France: Conflit à la SNCF : "Vivement que Monsieur Pepy s'en aille !", s'impatiente Nicolas Dupont-Aignan - - PressFrom - France
  •   
  •   

France Conflit à la SNCF : "Vivement que Monsieur Pepy s'en aille !", s'impatiente Nicolas Dupont-Aignan

22:25  21 octobre  2019
22:25  21 octobre  2019 Source:   europe1.fr

Pagaille à la SNCF : Edouard Philippe dénonce une "grève sauvage" et met en demeure les conducteurs

  Pagaille à la SNCF : Edouard Philippe dénonce une Edouard Philippe soutient la direction de la SNCF. Le Premier ministre a dénoncé samedi un "détournement du droit de retrait" exercé par les agents SNCF perturbant fortement la circulation des trains, et une "grève sauvage à "l'impact inacceptable pour des dizaines et des dizaines de milliers de Français". "J'ai demandé à la SNCF d'examiner toutes les suites, y compris judiciaires, qui pouvaient être données lorsque des gens ne respectent pas la loi", a déclaré le chef du gouvernement, qui visitait le Centre national des opérations ferroviaires à Paris, avec le PDG de la SNCF Guillaume Pepy et le secrétaire d'Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari.

Invité du © Europe 1 Invité du "Grand journal du Soir" d'Europe 1, le président de Debout la France Nicolas Dupont-Aignan a estimé que le président de la SNCF, comme le gouvernement, avait une responsabilité écrasante dans le conflit du week-end.

Après un week-end marqué par le mouvement des cheminots de la SNCF, qui a largement perturbé le trafic ferroviaire, le député de l'Essonne Nicolas Dupont-Aignan s'est plutôt rangé du côté des agents, lundi soir, sur Europe 1. "Sur la forme, je le condamne (ce mouvement), mais sur le fond, je l'approuve", a déclaré le président de Debout la France au micro de Nathalie Levy.

Nicolas Dupont-Aignan regrette notamment l'impact de ce mouvement sur les usagers, tout en rejetant la faute sur la direction de la SNCF. "C'est terrible de se dire que l'on en est à 'emmerder' des millions de personne parce qu'une entreprise n'a pas été capable de créer les conditions d'un dialogue minimum pour assurer la sécurité des usagers", peste le député de l'Essonne.

Droit de retrait à la SNCF : Edouard Philippe dénonce une « grève sauvage »

  Droit de retrait à la SNCF : Edouard Philippe dénonce une « grève sauvage » Les agents de la SNCF exercent leur droit de retrait après un accident qui a fait plusieurs blessés mercredi.  « J’ai demandé à la SNCF d’examiner toutes les suites, y compris judiciaires, qui pouvaient être données lorsque des gens ne respectent pas la loi », a déclaré le chef du gouvernement, qui visitait le Centre national des opérations ferroviaires à Paris, avec le PDG de la SNCF Guillaume Pepy et le secrétaire d’Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari.

Entendu sur europe1 : Quand on pense que dans notre pays on fait rouler des TER avec un seul conducteur, on se dit qu'il sont devenus fous

Il vise directement le patron de la SNCF, Guillaume Pepy, qu'il juge responsable de cette situation. "Vivement qu'il s'en aille !", a-t-il d'ailleurs lancé en préambule, avant de demander pourquoi la SNCF "a laissé dans des régions un contrôleur dans les TER et pas dans d'autres régions". "Quand on pense que dans notre pays on fait rouler des TER avec un seul conducteur, on se dit qu'il sont devenus fous."

Le gouvernement en prend aussi pour son grade. "À force de laisser Guillaume Pepy faire n'importe quoi à la SNCF, on aboutit a prendre en otage les usagers" estime le député de l'Essonne.

Pour une autre façon de faire grève

Le président de Debout la France pense qu'il ne faut pas sanctionner les cheminots, "cela serait trop facile", selon lui. En revanche, il fait une proposition "pour faire grève autrement", car "on ne peut pas prendre en otage les usagers".

Pour cela, Nicolas Dupont Aignan aimerait "rendre gratuit l'usage du train" en cas de conflit social, une idée "qui pénaliserait la SNCF" et non ses clients. C'est pourquoi il milite pour une loi qui supprimerait les pénalités contre les syndicats lors de la mise en place de ce genre de mouvement, afin "d’arrêter d'enquiquiner les Français et de résoudre les problèmes de la SNCF".

Dupont-Aignan, la thèse complotiste sur Notre-Dame et l’attaque de la mosquée de Bayonne .
Le leader de Debout la France a largement alimenté l’hypothèse fausse d’un attentat à Notre-Dame. Une fake news évoquée par le tireur de Bayonne pour justifier ses actes.Terrible attaque contre la mosquée de #Bayonne. Chacun doit pouvoir pratiquer sa religion sereinement tant que nos… https://t.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 0
C'est intéressant!