•   
  •   

France Incendie de l’usine Lubrizol à Rouen : La justice annule un arrêté autorisant un site Seveso près de la ville

17:25  30 octobre  2019
17:25  30 octobre  2019 Source:   20minutes.fr

Incendie à Rouen : les 3 questions auxquelles Eric Schnur, le PDG de Lubrizol, doit répondre

  Incendie à Rouen : les 3 questions auxquelles Eric Schnur, le PDG de Lubrizol, doit répondre Eric Schnur, le PDG américain de Lubrizol, sera auditionné mardi par la commission d'enquête sénatoriale sur la gestion des conséquences de l'incendie de Rouen.Le PDG américain de Lubrizol, Eric Schnur, sera entendu mardi à partir de 15h30 sous serment par la commission d’enquête sénatoriale sur la gestion des conséquences de l’incendie de l’usine de Rouen, survenu le 26 septembre dernier. Une première audition pour cette commission nommée le 16 octobre dernier.

L’ arrêté autorisait la société Odièvre, filiale du groupe coopératif Cap Seine, à stocker jusqu’à 4 150 tonnes de pesticides à Vieux-Manoir, au nord de Rouen , site classé Seveso seuil haut. Le dossier avait été examiné par le tribunal deux semaines après le gigantesque incendie de l ’ usine Lubrizol

L ' usine Lubrizol de Rouen en proie aux flammes, le 26 septembre 2019 (image d'illustration). Un incendie s’est déclaré dans la nuit du 25 au 26 septembre dans l ’ usine Lubrizol de Rouen , un site classé Seveso , site industriel présentant des risques d’accidents majeurs.

Le tribunal estime qu’un risque d’accident lié à l’activité du site serait susceptible « de causer des dommages « graves » à Rouen

L'usine Lubrizol de Rouen a été touchée par un incendie le 26 septembre dernier. © Maxime Le Pihif/SIPA L'usine Lubrizol de Rouen a été touchée par un incendie le 26 septembre dernier. RISQUES - Le tribunal estime qu’un risque d’accident lié à l’activité du site serait susceptible « de causer des dommages « graves » à Rouen

Autour de Rouen, un autre site dangereux dans le viseur de la justice. L’arrêté préfectoral qui autorisait la présence d’une usine classée Seveso dans l'agglomération a été annulé par le tribunal administratif. L’arrêté autorisait la société Odièvre, filiale du groupe coopératif Cap Seine, à stocker jusqu’à 4.150 tonnes de pesticides à Vieux-Manoir, au nord de Rouen. Ce texte a été examiné après l’incendie de l’usine Lubrizol à Rouen, le 26 octobre dernier.

Incendie Lubrizol à Rouen : le PDG auditionné, les premiers fûts évacués

  Incendie Lubrizol à Rouen : le PDG auditionné, les premiers fûts évacués Le PDG du groupe américain, Eric Schnur, doit être entendu par les députés puis les sénateurs ce mardi.Eric Schnur se présente d’abord le matin devant la mission d’information de l’Assemblée nationale, présidée par le député socialiste de Seine-Maritime Christophe Bouillon, puis l’après-midi devant la commission d’enquête du Sénat. Les sénateurs ont créé cette commission, à l’unanimité des groupes, afin « d’évaluer la gestion des conséquences environnementales, sanitaires et économiques » du sinistre. Il s’agit pour eux notamment de « faire la lumière sur la gestion des conséquences de cet accident par les services de l’Etat ».

