•   
  •   

France LREM : le projet «Agir de gauche» bouge encore

20:25  20 octobre  2019
20:25  20 octobre  2019 Source:   liberation.fr

Filiation des enfants nés par GPA à l'étranger : l'Assemblée a fait machine arrière

  Filiation des enfants nés par GPA à l'étranger : l'Assemblée a fait machine arrière Revenant sur un premier vote, l'Assemblée nationale a rejeté toute reconnaissance automatique en France de la filiation d'enfants conçus par mère porteuse dans un pays étranger où la pratique est autorisée.Les députés se prononceront lors d'un scrutin solennel mardi sur l'ensemble du projet de loi, qui porte la mesure phare d'ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes.

BougeTonCoQ, La plateforme de financement d'initiatives locales. Intégrer la communauté, voter pour les projets que vous souhaitez financer et porter vous-même votre Bouge ton coQ! est un guichet unique qui regroupe Entreprises, pouvoirs publics et citoyens pour changer la vie en Campagne!

Le passé bouge encore . Guillemant Philippe. Загрузка LES RÉALITÉS (IN)VISIBLES DE LAURENT BOULANGER - Продолжительность: 1:00:39 LES RÉALITÉS INVISIBLES 25 803 просмотра.

Emmanuel Macron et Roland Ries, le 1er octobre. © POOL New Emmanuel Macron et Roland Ries, le 1er octobre.

Signataires d'une tribune dans «le JDD», des élus et anciens élus issus du PS veulent relancer l'idée d'un «pôle de gauche dans la majorité», qui végète depuis des mois.

Tandis que revoilà le projet «Agir de gauche». Annoncée au printemps, l’idée de flanquer à La République en marche un pôle de gauche, sorte de pendant du petit parti Agir (constitué d’ex-LR), semblait végéter depuis des mois. Ce dimanche dans le JDD, une tribune de 76 élus, pour la plupart issus du PS, est censée relancer le chantier en sommeil.

Les signataires, essentiellement des troisièmes couteaux déjà rangés derrière Emmanuel Macron, ambitionnent d’«élargir la majorité présidentielle» pour «y faire entendre fortement une voix sociale et républicaine». Sans pour autant signer des deux mains à LREM. D’où l’idée de se créer un point de chute, «pôle de gauche indépendant de LREM au sein de la majorité présidentielle», ­autour du tandem Jean-Yves Le Drian-Olivier ­Dussopt, anciens socialistes entrés respectivement au gouvernement en mai et novembre 2017.

Filiation des enfants nés par GPA à l'étranger : l'Assemblée a fait machine arrière

  Filiation des enfants nés par GPA à l'étranger : l'Assemblée a fait machine arrière Ja Rule n'est pas échaudé par la catastrophe qu'a été le Fyre Festival. Il est prêt à remettre ça

Les députés de La République en marche ( LREM ) s'annoncent d'ores et déjà très disciplinés face aux C'est ainsi que le député Alain Tourret, passé du Parti radical de gauche (PRG) au parti Porté par le gouvernement, le projet de loi de moralisation de la vie publique provoque un certain nombre

«Notre projet , c’est de créer un pôle de gauche indépendant de LREM au sein de la majorité […] et de régénérer notre démocratie par la mobilisation des territoires et la participation citoyenne», ont annoncé 76 soutiens d’Emmanuel Macron dans un manifeste publié samedi 19 octobre sur le site du Journal

«Nous souhaitons la réussite des ­réformes et de ce quinquennat, ­dernière chance pour éviter que la France rejoigne les démocraties déstabilisées par les fausses solutions national-­populistes», justifient les transfuges parmi lesquels les anciens députés PS Gilles Savary, François Loncle et Christophe Caresche ou le maire de Strasbourg, Roland Ries. Ces «sociaux-démocrates longtemps marginalisés» dans leur camp d’origine se disent «proches du réformisme gouvernemental» de Macron et usent d’une curieuse formule pour afficher leur soutien : «Malgré de regrettables ­maladresses, le cap est le bon et la France est ­gouvernée.»

«Territoires de progrès»

Pas de quoi donner l’impression d’un mouvement de foule, d’autant que presque tous avaient déjà pris leurs distances avec leur ancien parti. «76 !! C’est donc le nombre de personnes qui pensent encore qu’Emmanuel Macron mène une politique de gauche…» moque sur Twitter le porte-parole du PS, Pierre Jouvet. Numéro 2 du mouvement LREM, Pierre Person a, lui, salué «les élus de Territoires de progrès», dévoilant ce qui devrait être le nom de ce «futur pôle de gauche et écologiste, au sein de la majorité».

