•   
  •   

France Retailleau veut supprimer les aides sociales aux femmes intégralement voilées en récidive

20:25  22 octobre  2019
20:25  22 octobre  2019 Source:   lexpress.fr

Bruno Retailleau veut interdire les "listes communautaristes" dans une proposition de loi

  Bruno Retailleau veut interdire les Dans son viseur, l'Union des démocrates musulmans français qui a présenté une liste aux élections européennes et souhaite réitérer l'initiative pour les municipales. © afp.com/Lionel BONAVENTURE Bruno Retailleau en 2017 Le patron des sénateurs Les Républicains (LR), Bruno Retailleau, va déposer une proposition de loi pour interdire les "listes communautaristes" aux élections, afin de "contrer ce qui est une forme de sécession", une idée soutenue par divers responsables politiques mais écartée a priori par le gouvernement.

Bruno Retailleau , Président du groupe Les Républicains au Sénat, était l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV ce mardi. Revenant sur l'interdiction du niqab, il déclare: "En cas de récidive , on supprime les aides sociales " pour les femmes qui portent le voile intégral.

"Afin de renforcer les moyens de répression contre le port du voile intégral dans l'espace public, Force Républicaine a proposé il y a quelques semaines de transformer cette infraction en délit et de supprimer les aides sociales des familles concernées en cas de récidive ", a rappelé M. Retailleau .

Le chef de file LR au Sénat estime que les femmes qui portent le niqab en France ne sont pas suffisamment verbalisées.

Le chef de file des sénateurs LR, Bruno Retailleau, le 29 mai 2017 à Vertou (ouest). © afp.com/JEAN-SEBASTIEN EVRARD Le chef de file des sénateurs LR, Bruno Retailleau, le 29 mai 2017 à Vertou (ouest).

Le débat sur le voile court toujours. Ce mardi, après une semaine de polémique autour du voile porté par les mamans accompagnatrices de sorties scolaires, Bruno Retailleau a estimé sur BFMTV qu'une femme en "burqa" est une menace à l'ordre public.

LIRE AUSSI>> Laïcité : trente ans de polémiques sur le port du voile

Ce à quoi Jean-Jacques Bourdin répond que la burqa, le niqab, ou le voile intégral, sont déjà interdits en France. "C'est interdit, mais elles ne sont pas verbalisées. Donc ce que je propose, c'est qu'en cas de récidive, on supprime les aides sociales", argumente l'élu de Vendée.

Deux femmes voilées refoulées d’une caserne de pompiers dans l’Oise

  Deux femmes voilées refoulées d’une caserne de pompiers dans l’Oise Une sortie scolaire a été annulée à cause du voile de deux accompagnatrices.Des élèves de l’école Louis Pergaud devaient visiter lundi le Centre de secours principal de Creil. Mais deux accompagnatrices ont été interdites d’accès à la caserne par un officier, ce qui a entraîné l’annulation de la visite.

Bruno Retailleau souhaite " supprimer les aides sociales " aux femmes portant le voile intégral "en cas de récidive ".

Bruno Retailleau souhaite " supprimer les aides sociales " aux femmes portant le voile intégral "en cas de récidive ".

Le chef de file des sénateurs LR estimait il y a une semaine dans les colonnes de L'Express que le "voile est parfois un symbole de sécession avec la République".

Il a également proposé d'interdire les "signes religieux comme le voile sur les affiches ou les professions de foi" et "nous souhaitons aussi que les élus, dans l'exercice de leur mandat, soient désormais tenus à une stricte neutralité".

La majorité divisée sur la question

Le débat autour du voile a été relancé vendredi 11 octobre lorsqu'un élu RN a demandé à une mère qui accompagnait une sortie scolaire organisée pour découvrir le déroulement d'un conseil régional, de retirer son voile. "Madame a tout le loisir de garder son voile dans la rue chez elle, mais pas ici pas aujourd'hui", avait lancé Julien Odoul. Depuis, Fatima E. a annoncé porter plainte pour "violences en réunion" et "incitation à la haine".

Femmes dans l'espace, harcèlement chez les avocats, tenues des collégiennes : octobre dans la vie des femmes

  Femmes dans l'espace, harcèlement chez les avocats, tenues des collégiennes : octobre dans la vie des femmes Chaque mois, Libération fait le point sur les histoires qui ont fait l’actualité des femmes, de leur santé, leurs libertés et leurs droits. Cinquantième épisode : octobre 2019. Si vous avez manqué l’épisode précédent, il est ici (et tous les autres sont là). Violences Les avocats s’emparent enfin de la question du harcèlement sexuel Le milieu très fermé des avocats commence à s’emparer des problèmes de harcèlement et d’agression, comme le souligne un article des Echos.

Confidentialité et conditions d'utilisation Aide Envoyer des commentaires À propos de Google.

Parmi les aides aux paiements des factures, il existait également un tarif social sur l’électricité appelé TPN (tarif de première nécessité). En effet, chaque région accorde des prix avantageux sur les voyages en train ou en car pour les personnes qui perçoivent un minima social .

La majorité est aussi divisée sur la question du voile, et plus largement de la laïcité, avec d'un côté Jean-Michel Blanquer, notamment, qui a indiqué le voile n'était "pas souhaitable dans nos sociétés", et de l'autre Aurélien Taché, par exemple, qui a exprimé son profond désaccord.

Mixité dans la finance : onze patrons s'engagent .
De Société Générale à Axa, en passant par Crédit Agricole, BNP Paribas, Natixis, HSBC, ING ou encore Scor, Malakoff Médéric Humanis, Generali et Euler Hermes dix patrons et une patronne du monde de la finance partagent leur engagement pour faire avancer la parité dans leurs organisations. ____

usr: 3
C'est intéressant!