du président du groupe RN à l’assemblée régionale Julien Odoul, filmée dans une vidéo qu’il avait lui-même mise en ligne.

Avec ses trois amis, ils ne se sont pas posé la question de savoir s'ils viendraient voir la cathédrale. "Jusqu'à juin, ça a été assez étouffant", raconte Véronique Baudon, qui vend affiches et livres sur les quais de Seine depuis Peter Amys et son épouse, venus de Des Moines, aux Etats-Unis, posent

Parmi eux, Pascal Pinteau, journaliste , scénariste et concepteur de trucages qui vient de rééditer Ce magicien de music-hall a transposé son savoir-faire dans les techniques cinématographiques En 1902, il crée le premier film de science-fiction, Le voyage dans la lune. Il a un côté iconique grâce à

Tout se passe vendredi, en début d’après-midi. Fatima E. accompagne une quinzaine d’enfants qui participent à une sortie scolaire au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, à Dijon. À une petite trentaine de mètres du groupe, Alain Bollery est installé dans la tribune de presse.

« Je comprends tout de suite que c’est son fils »

Au début de la séance, l’élu du RN Julien Odoul prend la parole pour exhorter la présidente de région à demander à la mère de famille voilée de retirer son foulard ou sinon de quitter la salle, au nom de « nos principes laïcs ».

S’ensuivent un brouhaha et une interruption de séance. « J’ai le sentiment que la mère ne comprend pas trop les choses, et le ton monte », raconte Alain Bollery. Peu après, Julien Odoul et les élus du Rassemblement national quittent la salle pour protester.

Julien Odoul a pris à partie une femme voilée au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté : "Je n’ai aucun regret"

  Julien Odoul a pris à partie une femme voilée au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté : L’élu RN qui avait demandé à une accompagnatrice d’enfants d’enlever son voile lors d’une séance du Conseil régional de Bourgogne-France-Comté a tout assumé sur Europe 1 lundi matin. Malgré le tollé et les réserves dans son propre camp. Julien Odoul persiste et signe. Vendredi, cet élu RN de Bourgogne-France-Comté avait posté une vidéo dans lequel il réclamait le départ de l’enceinte de l’hémicycle régional d’une femme voilée, qui accompagnait des enfants, dont son fils, venus assister au débat.

Peter Amys et son épouse, venus de Des Moines, aux Etats-Unis, posent tout sourire devant la façade sud, qui longe la Seine. Le cœur plus serré, Anne-Marie, venue de la Nièvre avec son époux, est là "pour rendre hommage". Avec au fond d'elle une petite crainte "qu'un jour ou l'autre, elle ne s'effondre".

Peter Amys et son épouse, venus de Des Moines, aux Etats-Unis, posent tout sourire devant la façade sud, qui longe la Seine. Le coeur plus serré, Anne-Marie, venue de la Nièvre avec son époux, est là "pour rendre hommage". Avec au fond d'elle une petite crainte "qu'un jour ou l'autre, elle ne s'effondre".

« J’attends de voir par où ils vont sortir et je regarde surtout la femme, et là je vois un enfant qui s’approche d’elle et je comprends tout de suite que c’est son fils », poursuit Alain Bollery. Le journaliste sort son appareil photo et prend « deux ou trois clichés, à la volée ». « Tout ça s’est passé en quelques secondes », raconte-t-il.

Dans le train de retour chez lui, en fin d’après-midi, le journaliste choisit les photos avec lesquelles il va illustrer son article pour le site infosdijon.com. « Je décide de ne pas faire un plan serré sur cette femme, car je préférais un cadre général, avec des gens debout et pour montrer l’agitation », raconte-t-il.

Le cliché mis en ligne est donc une photo de la salle du conseil régional, et contient dans un coin la scène de la mère de famille enlaçant son fils.

Des dessinateurs reproduisent la photo

Peu après, Alain Bollery reçoit un coup de fil de la directrice de l’école des élèves de Belfort qui participaient à la sortie scolaire. « Elle me dit qu’elle préférerait qu’on ne voie pas les enfants », raconte le reporter. Celui-ci accepte de changer le cliché et en choisit un autre, montrant Julien Odoul en train de quitter la salle.

