•   
  •   

France Lyon : La Métropole sanctionne l'élue qui avait apporté son soutien à Gérard Collomb

14:25  22 octobre  2019
14:25  22 octobre  2019 Source:   20minutes.fr

Municipales 2020 à Lyon : Georges Képénékian, qui a remplacé un temps Collomb à la mairie, annonce sa candidature

  Municipales 2020 à Lyon : Georges Képénékian, qui a remplacé un temps Collomb à la mairie, annonce sa candidature L'ancien maire de Lyon Georges Képénékian,, qui a succédé à Gérard Collomb lorsqu'il était en poste place Beauvau, est candidat aux élections municipales de 2020 © E.

Gérard Collomb quittant le gouvernement (image d'illustration). Après avoir quitté le gouvernement, l'ancien ministre de l'Intérieur va retrouver son fauteuil Il a enfin remercié David Kimelfeld, président de la métropole de Lyon (depuis le départ de Gérard Collomb pour la place Beauvau) qui pourrait

Lire aussi - Gérard Collomb : "période de flottement", "mauvaise ambiance" Les conséquences de sa démission annoncée. Et voilà que Collomb , cette Gourmand, ­ Collomb s'est déjà positionné à la fois pour la mairie et pour la présidence de la métropole … "Il se sent en danger et il a raison", lâche un

Fouziya Bouzerda, vide présidente en charge de l'économie et de l'insertion, s'est vu retirer une partie de ses délégations

Lors d'un conseil communautaire à la métropole de Lyon. Illustration. © J.P Ksiazek / AFP Lors d'un conseil communautaire à la métropole de Lyon. Illustration. QUERELLE - Fouziya Bouzerda, vide présidente en charge de l'économie et de l'insertion, s'est vu retirer une partie de ses délégations

La sanction est tombée. Fouziya Bouzerda, élue Modem, vice-présidente à la Métropole de Lyon en charge de l’économie et de l’insertion s’est vu retirer une partie de ces délégations. La nouvelle a été confirmée lundi soir par la collectivité qui a envoyé un communiqué précisant les nouvelles répartitions de ses compétences.

Gérard Collomb investi à la métropole de Lyon par LREM

  Gérard Collomb investi à la métropole de Lyon par LREM Le parti présidentiel a invoqué dans un communiqué la « fidélité à l’un des premiers soutiens du président de la République » et la « cohérence » d’un « grand élu local qui a porté personnellement la création de la Métropole de Lyon ».Le parti présidentiel a invoqué dans un communiqué la « fidélité à l’un des premiers soutiens du président de la République » et la « cohérence » d’un « grand élu local qui a porté personnellement la création de la Métropole de Lyon (et) qui a contribué activement à son rayonnement ». LREM a par ailleurs indiqué « regretter » que David Kimelfeld ne se soit pas « inscrit » dans une « démarche conjointe ».

Gérard Collomb , à Lyon , le 29 septembre. Or, Gérard Collomb appuyait sa majorité sur le groupe Synergie, composé des maires des Monts d’Or et du Val de Saône. Ces élus n’entendent plus apporter leur soutien au créateur des métropoles nouvelle formule.

Mardi, lorsque Gérard Collomb a reçu Le Figaro dans les locaux du ministère de l'Intérieur pour annoncer qu'il quittait le gouvernement, il était accompagné Gérard Collomb . Georges Képénékian. Lyon . Métropole de Lyon : David Kimelfeld menace de partir en dissidence contre Gérard Collomb .

Elle conserve néanmoins deux compétences relatives au suivi de la réalisation du volet commerce du Scot (schéma de cohérence territoriale) et de la révision et suivi du Sduc (schéma directeur d’urbanisme commercial).

La guerre Kimelfeld-Collomb en fond

Fouziya Bouzerda paie ainsi son soutien à Gérard Collomb. Dans une interview accordée au Progrès le 2 octobre, la présidente du Sytral n’avait pas manqué de critiquer la politique économique de David Kimelfeld à la tête de la métropole, tout en affichant ouvertement son soutien à Gérard Collomb pour les municipales.

Le lendemain, le président de la Métropole avait aussitôt annoncé qu’il allait lui retirer ses délégations. Une décision qui avait fait grincer des dents dans les arcanes de LREM et du pouvoir. Estimant que David Kimelfeld avait ainsi «franchi une ligne jaune », des proches d’Emmanuel Macron avaient laissé entendre que le principal intéressé s’était ainsi grillé pour obtenir l’investiture du parti présidentiel en vue des élections.

Municipales : Gérard Collomb investi à la métropole de Lyon par LREM

  Municipales : Gérard Collomb investi à la métropole de Lyon par LREM C'est la fin d'un feuilleton de plusieurs mois, opposant l'homme fort de Lyon, élu maire en 2001, et son ex-dauphin devenu rival, David Kimelfeld. © afp.com/ROMAIN LAFABREGUE L'ex-ministre de l'Intérieur Gérard Collomb lors d'une conférence de presse, le 17 octobre 2018 à la mairie de Lyon Sans surprise, La République en marche (LREM) a investi lundi Gérard Collomb pour diriger la métropole de Lyon après les élections municipales de mars, en le préférant à son concurrent David Kimelfeld.

Gérard Collomb en conférence de presse à Lyon , le 17 octobre 2018. Photo Romain Lafabregue. AFP. Proche de Wauquiez et de Collomb , Etienne Blanc doit officialiser sa candidature aux municipales dans les jours qui viennent. A Lyon , la droite s'organise contre Collomb .

Au fil de ses mandats, son exécutif s’est étendu d’un premier adjoint sarkozyste à une élue communiste, une stratégie soutenue par le patronat En ce qui concerne la métropole , l’équation s’avère plus complexe encore. Si Collomb n’a pas revendiqué le siège qu’occupe aujourd’hui David

Quelques jours plus tard, l’investiture a été accordée à Gérard Collomb… comme le président de la République l’avait en réalité prévu depuis bien longtemps. Par ailleurs, Fouziya Bouzerda est pressentie, selon les rumeurs, pour faire un ticket avec le maire de Lyon en vue des municipales et briguer ainsi l’Hôtel de Ville de Lyon.

Une plaque commémorative de victimes de l'Holocauste dégradée à Lyon .
Des dégradations sur une plaque commémorative de l’Holocauste ont été découvertes lundi matin dans le Ier arrondissement de Lyon.«Mon Lyon c’est celui de la capitale de la résistance. Voir ainsi souillée la plaque commémorative de la rue Sainte-Catherine et la mémoire des victimes du nazisme est une insulte et un coup porté à chaque Lyonnais. Nous effacerons au plus vite cette infamie», a réagi le maire de Lyon, Gérard Collomb sur Twitter.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!