JUSTICE - Le tribunal administratif de Rouen a annulé un arrêté préfectoral autorisant l’exploitation d’ un site de stockage de produits phytosanitaires classé Seveso Le dossier avait été examiné par le tribunal deux semaines après le gigantesque incendie de l ’ usine Lubrizol à Rouen le 26 septembre.

a ravagé l ' usine Lubrizol de Rouen le 26 octobre, des riverains et des associations se sont réunis devant le palais de justice , alors que les annonces du un manque de transparence de la part des autorités après l’ incendie survenu le 26 septembre dans la cité normande, et au cours duquel 9 505

Le tribunal avait été saisi en avril 2018 d’une requête en annulation de cet arrêté du 21 juin 2017 par l’Association de défense des cinq communes du plateau de Buchy. Le dossier avait été examiné par le tribunal deux semaines après le gigantesque incendie de l’usine Lubrizol à Rouen le 26 septembre. « Je pense qu’il y a une prise de conscience à Rouen du “plus jamais ça”. Ici les gens sont très choqués par l’impact qu’a eu l’incendie de Lubrizol », a déclaré Annick Pividal, vice-présidente de l’association.

Un élevage, une maison, une gare

Dans sa décision du 24 octobre, le tribunal estime qu’un risque d’accident lié à l’activité du site serait susceptible « de causer des dommages graves ou irréparables aux personnes et aux biens », rappelant qu’un élevage avicole, trois maisons et une gare sont situés « à moins de 300 mètres du site ». Le tribunal a également estimé que l’installation ne respectait pas le Plan local d’urbanisme de Vieux-Manoir, qui interdit l’implantation d’installations classées présentant des risques sanitaires en cas d’accident. L’appel n’est pas suspensif.

Lubrizol : trois questions sur l'évacuation des 160 fûts endommagés

  Lubrizol : trois questions sur l'évacuation des 160 fûts endommagés Jeff Panacloc ému aux larmes par le message de Patrick Sebastien

A l’appel d’un collectif de syndicats et d’associations, plusieurs centaines de personnes ont défilé, le 26 novembre à Rouen , pour «faire avancer la Le cortège s’est élancé vers 18h depuis le palais de justice pour terminer sa marche au niveau du site de l ’ usine chimique où une délégation a été reçue

Quatre jours après l' incendie , le 26 septembre, de l ' usine Lubrizol de Rouen , les inquiétudes ont laissé place à la colère chez certains habitants. La communication des autorités sur les conséquences de l 'incident et les précautions à prendre, peine à convaincre une partie de la population locale.

« Nous allons probablement devoir batailler sur le long terme pour faire interdire cette installation car le préfet va probablement prendre un arrêté d’autorisation provisoire », a réagi l’avocat des requérants, Benoist Busson.

Danger pour l’eau potable

Lors de l’audience, le rapporteur public avait requis l’annulation, estimant qu’en cas d’incendie, la dispersion de produits dits nocifs était « susceptible d’entraîner des pollutions de l’air nocives pour les populations de Vieux-Manoir et des communes voisines ».

S’appuyant sur un rapport du Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM), l’avocate de l’association, Me Melodie Lemire, avait argué que le site se trouvait au niveau d’une nappe phréatique qui est aussi « la principale réserve d’eau de la région », et que « l’introduction d’un seul polluant pourrait mettre en péril l’alimentation en eau potable de tout le secteur de la métropole Rouen Normandie ». Le représentant de la préfecture de Seine-Maritime avait admis l’existence d’un risque mais dit que « le préfet (avait) considéré qu’il était suffisamment pris en compte par l’exploitant ».

Macron sur Lubrizol : « Je n’ai pas vu de défaillance, au contraire » .
Le chef de l’Etat s’est rendu à Rouen, un mois après l’incendie de l’usine chimique de Lubrizol. Ce déplacement intervient alors que l’inquiétude demeure sur l’impact sanitaire et environnemental de l’incendie. Incendie de l’usine Lubrizol à Rouen : les Français ne sont pas des veaux !Le 26 septembre, vers 2h30, une partie de l’usine Lubrizol et trois bâtiments de l’entreprise Normandie Logistique ont été ravagés par un gigantesque incendie, qui n’a pas fait de victime.Au total, 9 505 tonnes de produits, en majorité chimiques, ont brûlé sur ce site classé Seveso seuil haut.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!