France: 11 novembre : Emmanuel Macron va inaugurer un monument pour les soldats tués en opérations extérieures - - PressFrom - France
  •   
  •   

France 11 novembre : Emmanuel Macron va inaugurer un monument pour les soldats tués en opérations extérieures

07:40  11 novembre  2019
07:40  11 novembre  2019 Source:   europe1.fr

Mali : ce que l'on sait de l'attentat revendiqué par Daech qui a tué un militaire français

  Mali : ce que l'on sait de l'attentat revendiqué par Daech qui a tué un militaire français Le brigadier Ronan Pointeau, 24 ans, a été tué par un engin explosif. Il est le vingt-cinquième militaire français tué au Mali de l'opération française "Serval".

Le 11 novembre 2019 restera dans la mémoire militaire. Le premier monument national « aux morts pour la France en opérations extérieures » sera inauguré par le président de la République lundi à Paris. Il portera les noms de 549 soldats des « opex » recensés depuis 1963, après la guerre

11 - Novembre , Emmanuel Macron va inaugurer ce lundi un monument en mémoire des militaires français morts en opérations extérieures , au parc C’est dans cet esprit de reconnaissance que j’ai souhaité relancer le projet d’ un monument aux Morts ( pour la France) en opérations extérieures ."

Le président de la République doit inaugurer lundi dans le parc André-Citroën, à Paris, un monument rendant hommage aux 549 militaires tués en opérations extérieures depuis 1963. © Capture d'écran/Ministère des Armées Le président de la République doit inaugurer lundi dans le parc André-Citroën, à Paris, un monument rendant hommage aux 549 militaires tués en opérations extérieures depuis 1963.

Une sculpture de bronze pour rendre hommage à leur sacrifice. Lundi, à 15 heures, dans le cadre des commémorations du 11 novembre, le président de la République Emmanuel Macron doit inaugurer à Paris un monument honorant les 549 militaires morts pour la France en opérations extérieures depuis 1963.

Installé dans un espace du parc André-Citroën, dans le XIe arrondissement, le monument était très attendu par la communauté militaire et par les familles. Parmi ces dernières, Sandrine, qui sera présente pour l'inauguration avec ses deux garçons de 8 et 15 ans. Pour cette mère de famille qui a perdu son mari Sébastien Vermeil, tué en 2011 dans un attentat suicide en Afghanistan, le mémorial est la preuve aux yeux des Français que son compagnon "n'est pas mort pour rien". "Ce mémorial, c'est leur rendre hommage et aussi laisser une trace dans l'histoire", explique-t-elle au micro d'Europe 1. "C'est aussi expliquer à mes enfants que leur papa s'est battu pour les valeurs, pour la France, pour notre sécurité face au terrorisme".

Jean-Yves Le Naour, historien : "Pour les Français, le 11 novembre est associé à la première guerre mondiale, il y a des blessures dans toutes les...

  Jean-Yves Le Naour, historien : Pour l’historien, Jean-Yves Le Naour, spécialiste de la Première Guerre mondiale et auteur de "14-18 l’intégrale", le jour de commémoration pour tous les morts pour la France n’est pas un problème, même si le 11 novembre reste attaché à la Grande Guerre dans la tête des Français. Depuis 2012, le 11 novembre est une journée d’hommage à tous les morts pour la France, et plus seulement pour rappeler l’armistice de 1918, mettant fin à la Première Guerre mondiale. Un mémorial pour les soldats français tués en opération extérieure est d’ailleurs inauguré lundi 11 novembre par Emmanuel Macron à Paris.

Emmanuel Macron doit inaugurer lundi 11 novembre le monument aux morts pour la France en opérations extérieures (Opex). Ce mémorial, situé dans le parc André-Citroën à Paris, porte les noms de 549 militaires morts depuis 1963. Des parents et des camarades témoignent de l’engagement de

Emmanuel Macron inaugure ce lundi à Paris un monument dédié aux soldats morts loins de la France. 549 noms sont inscrits. Une semaine avant cette cérémonie officielle, un premier hommage a déjà été rendu à ces militaires tombés pour la France en opérations extérieures depuis 56 ans.

"Créer un lieu de mémoire sans barrière"

Le vœux de Sandrine est en partie exaucé par l'emplacement du mémorial, situé dans un lieu accessible à tous et volontairement ouvert. "L'idée était de rester dans le cadre de l'espace public et de créer un lieu de mémoire sans porte, sans barrière, sans clôture physique, qu'on arrive à créer ce lieu de recueillement", confirme à Europe 1 l'architecte-paysagiste Benjamin Doré.

Au total, il aura fallu huit longues années pour que le monument voit le jour. La sculpture de bronze représente six soldats dont une femme portant à l'épaule un cercueil invisible. Tout autour, est bâti un petit mur où sont inscrits, à la feuille d'or, les 549 noms des soldats morts depuis 1963 pour la France sur sept théâtres d'opération, dont 141 au Liban, 129 au Tchad, 85 en Afghanistan et 78 en ex-Yougoslavie. Le dernier nom inscrit sur ce mur est celui du brigadier-chef Ronan Pointeau, tué le 2 novembre au Mali, où sont déjà morts 23 soldats.

L'émotion des familles de soldats morts en "Opex" devant le monument en leur mémoire inauguré par Emmanuel Macron .
549 militaires français sont morts hors de nos frontières, lors d'opérations extérieures, depuis 1963. Aucun monument national ne leur rendait hommage, jusqu'à ce lundi 11 novembre, jour de commémoration de l'armistice de 1918. Le président de la République a inauguré un monument en leur mémoire à Paris, devant des familles émues. "Celui qui meurt pour la France ne meurt pas vain". Par ces quelques mots, Emmanuel Macron a rendu hommage "au sacrifice suprême" des 549 militaires morts depuis 1963 pour la France en opérations extérieures, sur 17 théâtres d'opération étrangers.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 101
C'est intéressant!