•   
  •   

France Attentat à la préfecture de Paris: levée de deux des cinq gardes à vue

16:30  16 octobre  2019
16:30  16 octobre  2019 Source:   europe1.fr

Attentat à la préfecture de Paris : les cinq gardes à vue se concluent sans poursuites

  Attentat à la préfecture de Paris : les cinq gardes à vue se concluent sans poursuites Lundi, cinq personnes avaient été placées en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur la tuerie à la préfecture de police de Paris. Elles ont toutes été libérés sans charge mercredi. Les cinq personnes placées en garde à vue lundi dans l'enquête sur la tuerie à la préfecture de police de Paris ont toutes été remises en liberté sans charges retenues contre elles, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.Deux d'entre elles avaient été libérées dès mardi soir, dont un imam fiché pour radicalisation qui officiait dans une salle de prière de Gonesse (Val-d'Oise) fréquentée par le tueur.

HOMMAGE - Mickaël Harpon, un agent administratif de la préfecture de police de Paris Deux gardes à vue levées . Les gardes à vue des cinq personnes interpellées lundi matin dans le cadre de l'enquête sur l'attaque perpétrée à la préfecture de police de Paris le jeudi 3 octobre ont

Les cinq personnes placées en garde à vue lundi dans l’enquête sur la tuerie à la Préfecture de police de Paris ont toutes été remises en liberté sans charges retenues contre elles, a-t-on appris, mercredi 16 octobre, de source judiciaire. Deux d ’entre elles avaient été libérées dès mardi soir

Deux des cinq personnes placées en garde à vue lundi matin dans l'enquête sur la tuerie à la préfecture de police de Paris ont été remises en liberté mardi soir. © BERTRAND GUAY / AFP Deux des cinq personnes placées en garde à vue lundi matin dans l'enquête sur la tuerie à la préfecture de police de Paris ont été remises en liberté mardi soir.

Deux des cinq personnes placées en garde à vue lundi matin dans l'enquête sur la tuerie à la préfecture de police de Paris ont été remises en liberté mardi soir, a-t-on appris mercredi de source judiciaire. Parmi elles figurent l'imam qui officiait dans une salle de prière de Gonesse (Val-d'Oise), fiché pour radicalisation, a précisé la source judiciaire. Les trois autres gardes à vue ont été prolongées de 48 heures. En matière terroriste, elles peuvent durer jusqu'à quatre jours, voire six en cas de menace imminente d'attentat.

Castaner évoque un "60ème" attentat déjoué depuis 2013, juste avant la tuerie de la préfecture de police

  Castaner évoque un Le ministre de l’Intérieur a révélé jeudi soir qu’un projet de détournement d’avion avait été déjoué juste avant la tuerie de la préfecture de police, le 3 octobre dernier. Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a affirmé jeudi qu'un "60ème attentat" avait été déjoué depuis 2013, avant la tuerie à la préfecture de police de Paris le 3 octobre, et qu'il s'agissait d'un projet de détournement d'avion.Il n'y a "pas eu d'attentat déjoué depuis le 3 octobre", a-t-il dit, en réponse à une question, lors de l'émission "Vous avez la parole" sur France 2.

PREFECTURE - L'analyse de la clé USB qui appartenait à Mickaël Harpon, l'auteur de l'attaque, et qui contenait des informations sensibles se poursuit et il Une semaine jour pour jour après l'attaque au couteau perpétrée au sein de la préfecture de police de Paris ayant fait cinq morts, dont l'assaillant

Cinq personnes de l'entourage de l'auteur de la tuerie à la préfecture de Paris ont été L'épouse de Mickaël Harpon, placée en garde à vue le jour des faits, a été remise en liberté, sans poursuites. Rappelons que, selon des statistiques officielles, les deux agglomérations françaises qui comportent

Perquisitions dans plusieurs communes

Les cinq gardés à vue, présentés comme des proches de Mickaël Harpon, qui a tué quatre collègues le 3 octobre dans les locaux de la préfecture avant d'être abattu par un policier, avaient été interpellés dans la nuit de dimanche à lundi dans le Val-d'Oise. Des perquisitions avaient alors eu lieu dans plusieurs communes du département, notamment à Gonesse, où habitait Mickaël Harpon. L'enquête vise à comprendre si l'attentat est le fait d'un coup de folie solitaire sur fond d'autoradicalisation ou si Mickaël Harpon a bénéficié pour son projet meurtrier de complices ou d'inspirateurs.

Informaticien employé depuis 2003 à la préfecture de police, Mickaël Harpon s'occupait de la maintenance à la direction du renseignement (DRPP). Il était converti à l'islam depuis une dizaine d'années et fréquentait des membres de la mouvance salafiste. Selon un rapport interne de son service après l'attaque, cet agent administratif avait justifié en 2015 auprès de certains de ses collègues l'attentat de Charlie Hebdo sans faire l'objet d'un signalement "formel".

Attaque au couteau à la préfecture de Paris : Castaner récuse tout « scandale d’Etat » et veut « resserrer le tamis » sur la radicalisation .
Le ministre de l’Intérieur a de nouveau déploré que les propos de l’assaillant sur les attentats de Charlie Hebdo en 2015 n’aient pas suffisamment suscité l’attention © CELINE BREGAND/SIPA Christophe Castaner sera auditionné mardi par la commission parlementaire au renseignement sur les « dysfonctionnements » qui ont mené à la tuerie de la préfecture de police de Paris.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 0
C'est intéressant!