•   
  •   

France Vienne : un enfant de deux ans et demi oublié dans la cour de son école maternelle

16:30  18 octobre  2019
16:30  18 octobre  2019 Source:   francetvinfo.fr

Agde : Deux femmes jugées en mars pour avoir frappé et menacé une enseignante

  Agde : Deux femmes jugées en mars pour avoir frappé et menacé une enseignante La grand-mère et la mère d'un élève d'une école élémentaire ont été convoquées le 4 mars © N. Bonzom / Maxele Presse Un tribunal correctionnel (illustration) JUSTICE - La grand-mère et la mère d'un élève d'une école élémentaire ont été convoquées le 4 mars La grand-mère et la mère d’un élève d’une école élémentaire d’Agde, dans l’Hérault, ont été convoquées le 4 mars devant le tribunal correctionnel de Béziers, où elles seront jugées pour violences et menaces contre une institutrice, a annoncé mardi soir le procureur de la République de Béziers, Raphaël Balland.

L'enfant a été laissé seul dans la cour de l'école après la récréation du matin. Les parents ont saisi l'inspection académique.

  Vienne : un enfant de deux ans et demi oublié dans la cour de son école maternelle © Fournis par France Télévisions

Un enfant de deux ans et demi a été oublié par ses enseignants dans la cour de son école maternelle de Saint-Benoît, près de Poitiers, après la récréation du milieu de matinée mercredi, ont indiqué ses parents à France Bleu Poitou. Ces derniers l'ont retrouvé seul, sous la pluie, en pleurs et désorienté, en venant le chercher un peu plus tôt que d'habitude, à 11h35 au lieu de 11h45.

La grille étant fermée, les parents ont sonné pour alerter les enseignants, en vain. Ils ont dû passer le petit au-dessus du portail pour le récupérer et le réconforter. Depuis, l'enfant fait des cauchemars et n'a pas voulu aller à l'école, "pour la première fois depuis la rentrée", précise sa mère à France Bleu Poitou.

Une enquête administrative ouverte

D'après elle, l'enseignante, qui s'est présentée à la grille au bout de dix minutes, a minimisé les faits. Les parents ont donc alerté l'inspection académique, qui reconnaît une "erreur humaine", "s'excuse pleinement" et va ouvrir une enquête administrative.

Imany : "L'injustice a toujours été quelque chose que je ne peux pas supporter" .
Sur Europe 1, dans "Culture médias", la chanteuse évoque le suicide de Christine Renon, une directrice d'école maternelle de 58 ans qui s'était donnée la mort à la fin du mois de septembre. Le drame avait ému la France entière. Le 23 septembre dernier, Christine Renon, 58 ans, directrice d'école maternelle proche de la retraite, s'était donnée la mort. Son corps avait été retrouvé dans le hall de l'établissement qu'elle dirigeait à Pantin, en Seine-Saint-Denis.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 3
C'est intéressant!