L’Assemblée adopte le projet de loi bioéthique comprenant la PMA pour toutes

  L’Assemblée adopte le projet de loi bioéthique comprenant la PMA pour toutes La procédure parlementaire se poursuivra par un examen au Sénat en janvier.Le texte a été voté en première lecture par 359 voix contre 114 et 72 abstentions, sous des applaudissements de la majorité, après près de 80 heures de débats intenses, des moments d’émotion et quelques propos véhéments. Il devrait être examiné au Sénat en janvier.

consultation nationale du quinquennat d'Emmanuel Macron, même si toutes les listes et le nom de ceux qui les dirigeront sont encore loin d'être connus. voix, LREM est même au-dessus(+ 2 points) du score de référence macronien: le premier tour de la présidentielle, où le futur chef de l'État avait

Selon la version de l'élu LREM , il s' agissait d 'une réponse à une agression verbale et physique de la victime qui lui «aurait tordu» le bras et d'après un témoin De son côté, le PS a réclamé de le fermeté de la part du parti macroniste. «On s'attendait à ce que LREM soit plus prompt à réagir», a commenté

Celle-ci ne manquait pas de satellites, «Agir», refuge d’anciens LR créé en 2017 par le désormais ministre de la Culture Franck Riester, et la République des maires, pilotée par le maire (ex-LR) d’Angers, Christophe Béchu, existant déjà. Mais ce parti et ce collectif d’élus locaux penchent au centre droit. Aussi les responsables de la majorité issus de la gauche, ministres ou parlementaires, s’efforcent-ils d’y faire contrepoids. Difficile pour autant de faire croire à un élargissement de la majorité ou de dissiper le côté un peu artificiel du projet : puisque ce n’est pas une structure déjà existante qui passe accord, autant créer ce sas pour recrues macron-compatibles à cinq mois des municipales.

Echafaudés après les élections européennes, les plans de la macronie avaient fuité cet été : dans une note interne, Jean-Marie Girier, directeur de cabinet du président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, détaillait les étapes d’une «opération» secrète pour siphonner le PS et mettre en place cet «Agir de gauche». L’initiative, mettait-il en garde, «ne doit pas apparaître comme une opération de blanchiment d’ex-socialistes en quête de retour»…

RDC: Félix Tshisekedi fait une nouvelle promesse, la lutte contre la pauvreté

  RDC: Félix Tshisekedi fait une nouvelle promesse, la lutte contre la pauvreté Une nouvelle promesse du président Tshisekedi : alors que son premier budget n’a pas encore été présenté à l’assemblée, le chef de l’État congolais promet de sortir vingt millions de congolais de la pauvreté ou de l’extrême-pauvreté dans les cinq prochaines années ; c’est le quart de la population estimée de la RDC. Un discours qui a été livré en présence de la communauté diplomatique dans la banlieue de Kinshasa. Son constat, le président Tshisekedi le base sur la dernière grande enquête nationale sur la pauvreté. Elle portait sur la période de 2005 à 2012. Durant ce laps de temps, la pauvreté aurait baissé de huit points pour avoisiner les 63,4%.

«Il y a beaucoup de d'improvisations, de précipitations de la part de la nouvelle majorité LREM , ce qui est préoccupant», a fulminé ce mercredi matin sur France Une référence au naufrage Carole Bureau-Bonnard, lors de l'examen du projet de loi «confiance dans l'action publique», que François de Rugy

Du côté de la majorité présidentielle, les interrogations se multiplient. Certains députés LREM ont ouvertement fait part de leurs préoccupations. Le 19 décembre, Sonia Krimi, députée LREM de la Manche, a interpellé le ministre de l'Intérieur sur la politique d'asile et d'immigration menée par le

Aussi sur MSN: Raphaël Glucksmann plaide pour la construction d'une "alternative commune" à gauche. Sinon, "cela s'appelle un jeu de clown. Chez les nationalistes, ils sont tous derrière Marine le Pen. Nous, on a 50 voix inaudibles"

Suivez-nous sur Facebook
Téléchargez l'application
Microsoft News
Abonnez-vous à la newsletter

Laïcité: le député LREM Aurélien Taché s'est excusé auprès de Jean-Michel Blanquer .
Le député LREM Aurélien Taché, qui avait critiqué le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer pour avoir considéré que le voile n'était pas "souhaitable" chez les accompagnantes scolaires, s'est excusé mardi lors d'une rencontre au siège de La République en marche. Stanislas Guerini à l'initiative Lors de cette réunion tenue à l'initiative du patron du parti Stanislas Guerini, "Aurélien Taché a précisé qu'il avait voulu alerterLors de cette réunion tenue à l'initiative du patron du parti Stanislas Guerini, "Aurélien Taché a précisé qu'il avait voulu alerter contre le risque d'instrumentalisation des propos de Jean-Michel Blanquer par des responsables politiques qui ne parta

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!