•   
  •   

France Droit de retrait à la SNCF : Edouard Philippe dénonce une « grève sauvage »

16:25  19 octobre  2019
16:25  19 octobre  2019 Source:   nouvelobs.com

"Droit de retrait" à la SNCF : "Ça a peut-être les effets d'une grève, mais ce n'est pas une grève"

  Invité samedi d'Europe 1, Rémi Aufrère-Privel, secrétaire général adjoint de la CFDT-Cheminots, a défendu le droit de retrait exercé par les conducteurs de trains et les contrôleurs à la SNCF. Après une journée de vendredi très compliquée, celle de samedi devrait être à nouveau le théâtre d'une importante pagaille dans les gares de France. Le trafic va en effet rester très perturbé, au premier jour des vacances scolaires.

Le Premier ministre Edouard Philippe a dénoncé un "détournement du droit de retrait " exercé par les agents SNCF perturbant la circulation, samedi 19 octobre, et il a évoqué une " grève sauvage " à " l 'impact inacceptable pour des dizaines et des dizaines de milliers de Français".

Le premier ministre Édouard Philippe a dénoncé samedi un "détournement du droit de retrait " exercé par les agents SNCF perturbant la circulation, et une " grève sauvage à l 'impact Les propos d' Édouard Philippe s'inscrivent dans la lignée de ceux du patron de la SNCF , Guillaume Pépy.

  Droit de retrait à la SNCF : Edouard Philippe dénonce une « grève sauvage » © Copyright 2019, L'Obs

Le Premier ministre Edouard Philippe a dénoncé samedi 19 octobre un « détournement du droit de retrait » exercé par les agents SNCF perturbant la circulation, et une « grève sauvage à l’impact inacceptable pour des dizaines et des dizaines de milliers de Français ».

« J’ai demandé à la SNCF d’examiner toutes les suites, y compris judiciaires, qui pouvaient être données lorsque des gens ne respectent pas la loi », a déclaré le chef du gouvernement, qui visitait le Centre national des opérations ferroviaires à Paris, avec le PDG de la SNCF Guillaume Pepy et le secrétaire d’Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari.

SNCF : Edouard Philippe dénonce un "détournement du droit de retrait"

  SNCF : Edouard Philippe dénonce un Le Premier ministre a condamné publiquement le droit de retrait des cheminots et demandé à la SNCF "d'examiner toutes les suites, y compris judiciaires".

Le droit de retrait ( droit d 'un salarié à cesser le travail en cas de danger imminent pour sa vie ou sa santé) ne nécessite pas de déposer de préavis Le Premier ministre Edouard Philippe avait quant à lui dénoncé samedi un «détournement du droit de retrait qui s'est transformé en grève sauvage »

Grève SNCF : un "détournement du droit de retrait " pour Édouard Philippe . franceinfo. 2:04. Mouvement des cheminots : " Edouard Philippe remet de l'huile sur le feu". SNCF : Edouard Philippe dénonce une " grève sauvage " qui ne respecte pas la loi. franceinfo. Chaîne officielle.

Droit de retrait à la SNCF : pas de compromis trouvé, le trafic reste perturbé

Le trafic SNCF était très perturbé ce samedi, premier jour des vacances scolaires. Direction et syndicats n’ayant pas trouvé de compromis pouvant inciter les conducteurs et contrôleurs à lever leur droit de retrait, qu’ils exercent après un accident qui a fait plusieurs blessés mercredi, dont un conducteur de train.

Pagaille à la SNCF : Macron regrette qu'on puisse "bousculer le quotidien" des Français .
Depuis Mayotte où il effectue un déplacement, le chef de l'Etat s'est exprimé sur le mouvement qui a fortement perturbé le trafic ferroviaire SNCF le week-end dernier."Je pense que le pays doit débattre, des transformations doivent se conduire aussi parce que nous devons changer beaucoup de choses", a-t-il dit. "Je ne vais pas commenter l'actualité de l'Hexagone et surtout ce que le gouvernement est en train de faire et de bien faire", a-t-il ajouté.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 3
C'est intéressant!