•   
  •   

France Pourquoi les "maires de Provence" créent un label pour les municipales : "Macron et le FN, ce n'est pas la réalité"

20:30  24 octobre  2019
20:30  24 octobre  2019 Source:   europe1.fr

Municipales 2020 à Marseille: LREM refuse d'investir (pour l'heure) un candidat et nomme un proche de Macron pour constituer une liste

  Municipales 2020 à Marseille: LREM refuse d'investir (pour l'heure) un candidat et nomme un proche de Macron pour constituer une liste LREM a désigné Jean-Marc Borello pour bâtir une liste pour les municipales à Marseille et se refuse pour l'heure de choisir un chef de file parmi les candidats déjà déclarés © STEPHANE ALLAMAN/SIPA Jean-Marc Borello a la lourde tâche de constituer une liste pour la cité phocéenne. LA REPUBLIQUE EN MARCHE - LREM a désigné Jean-Marc Borello pour bâtir une liste pour les municipales à Marseille et se refuse pour l'heure de choisir un chef de file par Pour Paris, La République en Marche (LREM) a choisi d’investir Benjamin Griveaux.

Une soixantaine d'élus des Bouches-du-Rhône se présenteront sous le label © LOÎC VENANCE / AFP Une soixantaine d'élus des Bouches-du-Rhône se présenteront sous le label "maire de Provence" lors des prochaines municipales. "Ce qu'attendent nos concitoyens, ce sont des maires qui gèrent la proximité et peuvent répondre à leurs questions", a expliqué l'un d'eux, Jean-Claude Féraud, au micro d'Europe 1 jeudi matin.

Les maires de Provence ont décidé d’entrer en résistance. C’est une initiative unique en France : dans les Bouches-du-Rhône, un label "maire de Provence" sera l’étiquette politique d’une soixantaine d'élus municipaux lors des prochaines élections municipales de 2020. Cette étiquette est celle d'un mouvement ni de droite, ni de gauche, selon eux. Mais plutôt celle d’une troisième voie. Avec un objectif : inciter les électeurs à se rendre aux urnes.

Municipales 2020 à Paris: « Paris en commun » présente des têtes de liste très politiques

  Municipales 2020 à Paris: « Paris en commun » présente des têtes de liste très politiques La plateforme citoyenne proche de la maire sortante, a présenté ses 13 premières têtes de liste pour les municipales de mars 2020 © KAMIL ZIHNIOGLU / Sipa pour 20 Minutes La maire de Paris, Anne Hidalgo, le 24 juin 2019, dans son bureau POLITIQUE - La plateforme citoyenne proche de la maire sortante, a présenté ses 13 premières têtes de liste pou Sept maires sortants, trois adjoints d'Anne Hidalgo et quelques figures de la société civile: «Paris en commun», plateforme citoyenne proche de la maire sortante, a présenté mardi ses 13 premières têtes de liste pour les municipale

"Macron et le Front national (sic), ce n’est pas la réalité dans nos communes. On ne parle jamais des villages, ça ne peut pas continuer comme ça", critique au micro d’Europe 1 Georges Cristiani, maire de Mimet, une commune de 500 habitants. Comme les autres, il se bat contre la baisse des dotations de l’Etat, avec un budget amputé de 40% pour sa commune.

Invité à s’exprimer sur l’initiative au micro de Matthieu Belliard, jeudi, Jean-Claude Féraud, maire de la commune de Trets, dans les Bouches-du-Rhône, était sur la même longueur d’onde : "Le problème d’une élection municipale n’est pas la politique gauche-droite. Ce discours est totalement dépassé. Ce qu’attendent nos concitoyens, ce sont de maires qui gèrent la proximité et peuvent répondre à leurs questions."

Municipales à Paris : Audrey Pulvar s'engage auprès d'Anne Hidalgo

  Municipales à Paris : Audrey Pulvar s'engage auprès d'Anne Hidalgo Engagée auprès d'Anne Hidalgo, Audrey Pulvar est présente sur une liste du mouvement "Paris en commun", soutien de la maire de Paris. Non Stop People vous en dit plus. © maxppp Municipales à Paris : Audrey Pulvar s'engage auprès d'Anne Hidalgo Audrey Pulvar s'engage auprès d'Anne Hidalgo. Si la maire de Paris n'a pas présenté sa candidature pour les prochaines élections municipales en 2020, le mouvement qui la soutien "Paris en commun", a dévoilé les noms de ses listes. Parmi les  nombreuses personnes issues de la société civile, l'ancienne journaliste est numéro deux pour Paris centre.

La crainte de l'abstention

La crainte d’une abstention grandissante a aussi poussé ces maires à agir. "A partir du moment où nous perdons beaucoup de pouvoir et où on nous enlève nos ressources financières, comme la taxe d’habitation par exemple, on a peur que les électeurs se détournent des élections. La force des maires, c’est d’être élus avec 75% des votants en général", estime Jean-Claude Féraud.

Dans les villages, l’initiative des maires semble être bien accueillie. "Ils s’unissent et ça sert à quelque chose. Ils ont des revendications à faire", apprécie une citoyenne provençale au micro d’Europe 1. Lors de la campagne en amont des élections municipales, le logo "maire de Provence" et le sigle M.D.P apparaîtront sur les affiches. Avec un symbole, le chêne.

Macron à « Valeurs actuelles » : Manuel Valls, sors de ce corps ! .
LE CLIN D’ŒIL DE SERGE RAFFY. Un président qui s’épanche sur le sujet de l’immigration dans l’hebdomadaire conservateur, c’est nouveau, et révélateur… d’un virage à droite sur les chapeaux de roues ?Dans cette interview-vérité, Emmanuel Macron fait les poches, avec une application perfide, à Manuel l’intransigeant, celui que les frondeurs socialistes traitaient quasiment de fasciste. Il lui pique la référence à Clémenceau, le pragmatique, l’homme de fer, le Tigre, défenseur féroce des valeurs républicaines.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 3
C'est intéressant!