France: Pourquoi les "maires de Provence" créent un label pour les municipales : "Macron et le FN, ce n'est pas la réalité" - - PressFrom - France
  •   
  •   

France Pourquoi les "maires de Provence" créent un label pour les municipales : "Macron et le FN, ce n'est pas la réalité"

20:30  24 octobre  2019
20:30  24 octobre  2019 Source:   europe1.fr

Marseille : La cérémonie des vœux du maire RN Stéphane Ravier à 100.000 euros

  Marseille : La cérémonie des vœux du maire RN Stéphane Ravier à 100.000 euros Un conseiller municipal de la mairie des 13e et 14e arrondissements s’est aperçu que la cérémonie des vœux de Stéphane Ravier (RN) en 2016 avait coûté 100.000 euros © Anne-Christine Poujoulat /AFP Stéphane Ravier en 2017 DEPENSES PUBLIQUES - Un conseiller municipal de la mairie des 13e et 14e arrondissements s’est aperçu que la cérémonie des vœux de Stéphane Ravier (RN) en Des vœux à 100.000 euros. Stéphane Ravier, sénateur et ancien maire RN des 13e et 14e arrondissements de Marseille, fin du cumul des mandats oblige, a dépensé 100.

Une soixantaine d'élus des Bouches-du-Rhône se présenteront sous le label © LOÎC VENANCE / AFP Une soixantaine d'élus des Bouches-du-Rhône se présenteront sous le label "maire de Provence" lors des prochaines municipales. "Ce qu'attendent nos concitoyens, ce sont des maires qui gèrent la proximité et peuvent répondre à leurs questions", a expliqué l'un d'eux, Jean-Claude Féraud, au micro d'Europe 1 jeudi matin.

Les maires de Provence ont décidé d’entrer en résistance. C’est une initiative unique en France : dans les Bouches-du-Rhône, un label "maire de Provence" sera l’étiquette politique d’une soixantaine d'élus municipaux lors des prochaines élections municipales de 2020. Cette étiquette est celle d'un mouvement ni de droite, ni de gauche, selon eux. Mais plutôt celle d’une troisième voie. Avec un objectif : inciter les électeurs à se rendre aux urnes.

Municipales 2020 à Paris: « Paris en commun » présente des têtes de liste très politiques

  Municipales 2020 à Paris: « Paris en commun » présente des têtes de liste très politiques La plateforme citoyenne proche de la maire sortante, a présenté ses 13 premières têtes de liste pour les municipales de mars 2020 © KAMIL ZIHNIOGLU / Sipa pour 20 Minutes La maire de Paris, Anne Hidalgo, le 24 juin 2019, dans son bureau POLITIQUE - La plateforme citoyenne proche de la maire sortante, a présenté ses 13 premières têtes de liste pou Sept maires sortants, trois adjoints d'Anne Hidalgo et quelques figures de la société civile: «Paris en commun», plateforme citoyenne proche de la maire sortante, a présenté mardi ses 13 premières têtes de liste pour les municipale

"Macron et le Front national (sic), ce n’est pas la réalité dans nos communes. On ne parle jamais des villages, ça ne peut pas continuer comme ça", critique au micro d’Europe 1 Georges Cristiani, maire de Mimet, une commune de 500 habitants. Comme les autres, il se bat contre la baisse des dotations de l’Etat, avec un budget amputé de 40% pour sa commune.

Invité à s’exprimer sur l’initiative au micro de Matthieu Belliard, jeudi, Jean-Claude Féraud, maire de la commune de Trets, dans les Bouches-du-Rhône, était sur la même longueur d’onde : "Le problème d’une élection municipale n’est pas la politique gauche-droite. Ce discours est totalement dépassé. Ce qu’attendent nos concitoyens, ce sont de maires qui gèrent la proximité et peuvent répondre à leurs questions."

Municipales : "Paris en commun", plateforme proche d'Hidalgo, présente ses têtes de liste

  Municipales : La plateforme citoyenne "Paris en commun" a présenté ses 13 premières têtes de liste pour les municipales de mars 2020. Déjà soutenus par le Parti socialiste (PS), les maires d'arrondissements sortants Ariel Weil (maire sortant du IVe, candidat pour Paris-Centre), Alexandra Cordebard (Xe), François Vauglin (XIe), Eric Lejoindre (XVIIIe) et François Dagnaud (XIXe) reçoivent le soutien de la plateforme. "Paris en commun" soutient en outre deux autres maires sortants, Jérôme Coumet (XIIIe arrondissement) et Carine Petit (XIVe), que le PS ne pouvait nommer, tous deux ayant quitté la maison socialiste en 2017.

La crainte de l'abstention

La crainte d’une abstention grandissante a aussi poussé ces maires à agir. "A partir du moment où nous perdons beaucoup de pouvoir et où on nous enlève nos ressources financières, comme la taxe d’habitation par exemple, on a peur que les électeurs se détournent des élections. La force des maires, c’est d’être élus avec 75% des votants en général", estime Jean-Claude Féraud.

Dans les villages, l’initiative des maires semble être bien accueillie. "Ils s’unissent et ça sert à quelque chose. Ils ont des revendications à faire", apprécie une citoyenne provençale au micro d’Europe 1. Lors de la campagne en amont des élections municipales, le logo "maire de Provence" et le sigle M.D.P apparaîtront sur les affiches. Avec un symbole, le chêne.

Municipales 2020 à Marseille : Martine Vassal sera candidate, avec ou sans l’investiture Les Républicains .
Martine Vassal et Bruno Gilles se disputent l’étiquette LR pour les prochaines municipales à Marseille © J.Lopez/KAYAK/SIPA Martine Vassal est actuellement présidente du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix-Marseille-Provence. (archives) FRONDE - Martine Vassal et Bruno Gilles se disputent l’étiquette LR pour les proc Il paraît de plus en plus évident que la droite partira en ordre dispersé au premier tour des élections municipales à Marseille, en mars 2020.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 3
C'est intéressant!