•   
  •   

France Radicalisation dans la police : 27 agents signalés depuis l’attentat à la préfecture de police

12:35  21 octobre  2019
12:35  21 octobre  2019 Source:   20minutes.fr

Tourcoing : le RAID interpelle un homme soupçonné de radicalisation islamiste

  Tourcoing : le RAID interpelle un homme soupçonné de radicalisation islamiste La Police judiciaire de Lille, appuyée par les forces du RAID, est intervenue jeudi matin à Tourcoing (Nord) chez un homme qui a été placé en garde à vue. Né en 1984 et déjà connu des services de police, l’homme a fait l’objet d’une dénonciation évoquant un converti à l’islam radicalisé qui souhaitait s’en prendre à un magistrat belge avec lequel il avait eu maille à partir, indique une source proche du dossier. À son domicile ont été saisis une quantité importante de poudre, des cartouches et d’autres éléments pouvant entrer dans la composition d’un engin explosif.L’homme a été placé en garde à vue. Le parquet de Lille est saisi de l’enquête.

La Police nationale a fait état d’une nette augmentation des signalements pour radicalisation dans les rangs des forces de l’ordre de Paris après l’attaque meurtrière à la préfecture de police . Ainsi, depuis le 3 octobre, date de l ’ attentat , 27 policiers de la préfecture de Paris ont été signalés , selon

Logo de la police nationale française (image d'illustration). Selon les informations de BFMTV, 27 policiers auraient été Depuis l 'attaque d'un terroriste islamiste qui a fait quatre morts le 3 octobre, 27 fonctionnaires de police de la préfecture de Paris auraient été signalés pour radicalisation , selon

Selon une information de BFMTV, 27 fonctionnaires de police ont été signalés pour radicalisation depuis l'attentat au sein de la préfecture de police à Paris, le 3 octobre dernier

Un commissariat de police (illustration). © SEBASTIEN SALOM GOMIS/SIPA Un commissariat de police (illustration). SIGNALEMENT - Selon une information de BFMTV, 27 fonctionnaires de police ont été signalés pour radicalisation depuis l'attentat au sein de la préfecture de police à Paris, le 3 octobre dernier

De plus en plus de signalements pour « radicalisation » au sein de la police sont recensés. Selon BFMTV, 27 fonctionnaires de la préfecture de police de Paris ont été signalés depuis l'attaque perpetrée au sein des locaux, le 3 octobre dernier.

Radicalisation dans la gendarmerie: une vingtaine de personnes écartées

  Radicalisation dans la gendarmerie: une vingtaine de personnes écartées "Une vingtaine de personnes ont été écartées" depuis 2013 des rangs de la gendarmerie pour signes de radicalisation et une "quinzaine" sont surveillées", a annoncé lundi le directeur général de la gendarmerie nationale.L'attentat à la préfecture de police de Paris survenu début octobre, au cours duquel l'informaticien de la direction du renseignement (DRPP) Mickaël Harpon a tué quatre collègues avant d'être abattu, a relancé les inquiétudes concernant la lutte complexe contre la radicalisation islamiste au sein des forces de l'ordre.

Un rapport de quatre pages de la direction du renseignement de la Préfecture de police de Paris (DRPP), où était employé Mickaël Face à la gravité de cette attaque au cœur de l’Etat, Edouard Philippe a diligenté deux missions sur la radicalisation des agents chargés de la lutte antiterroriste.

Un agent administratif de la Préfecture de police de Paris a tué quatre personnes dans une attaque au couteau à l ’intérieur de la préfecture , sur l’île « L’assaillant a d’abord agressé trois policiers de la direction du renseignement de la Préfecture de police de Paris, avant d’agresser deux femmes

Parmi ces 27 policiers signalés, trois font l’objet de demandes de suspension par le Préfet de police, et deux ont été désarmés. L’un d’entre eux était affecté à la Direction régionale de la police judiciaire et l’autre travaillait comme gardien de la paix à Villeneuve-la-Garenne (Hauts-de-Seine). Les profils des fonctionnaires de police signalés sont plutôt similaires : il s’agit majoritairement d’hommes au grade de Gardien de la paix ou d’officiers.

Une note interne envoyée le 7 octobre

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner avait déclaré le 10 octobre devant la Commission des Lois du Sénat qu’il y avait « une quarantaine de cas de radicalisation », avant l’attaque, un maximum stable, selon lui. A la suite de l’attentat à la préfecture de police de Paris, Emmanuel Macron avait appelé de ses vœux à « une société de vigilance » demandant aux Français de repérer autour d’eux les personnes radicalisées et « les relâchements, les déviations, ces petits gestes qui signalent un éloignement avec les lois et les valeurs de la République (…) des petits riens qui deviennent de grandes tragédies ».

Attentat à la préfecture de Paris: levée de deux des cinq gardes à vue

  Attentat à la préfecture de Paris: levée de deux des cinq gardes à vue Deux des cinq personnes placées en garde à vue lundi matin dans l'enquête sur la tuerie à la préfecture de police de Paris ont été remises en liberté mardi soir. Deux des cinq personnes placées en garde à vue lundi matin dans l'enquête sur la tuerie à la préfecture de police de Paris ont été remises en liberté mardi soir, a-t-on appris mercredi de source judiciaire. Parmi elles figurent l'imam qui officiait dans une salle de prière de Gonesse (Val-d'Oise), fiché pour radicalisation, a précisé la source judiciaire. Les trois autres gardes à vue ont été prolongées de 48 heures.

Le superintendant de la police de Chicago a demandé à ce que soit ouverte une enquête contre lui-même après avoir appris qu’il avait été retrouvé Le chef de la police de Chicago, Eddie Johnson, a été retrouvé endormi dans sa voiture garée près de chez lui par des agents ayant répondu à un appel.

Les forces de l'ordre sécurisent les alentours de la préfecture de police de Paris le 3 octobre 2019. Au moins quatre policiers sont décédés lors d'une attaque survenue dans Dans une interview au JDD, Edouard Philippe a annoncé lancer deux missions d'évaluation des agents de la lutte antiterroriste.

Le préfet de police a envoyé une note de service le 7 octobre, indiquant qu'en « cas de détection de signes d’une possible radicalisation d’un agent, il appartient de la signaler immédiatement et directement à sa hiérarchie ». Dans la gendarmerie, ce sont une vingtaine de personnes qui ont été signalées pour des signes de radicalisation depuis 2013.

Radicalisation : sept policiers désarmés depuis l'attaque de la préfecture de police .
Ces policiers ont été désarmés à la suite de signalements pour radicalisation, a annoncé ce mercredi le préfet de police Didier Lallement. © REUTERS/Charles Platiau Des policiers, le 7 janvier 2016 (photo d'illustration). Sept policiers ont été "désarmés" à la suite de signalements pour radicalisation "depuis le 3 octobre", date de l'attaque à la préfecture de police de Paris, a annoncé ce mercredi le préfet Didier Lallement.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 3
C'est intéressant!