Renaud Capuçon défend sa femme Laurence Ferrari, lynchée après son clash avec Julien Odoul

  Renaud Capuçon défend sa femme Laurence Ferrari, lynchée après son clash avec Julien Odoul Tout le monde n’a pas aimé la manière dont Laurence Ferrari a invectivé Julien Odoul, après que ce dernier a pris à partie une femme voilée en plein conseil régional. C’est pourquoi son époux, Renaud Capuçon, a décidé de prendre la parole sur les réseaux sociaux. C’est une séquence qui est tristement devenue virale. Le vendredi 11 octobre dernier, en pleine séance du conseil régional de Bourgogne-Franche Comté, l’élu du Rassemblement National Julien Odoul a demandé à une femme voilée de quitter la salle. Cette dernière accompagnait une classe d’élèves, dont son fils faisait partie.

Avec ses trois amis, ils ne se sont pas posé la question de savoir s'ils viendraient voir la cathédrale. Une hausse des arrivées dont Notre-Dame a aussi bénéficié. Vigies de la fréquentation des lieux, les bouquinistes qui bordent les quais ont vu la foule se presser aux premières semaines après l'incendie.

Philippe Lacheau annonce le début du tournage de son adaptation de Nicky Larson et s'adresse aux sceptiques ( PHOTO ). Petit à petit, Nicky Larson Il est vrai que ce bad guy ne semble pas être là pour rigoler, avec son lance-missile sur les épaules. De quoi imaginer quelques séquences d'action digne

- © Fournis par SAS Le Parisien Libéré - Julien Odoul quitte la salle du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté/LP/Alain Bollery

C’est pendant cet intervalle de temps, « d’environ d’une heure et demie », que la photo est récupérée par des internautes et qu’elle se trouve partagée massivement sur les réseaux sociaux. Plusieurs médias l’utilisent également, sans toujours se demander quelle en est l’origine. « Par principe », Alain Bollery va « envoyer une facture à tous les médias, sites, presse écrite, télévisions » qui ont utilisé son cliché.

« Je ne vais pas chercher à faire payer les internautes, d’autant qu’ils ne savent pas forcément qu’il y a des droits d’auteur sur une photo », ajoute le journaliste expérimenté qui a commencé sa carrière en 1982.

Alain Bollery, qui n’est « pas un adepte des réseaux sociaux » ni « du buzz pour le buzz », ne se dit pas étonné de l’ampleur prise par sa photo. « Elle a un côté icône, à condition de la placer dans son contexte. Car ce n’est pas celle d’un gamin qui tombe dans la rue et qui se serre contre sa mère car il a mal », souligne-t-il.

Outre des médias et des réseaux sociaux, des artistes se sont aussi emparés du cliché pour en faire des dessins. L’un d’eux a notamment été utilisé par le collectif contre l’islamophobie, qui a recueilli sur son site le témoignage de Fatima E.

« Le gamin a pris quelque chose d’hyperviolent », conclut Alain Bollery, déjà reparti sur un nouveau reportage, en milieu industriel cette fois.

LIRE AUSSI>Débat : faut-il une loi sur le port du voile pour les accompagnants scolaires ?

La femme voilée prise à partie par un élu RN va porter plainte .
La femme voilée prise à partie par un élu Rassemblement national au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté va porter plainte auprès du parquet de Dijon, a annoncé mercredi son avocate Me Sana Ben Hadj Younes. Il s’agit d’une plainte « pour des violences commises en réunion par personnes dépositaires de l’autorité publique sur mineur et majeur à caractère racial », précise un communiqué du CCIF (Collectif contre l’islamophobie en France). Vendredi, Julien Odoul, membre du bureau national du Rassemblement national et président du groupe RN à l'assemblée régionale, avait demandé en séance plénière que cette mère d'élève musulmane retire son voile.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 63
C'est intéressant!